19-05-2017 00:00 - La BAD accompagne le secteur de la Microfinance en Mauritanie

La BAD accompagne le secteur de la Microfinance en Mauritanie

Financial Afrik - Le bureau de liaison de la Banque Africaine de Développement (BAD) en Mauritanie a tenu une conférence de presse ce mercredi, 17 mai, à Nouakchott pour informer sur ses activités dans le pays.

L’objectif de la rencontre était de présenter le lancement des assemblées annuelles de la BAD, l’action de la BAD en Mauritanie, la coopération Mauritanie-BAD et les investissements.

La Banque africaine de développement (BAD) dispose actuellement d’un portefeuille actif de 15 opérations en Mauritanie pour un engagement total de 315 millions de dollars, selon le représentant de l’institution, Marcellin NDong NTah.

Les assemblées annuelles 2017 du Groupe de la Banque Africaine de développement (BAD) se tiendront à Ahmedabad, en inde, du 22 au 26 mai 2017. Cet important événement réunit des milliers de délégués et de participants pour débattre sur le thème « Transformer l’agriculture pour créer de la richesse en Afrique ».

En marge de cette rencontre, une visite d’un projet phare financé par l’institution dans le domaine de la micro-finance a été effectuée. Pro-capec, une caisse d’épargne a bénéficié d’un financement de la BAD, qui à son tour accompagne des coopératives dirigées par des femmes.

« Nous avons bénéficié d’un capital de départ de 300 mille Ouguiyas de Pro-capec qui nous a permis d’acheter deux machines à coudre. Nous confectionnons des vêtements et l’exportons vers le Burkina, le Mali et d’autres pays d’Afrique » a déclaré, Matou Ibrahima Sakhanoko, de la coopérative MATOU.

Une dizaine de coopératives ont bénéficié des lignes de crédit de pro-capec dont la principale mission est de lutter contre la pauvreté et accompagner les femmes mauritaniennes porteur de projet.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 809

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)