01-07-2017 17:16 - OMVS : le nouveau Haut commissaire appelle à relever "les nouveaux défis"

OMVS : le nouveau Haut commissaire appelle à relever

APS - Le nouveau Haut commissaire de l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), Hamed Diané Séméga, a exhorté vendredi à Saint-Louis les membres de la Commission permanente des eaux (CPE) de travailler "dans l’unité et la cohésion", afin de relever "les nouveaux défis de l’organisation".

L’OMVS "se trouve à la croisée des chemins", a-t-il déclaré à l’ouverture de la réunion de la 110eme session de la CPE, organe de concertation et d’arbitrage de l’allocation des ressources en eau du fleuve Sénégal. Cette rencontre prend fin dimanche.

La visibilité des actions en direction des populations bénéficiaires, "en termes de projets structurants et d’habitation, doit être aussi portée par tous les membres et cadres de la commission, afin de mettre en exergue une dynamique économique, pour traduire efficacement la vision des chefs d’Etats’’ des pays membres de l’OMVS, a-t-il dit.

M. Diané Séméga, nouvellement porté à la tête de l’OMVS pour un mandat de 4 ans, assure que la priorité de son mandat est de "mettre en marche le volet navigation", qui selon lui, est "un programme de première génération, pour la réalisation d’ouvrages communs" à la Guinée, au Mali, à la Mauritanie et au Sénégal, les pays membres.

Selon lui, "la dynamique d’intégration ne peut se renforcer qu’en mettant en œuvre ce volet navigation, qui traine depuis 45 ans, afin de soutenir les populations qui vivent autour du bassin, ainsi que le volet hydraulique".

L’OMVS doit par ailleurs s’armer de plus de ressources humaines qualifiées, "afin d’arriver à des résultats positifs au profit des populations bénéficiaires", conformément selon lui aux directives des chefs d’Etat et de la conférence des ministres.

De cette manière, elle deviendrait "un organe envié" et ferait davantage "prospérer la vision des pères fondateurs", a indiqué Hamed Diané Séméga.

Cette session préparatoire à l’hivernage et d’évaluation du bilan de gestion des barrages de Manantali et de Diama, sera suivie d’une réunion pour l’élaboration d’un "programme de gestion optimale, afin de satisfaire les besoins en eau" des Etats membres de l’OMVS, souligne un document remis à la presse.

La Commission permanente des eaux de l’OMVS, "instance stratégique de l’OMVS", est un organe consultatif du Conseil des ministres qui joue un rôle jugé incontournable dans la gestion des usages de l’eau du fleuve Sénégal.

Elle est chargée des principes et modalités de la répartition des eaux du fleuve au niveau des Etats et entre les acteurs d’utilisation, dans les domaines de l’agriculture, de l’industrie, de l’alimentation en eau potable et des transports, note le texte.

Il ajoute que la CPE a déjà rendu des arbitrages sur "les grands dossiers célèbres", dont le projet du canal du Cayor, présenté à la 16e réunion de la commission, tenue en Mauritanie du 21 au 24 juin 1993, ainsi que des dossiers d’alimentation en eau des villes de Dakar, Nouakchott et des mines d’or du Mali et du Sénégal.

Durant son séjour à Saint Louis, le Haut commissaire de l’OMVS s’est entretenu avec le gouverneur Alioune Aïdara Niang, avant de procéder à une visite du barrage de Diama.

BD/BK



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : APS
Commentaires : 0
Lus : 861

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)