30-06-2017 17:16 - Silence de la Mauritanie sur 3 cas de fièvre hémorragique détectés à Dakar sur des Mauritaniens

 Silence de la Mauritanie sur 3 cas de fièvre hémorragique détectés à Dakar sur des Mauritaniens

Leral - Silence, on ne communique pas sur la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, découverts sur trois Mauritaniens à Dakar.

« Les autorités et médecins mauritaniens continuent d’observer le silence autour du virus de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo (FHCC) après que le laboratoire de virologie de l’institut Pasteur de Dakar a confirmé la présence du virus sur trois Mauritaniens (une fille, sa maman et un accompagnant) venus de la Mauritanie », s’insurge le journal en ligne Alakhbar, qui brandi un document officiel.

Il s’agit d’une lettre circulaire du ministre de la Santé, adressée aux médecin-chefs des régions, aux directeurs des établissements publics de santé et aux directeurs des établissements privés de santé. Dans le document daté du 16 juin, Eva Marie Coll Seck écrit : « nous avons eu à diagnostiquer en un mois, trois cas importés de fièvre virale hémorragique Crimée-Congo venant de la Mauritanie.

Ces cas ont été pris en charge dans les hôpitaux Fann et de Dantec. Les rapports d’investigation ont mis en évidence des manquements dans la gestion des produits biologiques.

Ainsi, je vous prie de rappeler au personnel de veiller au respect des procédures et des mesures de protection. Ainsi, tout cas suspect devra être immédiatement notifié au Centre des opérations d’urgence sanitaire »
. Et le ministre de terminer en précisant qu’elle « attache du prix au respect de cette circulaire ».

Les Echos



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1749

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • duroowo (H) 01/07/2017 15:33 X

    le probleme que en Mauritanie ils ne connaissent meme pas ces virus existent ils n'ont pas des labos ni ethiquette la majeur partie d'entre eux ce l'argent qui compte. Le regime ce le regime qui denie toute chose. Nous Mauritaniens nous demandons au senegal de nous aider avec ce virus. Merci

  • kalidou gueye (H) 30/06/2017 18:39 X

    Nos gouvernants sont incompétents et nos médecins nuls et négligents. Aucune volonté politique. Merci au senegal merci à macky sall êt merci à awa Marie coll secs.

  • edourab (H) 30/06/2017 17:54 X

    Eywe que dites-vous messieurs les gens du ministère de la santé?