29-06-2017 12:33 - « A ce jour, aucune épidémie de fièvre hémorragique quelle que soit sa forme n’est décelée dans nos structures de santé » (Ministère de la santé)

« A ce jour, aucune épidémie de fièvre hémorragique quelle que soit sa forme n’est décelée dans nos structures de santé » (Ministère de la santé)

AMI - Le ministère de la Santé dément dans un communiqué rendu public, mercredi, dont une copie est parvenue à l’AMI,

l’apparition d’un quelconque cas de fièvre hémorragique Crimée Congo en Mauritanie tout en assurant l’opinion publique de la performance du plateau technique de l’Institut national de recherches en santé publique (INRSP), permettant le diagnostic de toutes les formes de fièvres hémorragiques virales endémiques et pandémiques. Voici le texte intégral de ce communiqué :

« En réponse à des informations parues sur certains sites privés relatives à l’apparition de cas de fièvre hémorragique Crimée Congo dans notre pays, le Ministère de la Santé tient à rassurer l’opinion publique des faits suivants :

1. A ce jour, aucune épidémie de fièvre hémorragique quelle que soit sa forme n’est décelée dans nos structures de santé ;

2. Tout cas suspect de fièvres hémorragiques est systématiquement testé, diagnostiqué et pris en charge;

3. La structure nationale de référence (Institut national de recherches en santé publique), dispose d’un plateau technique performant lui permettant de diagnostiquer toutes les formes de fièvres hémorragiques virales endémiques et pandémiques ;

4. Le Ministère de la Santé tient à informer régulièrement de la situation épidémiologique à chaque fois que nécessité il y’a.

En définitive, la situation épidémiologique nationale est rassurante et sous contrôle ».





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 886

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • bleil (H) 29/06/2017 13:44 X

    Pas de salade ... la fiévre est dans l'air mais pourrait etre de nature différente que celle qui vous préoccupe ... Good luck!

  • ministre (H) 29/06/2017 12:44 X

    Ne nous raconte pas des salades pour sauver un fauteuil. Le Ministère sénégalais de la santé n'a pas intérêt à la communication informant sur les cas de mauritaniens admis à leurs hôpitaux. Il vaut mieux faire face à cette situation car les photos de mauritaniens admis dans ces hopitaux circulent dans le net depuis. Arretez de nous prendre pour des incongrus