19-07-2017 09:12 - SNES: Le Ministère de l'Ecucation berne l'opinion publique

SNES: Le Ministère de l'Ecucation berne l'opinion publique

SNES - Dans une déclaration publiée vendredi 07/07/2017 le ministère de l'Education nationale saluait les résultats du baccalauréat après la proclamation des résultats des baccalauréats C, LM et LO, auxquels ont pris part 16382 candidats dont 996 ont obtenu le diplôme, soit un taux de réussite de 6%.

Le nombre de candidats au bac C de cette année est de 2403, ce qui représente 14,67% des candidats des séries mathématiques et littéraires, alors que le nombre de candidats aux baccalauréats LM et LO sont au hombre de 13979, soit 85,33% de ce groupe (Maths et lettres).

Le nombre d’admis aux bacs LM et LO est de 625, soit 4.47% de réussite, un pourcentage ignoré par la déclaration.

Communiqué de presse du ministère bien que les candidats de ce groupe représentent la grande majorité (85,33%) des candidats dont les résultats ont été libérés le 07 Juillet.

Le nombre d’admis au bac C est de 371, soit un taux de réussite de 15,43%, contrairement à la déclaration du ministère qui donne 19,64%.

Une autre duperie contenue dans la déclaration du ministère est quand il parle de «l’amélioration du taux de réussite dans la filière mathématiques cette année, qui a atteint 19,64% contre 17,69% l’année précédente ». En fait, le taux de réussite de cette filière a connu une baisse significative de 18,13% l’année dernière à 15,43% cette année.

Aussi, le timing de la déclaration a fait qu’elle a précédé la publication des résultats bac D avec ses 25720 candidats, c’est à dire plus de la moitié des candidats au bac 2017 toutes filières confondues. Surtout que le taux de réussite à cette filière fait juste 1282, c’est à dire à peine 5%. de réussite. Au Syndicat national de l'enseignement secondaire (SNES):

- Nous appelons le ministère de l’Education nationale et à travers lui les autorités supérieures à œuvrer réellement à améliorer la qualité de l’enseignement et à en relever le niveau ;

- Nous lançons un appel urgent aux enseignants à souder leurs rangs et à se mobiliser immédiatement pour sauver notre système éducatif ;

- Nous demandons à tous les parents, à tous les leaders d'opinion, à tous les décideurs et militants de la société civile et aux politiques d’être attentifs aux alarmes déclenchées par la situation de notre système éducatif et d’agir rapidement pour le tirer d’affaire.

Nouakchott, le 08/07/2017

Le Secrétariat général du SNES Syndicat National de
l’Enseignement Secondaire (SNES)
A 053 Ilot L, BP: 5434
Nouakchott - Mauritanie





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : SNES
Commentaires : 6
Lus : 1321

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • baliou.ablay (H) 19/07/2017 18:20 X

    Victor Hugo, disait:"Quand vous ouvrez une école, vous fermez une prison." Une question: "Quand vous vendez une école, vous construisez combien de prison?"

  • El Houssein (H) 19/07/2017 16:39 X

    C'est la grande déception encore après la publication des résultats des rattrapages. C'est la honte, c'est l’humiliation, c'est la défaite devant la force de l'incompétence et de la mauvaise gestion. C'est quoi ? C'est l'école qui ne donne plus rien ou les enseignants qui sabotent les corrections. Les enfants sont inquiets, abattus, désespérés et les mères pleurent sans personne pour les consoler, sans espoir dans cette "éducation". Que faire ? Nous nous réfugions auprès d'Allah pour tirer les droits de nos enfants de ceux qui les ont confisqués.

  • El Houssein (H) 19/07/2017 12:44 X

    C'est inquiétant pour l'avenir du pays. 95% d’échec représente zéro réalisation concrété. C'est juste le taux de tolérance des erreurs. Il est de l'intérêt de la nation d'arrêter tous les investissements ailleurs et concentrer tous les efforts sur l'enseignement pendant deux années jusqu'au redressement de cette situation catastrophique. nos enfants perdent trois à quatre ans pour avoir le Bac; ce sont des générations perdues. Où sont les hommes responsables qui ont des visions à long termes ?

  • bleil (H) 19/07/2017 11:38 X

    Pourcentages qui veulent tout dire, un ministère en retard d'une guerre sur les techniques modernes d'Education pour avoir au finish des citoyens valables... une politique moderne et adaptée au context du pays permettra d'améliorer la qualité de la pertinence de l’enseignement général et scientifique ... éviter de rebuter les enfants bien avant le bac et c'est le pourquoi des echecs!

  • MDBZSHLL (H) 19/07/2017 11:22 X

    Le niveau de l'enseignement dans notre pays est vraiment effrayant. Aucune réforme n'a réussie. Nous allons de catastrophes en catastrophes. Les élèves apprennent en arabe et reçoivent des épreuves en Français. Ou allons-nous?

  • jakuza (H) 19/07/2017 10:26 X

    Je n'ai pas compris la pertinence des pourcentages inter séries du paragraphe 2. Toutefois, je suis d'avis qu'il faut virer le Ministre qui salue des résultats plus que minables!