08-07-2017 20:00 - Exploitation gaz offshore Sénégal-Mauritanie : Dakar a abrité une consultation publique sur l’impact environnemental

Exploitation gaz offshore Sénégal-Mauritanie : Dakar a abrité une consultation publique sur l’impact environnemental

Ndar Info - Le projet, Ahmeyim-guembeul d’exploitation de gaz offshore entre le Sénégal et la Mauritanie, fait l’objet d’une série de consultations publiques depuis juin 2017. Ces concertations publiques entrent dans l’étude d’impact environnement et social dudit projet avec comme promoteurs Kosmos energy et Bp.

Après Saint-Louis, Louga et Thiès, la région de Dakar a accueilli, hier, à la chambre de commerce, un Comité régional de développement consacré à l’exploitation et à la production de gaz offshore entre le Sénégal et la Mauritanie.

Cette rencontre entre dans l’étude d’impact environnemental et social a été présidée par l’adjoint au gouverneur de Dakar, chargé des affaires administratives Boubacar Ndiaye. Selon lui, cette rencontre avec des acteurs et services techniques ainsi que la société civile est importante au regard des enjeux économiques et sociaux qui s’attachent au projet.

«Il est indiqué par le Code de l’environnement que chaque fois qu’un important projet doit être mis en œuvre qu’une procédure d’étude d’impact environnemental et social soit menée. Nous sommes, aujourd’hui, dans la mise en œuvre de cette procédure qui implique, dans une de ces étapes, une rencontre publique du genre pour échanger avec les différents acteurs et les communautés sur le contenu du projet », a expliqué M. Ndiaye.

A l’en croire, l’objectif de la rencontre est de recueillir leurs préoccupations, attentes et surtout suggestions et recommandations afin de mieux les prendre en compte dans la mise en œuvre du projet.

Le représentant de Kosmos et BP, Mamadou Mar Faye, souligne que cette séance boucle une série de consultations publiques entamée le 7 juin à Saint-Louis dans l’étude d’impact environnemental et social. M. Faye soutient que cette étude est une exigence de la loi au Sénégal. Il note que Kosmos et Bp veulent également se conformer aux normes internationales et à leurs politique et démarche internes qui les poussent à respecter les normes environnementales et à appuyer les communautés où ils travaillent.

«Nous donnons la parole aux différents acteurs pour avoir leurs réactions après leur avoir permis de mieux connaître le projet. Ils pourront poser toutes les questions, évoquer leurs craintes, leurs attentes. Ainsi, ce ne sera pas seulement un débat d’experts ou du promoteur. Toute les réactions seront consignées dans un rapport avant d’être remis aux autorités », a confié Mamadou Mar Faye. Faisant l’économie du projet, le consultant, Samba Yade, indique que le gisement de pétrole découvert par Kosmos se situe à environ 125 km de la côte à la frontière maritime entre la Mauritanie et le Sénégal.

Selon lui, le but du projet est d’extraire, de traiter et d’exporter du gaz naturel qui sera transformé en gaz naturel liquéfié. Il souligne que l’exploitation du gaz est prévue sur une durée de 30 ans, car se trouvant en haute mer, dans des formations rocheuses et dans un fond marin. Samba Yade soutient que le projet, Ahmeyim/guembeul d’exploitation de gaz offshore comprend trois phases.

« La phase 1 concerne la construction, l’installation et les forages de développement. Cette phase va durer 3 à 5 ans. Pour ce qui est de la phase 2, il concerne les opérations de production qui devrait durer 30 ans. Quant à la 3e phase, c’est celle de la fermeture et de la mise hors service. Cette phase est prévue vers 2050 », a déclaré Samba Yade. Aussi, précise-t-il, le projet sera soutenu par divers types de travaux dans un large éventail de disciplines et utilisera des entrepreneurs nationaux si les compétences sont disponibles.

LE SOLEIL



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 741

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)