14-07-2017 21:16 - Mauritanie : "notre monnaie s'est dépréciée de 300% par rapport au Franc CFA" (Economiste mauritanien)

Mauritanie :

Deutsche Welle - De plus en plus de voix s’élèvent pour demander le retrait des pays africains de la zone Franc CFA. Certains économistes et chef d'Etats africains considèrent que le Franc CFA est un frein au développement économique.

Si ce scénario se réalisait, les conséquences pourraient être perçues sous plusieurs formes. Pour Demba Moussa Dembele, économiste sénégalais, un des auteurs du livre « Sortir l'Afrique de la servitude monétaire, à qui profite le FCFA ? - il y a certes un prix à payer pour obtenir sa liberté.

Mais un retrait des pays de la zone Franc ne peut être que bénéfique du point de vue économique, politique et social : "L'avenir sera meilleur pour nous. Parce que vous savez, politiquement nous retrouveront notre souveraineté, c'est à dire nous aurons la possibilité de décider nous-mêmes de nos politiques monétaires en fonction de nos intérêts.

Economiquement, cela permettra de mettre en place des politiques de financement des petites et moyennes entreprises pour pouvoir booster le tissu économique de nos pays. Et puis cela pourra donner à l´Afrique elle-même, dans ses projets de banque centrale et de monnaie africaine, un très bon exemple."

Le cas de la Mauritanie

La Mauritanie s'est détachée du FCFA en 1973. Un décrochage que regrette toutefois le Pr Ould Mohamed El Hacen, économiste mauritanien et président de l'institut international de recherche et d'étude stratégique (IIRES), qui rappelle la chute qu'a subi la monnaie mauritanienne.

"Après une expérience de 30 ans, notre monnaie s´est dépréciée de 300% par rapport au Franc CFA. Il y a la stabilité monétaire à coté de nous au Sénégal et dans les autres pays alors que le pouvoir d´achat externe de notre monnaie n´a cessé de diminuer. Moi je considère que ce n´est pas du tout une expérience positive.

Elle l'a été pendant les 20 premières années, on a pu développer les crédits pour certaines entreprises, cela a facilité le système de création monétaire, le développement des banques. Mais aujourd’hui cela nous pose plus de problèmes que cela n'en résout."


Quitter ou pas la zone Franc CFA?

Seuls les dirigeants africains peuvent en décider. Du moins c'est ce qu´a annoncé le Président français Emmanuel Macron. En revanche, pour le Professeur Ould Mohamed El Hacen, ne plus vouloir utiliser cette monnaie serait une erreur pour les Etats africains. Selon lui, l’arrimage du Franc CFA à l’euro constitue un avantage pour les pays de la zone Franc CFA, dans la mesure où il leur permet d’avoir une stabilité monétaire.

Le «CFA», autrefois arrimé au franc français, dispose d’une parité fixe avec l’euro. Ce lien fort est considéré par beaucoup comme un gage de stabilité monétaire. La zone Franc est un espace économique et monétaire d’Afrique subsaharienne, où vivent 155 millions d’habitants.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 5791

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • sahelien (H) 20/07/2017 15:42 X

    Belle analyse du Professeur, malgre le barrage d'insultes qu'il risque de recevoir..... L'arrimage du CFA a l'Euro est la plus solide guarantie de discipline monetaire qu'il y'a dans ces pays. Et l'Afrique n'a malheuresment pas demontre une capacite a gerer ses monnaies avec discipline et rigoeur. Le commerce et la confiance des menages et des partenaires se repose sur la solidite de la valeur presente et future des monnaies en jeu. cela requiert de la discipline economique et financiere que peu de pays Africains ont. La plupart ont utilise leur "monnaie" locale largement pour financer les fantaisies de dirigeants aussi voraces et incultes, sans egards a l'impact de leurs comportements sur la valeur de la monnaie......et c'est ce genre de derive que la Zone CFA a su eviter (dans une petite mesure). Que l'arrimage soit a une monnaie etrangere, europeenne n'a aucune importance.....specialement pas pour les Africains, qui pour la plupart arriment leur ame et foi sur des religions et philosophies completement etrangere.... alors, tant qu'a faire....... et ce n'est pas parcequ'on s'imprime une monnaie dite nationale qu'on en est pour autant souverrain. de la meme facon que trimbaler un drapeu, une hymne nationale et des armees mexicaines dirigees par des "generaux" de paillette ne fait des "pays" africains de vrais pays..... La souverrainte, la vrai, se repose sur le travail, l'honnetete, la rigeur et le respect de soi. et pour cela on n'a pas besoin de symboles superficiels vides de sense.

  • Cheikh Aly 2007 (H) 17/07/2017 16:34 X

    Désolé professeur de vous contredire. Le FCFA est une prevue on ne peut plus évidente de l'inexistance effective des états qui utilient encore cette monnaie. Que signifie FCFA? Franc pour les Communautés de Franaises d'Afrique. Devenez indépendants et prenez vous en charge. Vous ne pouvez rester eternellement valets et soumis

  • jakuza (H) 16/07/2017 08:21 X

    Sortir du CFA signera la dislocation de ces états dont la stabilité est mise à mal sur d'autres fronts! En évaluant la dépréciation de l'Ouguiya notre prof a omis de tenir compte de la dévaluation du CFA, en 1992 je crois...

  • a.bennan (H) 15/07/2017 18:54 X

    A Webmaster. Encore tu magouilles mon commentaire se terminant par l'éloge de mon pays.Et pourtant si c'était une vermine d'étrangers et ennemi publique (lass77) ns couvrant d'insultes,tu aurais rapidement validé toutes vos âneries.merrrr ya déni.

  • a.bennan (H) 15/07/2017 00:09 X

    Rien a faire: le franc CFA suivra son père fr.francais pourtant soutenu par l'Allemagne dans son dernier soupire mortel.Quant à ns ici en RIM ns ns la coulons en douce grâce à