03-07-2017 12:54 - Grogne sociale au sein de Total Mauritanie

Grogne sociale au sein de Total Mauritanie

CGTM - Les délégués du personnel de Total Mauritanie viennent de déposer un préavis de grève illimitée qui sera déclenchée le 12 Juillet prochain si leurs doléances ne sont pas satisfaites d'ici là.

les salariés de la filiale locale de la société française dédiée à la distribution du carburant veulent attirer l’attention de la direction de l’entreprise sur la nécessité de procéder d’urgence à la satisfaction des réclamations des travailleurs qui sont entre autres, le respect des dispositions législatives relatives reclassement des employés, l’égalité en matière de rémunération, la majoration des heures supplémentaires et la fixation de la prime d’assiduité prévue par la convention collective générale de travail.

Les travailleurs réclament également la régularisation du calcul des salaires en déduisant de l’assiette ITS, les cotisations pour la retraite complémentaire DEFIPRO.

Et pour faire face à la dégradation récurrente de leur pouvoir d’achat, les employés revendiquent un relèvement substantiel des salaires et la prise en charge partiel de l’ITS par l’employeur.

Il faut rappeler que le mouvement de grève a été lancé suite au blocage des négociations entre les représentants des travailleurs et la nouvelle direction de l’entreprise et le non-respect de celle-ci des engagements antérieurs de l’entreprise.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : CGTM
Commentaires : 3
Lus : 1391

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • lass77 (H) 08/07/2017 10:00 X

    Total Est une entreprise de pompage des richesses du continent. Avec total on voit pourquoi la France se tait sur l'esclavage , le racisme, l'apartheid, les violations des droits de l'homme en Mauritanie, pour les mêmes raisons la France à travers total se tait sur le Congo, le Gabon, au Tchad etc....

  • Francparlé171819 (F) 05/07/2017 17:06 X

    Merci bcp totalement19992017 (H) pour ces précisions. Mais comment se fait qu'une Entreprise Internationale qui est une multinationale et la première française cotée en bourse peut se permettre une telle situation? J'aimerais juste apporter une précision, tous les salariés qui ont quittés Total Mauritanie obtiennent une situation meilleure qu'à Total. Ceux qui sont restés ne sont pas prêts à reprendre toute une carrière après prés d'une dizaine d'années ou plus d'expériences de loyaux services au sein de Total Mauritanie. Total Mauritanie est la seule multinationale a ne pas mettre en place un plan de Gestion de Carrières claire et transparent. " Un cabri mort n'a pas peur de coûteau ". Le Personnel se trouve dos au mur, donc il n'est plus possible de réculer.

  • totalement19992017 (H) 04/07/2017 21:31 X

    Une entreprise à 100 % française qui devrait être une entreprise de référence par rapport aux autres entreprises pétrolières sur le territoire. Pourquoi en l’espace d’une année, deux préavis de grève ? Dirigée aujourd’hui par un expatrié français du nom de Gregory Poetschke, Total Mauritanie traverse en son sein une période de crise qui s’explique par la non volonté de la direction de réviser les conditions de travail du personnel. Après de multiples réclamations, les explications données se basent toujours sur le fait que les ventes de l’entreprise sont faibles et que la société ne fait aucun gain. Elle existe pourtant depuis 19 ans en Mauritanie. Si l’entreprise ne fait aucun gain, alors pourquoi certaines charges inutiles sont enregistrées dans les comptes ? Nous entendons bien par charges inutiles la liste suivante : A-Prise en charge à 100% par la société de tous les expatriés (DG, DC ) et leurs familles (épouse en enfants). 1.Loyers exorbitants 2.Frais de scolarité à l’école française de tous les enfants 3.Eau et électricité 4.Frais d’équitation pour les enfants 5.Billets aller-retour pour toute la famille plusieurs fois par an B-Escorte par la gendarmerie et une entreprise de sécurité à chaque déplacement du DG 1.Loisirs (pêche, randonnées etc …) 2.Mission à l’intérieur du pays pendant plusieurs jours, censée être une tournée réseau et qui s’avère du tourisme (voir photos parlantes) C-Présentation de notes de frais à rembourser au DG pour des réceptions et des soirées de gala faites à son domicile. Sont invités à ces réceptions en général, ses compatriotes français des banques et des ambassades. Et la liste est longue Si la filiale n’est pas en mesure de répondre aux besoins de ses employés, comment peut-elle se permettre de telles charges rien que pour le bien-être des expatriés ? L’on se croirait au temps colonial. Toutes ces questions se posent aujourd’hui et des réponses doivent être fournies si vraiment Total opère dans la transparence.