12-07-2017 22:00 - Communiqué de presse de TOTAL Mauritanie

Communiqué de presse de TOTAL Mauritanie

Total Mauritanie - Un mouvement de grève des employés de Total Mauritanie a débuté le 12 Juillet à la suite d'une plateforme revendicative sur les salaires.

La direction de TOTAL Mauritanie est attentive aux doléances de ses employés et reste totalement disponible pour poursuivre les discussions en cours avec les représentants du personnel.

Dans un contexte de résultat financier déficitaire depuis plusieurs années, la première priorité de l'entreprise est de préserver les conditions de la pérennité de son activité et ainsi de préserver les emplois.

Nouakchott, le 12 Juillet 2017

Téléphone: 222 45 29 54 85

Fax:+ 222 45 29 31 44




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1074

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Cogito Ergo Sum (F) 13/07/2017 11:25 X

    Habituellement je ne suis qu’un simple lecteur sur ce site, mais là il faut que je régisse, car ce sujet fut une partie de ma vie. Je suis un ancien employé de Total Distribution de Mauritanie, je suis très étonné de votre communiqué et de son contenu vide et mensonger. Soyer responsable et assumer vos erreurs cette boite est dirigée par des incompétents, qui se soucient plus pour leurs petits postes de directeurs que du bien-être de leurs collaborateurs locaux. D'abord, quand vous parlez de déficit, il faut aussi parler de vos charges non justifiées et fictives que vous mettez dans vos comptes d’exploitations, pour masquer la réalité. Cette pratique est bien connue des multinationales. Le train de vie royal que les travailleurs expatriés mènent, à la charge de l’entreprise au détriment des locaux. Les charges des employés locaux ne représentent rien à côté de celles des expatriés (qui n’apporte aucune valeur ajoutée à cette boite). Ces travailleurs ne réclament que des choses élémentaires, comparées aux autres filiales. Déjà que votre politique salariale est très en dessous de la moyenne, je ne vois pas en quoi une amélioration de cet aspect impactera sur vos comptes. Arrêtez d’exploiter ces pauvres innocents, nous sommes en 2017, pas en 1995 ni 1998. Brefffffffffffff je vous soutiens, cela est une première au sein de cette boite voir l’unanimité de ses travailleurs pour réclamer leurs justes droits bafoués depuis trop longtemps. Je pense que les instances dirigeantes du siège TOTAL à Paris, ne laisseront pas cette situation inchangée et que tout rentrera dans l’ordre d’ici peu, pour que les travailleurs reprennent le chemin du travail. Dommages que cette boite, ait perdu beaucoup de ces cadres valables, qui ont choisi d’évoluer ailleurs plutôt que de rester à la solde d’une entreprise qui ne met pas la ressource humaine comme facteur de croissance et d’évolution. Je dis courage à la jeune génération, qui a été peut-être plus courageux que nous. Soyer soudez et seul le travail paie. Cela ne m’étonne pas que les trois lèches botes du DG, comme d’habitude ne soient pas du côté les employés locaux, alors qu’ils le sont eux même. Mais leur jour viendra…… seul les tonneaux vides font beaucoup de bruit (ils se reconnaîtront). A bon entendeur salut…

  • Cogito Ergo Sum (F) 13/07/2017 10:05 X

    D’habitude je ne suis qu’un simple lecteur sur ce site, mais là il faut que je régisse, car ce sujet fut une partie de ma vie. Je suis un ancien employé de Total Distribution de Mauritanie, je suis très étonné de votre communiqué et de son contenu vide et mensonger. Soyer responsable et assumer vos erreurs cette boite est dirigée par des incompétents, qui se soucient plus pour leurs petits postes de directeurs que du bien-être de leurs collaborateurs locaux. D’abord, quand vous parlez de déficit, il faut aussi parler de vos charges non justifiées et fictives que vous mettez dans vos comptes d’exploitations, pour masquer la réalité. Cette pratique est bien connue des multinationales. Le train de vie royal que les travailleurs expatriés mènent, à la charge de l’entreprise au détriment des locaux. Les charges des employés locaux ne représentent rien à côté de celles des expatriés (qui n’apporte aucune valeur ajoutée à cette boite). Ces travailleurs ne réclament que des choses élémentaires, comparées aux autres filiales. Déjà que votre politique salariale est très en dessous de la moyenne, je ne vois pas en quoi une amélioration de cet aspect impactera sur vos comptes. Arrêtez d’exploiter ces pauvres innocents, nous sommes en 2017, pas en 1995 ni 1998. Brefffffffffffff je vous soutiens, cela est une première au sein de cette boite voir l’unanimité de ses travailleurs pour réclamer leurs justes droits bafoués depuis trop longtemps. Je pense que les instances dirigeantes du siège TOTAL à Paris, ne laisseront pas cette situation inchangée et que tout rentrera dans l’ordre d’ici peu, pour que les travailleurs reprennent le chemin du travail. Dommages que cette boite, ait perdu beaucoup de ces cadres valables, qui ont choisi d’évoluer ailleurs plutôt que de rester à la solde d’une entreprise qui ne met pas la ressource humaine comme facteur de croissance et d’évolution. Je dis courage à la jeune génération, qui a été peut-être plus courageux que nous. Soyer soudez et seul le travail paie. Cela ne m’étonne pas que les trois lèches botes du DG, comme d’habitude ne soient pas du côté les employés locaux, alors qu’ils le sont eux même. Mais leur jour viendra…… seul les tonneaux vides font beaucoup de bruit (ils se reconnaitront). A bon entendeur salut…