13-07-2017 09:00 - L'APP dénonce les manoeuvres portant sur l'opportunité d'un troisième mandat

L'APP dénonce les manoeuvres portant sur l'opportunité d'un troisième mandat

M21 - Dans une déclaration de presse dont copie est parvenue à m21, l'Alliance Populaire Progressiste, une des principales formations de l'opposition qui a participé au dialogue national a exprimé son refus et son total rejet "de ce que l’on s’évertue à insinuer, ces derniers temps, et que relayent et exploitent les organes de presse officielle, s’appuyant,

à cet effet, sur des déclarations et des allégations de hauts responsables de l’Etat et dirigeants du parti au pouvoir ; manœuvres visant, somme toute, la préparation de l’opinion publique à ramener le débat sur l’opportunité d’un troisième mandat en faveur du président Mohamed Ould Abdel Aziz et provoquer le bloc du refus politique et populaire dressé contre toute atteinte à la constitution pouvant en être le préalable".


Le parti de Messaoud Ould Boulkheir a affirmé "que les auteurs de ces manœuvres sont les seuls responsables des effets périlleux pouvant découler de leurs agissements au cas où ils persévéraient dans les provocations et la propagande visant à tromper et mépriser notre peuple ainsi que tous ceux ayant choisi de s’engager dans le dialogue inclusif avec le pouvoir et la majorité".

L'intégralité de la déclaration de Presse

Partant de :

- notre vision et notre évaluation du processus démocratique ;

- notre conscience de la nécessité de veiller sur la poursuite de notre expérience démocratique et en assurer le raffermissement et la maturité ;

- notre attachement à nos positions de principe et nos convictions inébranlables qui seules déterminent la voie pacifique que nous nous sommes fixée comme seule voie pour l’instauration d’une démocratie pluraliste seule moyen capable d’assurer une alternance pacifique au pouvoir ;

- notre souci de garantir et protéger de l’unité nationale et le rejet de tout ce qui est de nature à mettre en péril la paix civile et la cohésion nationale ;

- notre attachement aux résolutions du dernier Dialogue venu compléter celui de 2011 conformément à sa lettre et son esprit ;

Nous, à Alliance Populaire Progressiste (APP), déclarons avec force et fermeté notre refus et total rejet de ce que l’on s’évertue à insinuer, ces derniers temps, et que relayent et exploitent les organes de presse officielle, s’appuyant, à cet effet, sur des déclarations et des allégations de hauts responsables de l’Etat et dirigeants du parti au pouvoir ; manœuvres visant, somme toute, la préparation de l’opinion publique à ramener le débat sur l’opportunité d’un troisième mandat en faveur du président Mohamed Ould Abdel Aziz et provoquer le bloc du refus politique et populaire dressé contre toute atteinte à la constitution pouvant en être le préalable.

Tout en réitérant notre rejet de ces genres de manœuvres, il nous revient de rappeler notre position au cours du dialogue inclusif qui a consisté au boycott jusqu’à la renonciation d’y inclure tous les points n’ayant pas fait l’objet de consensus, conformément au document préparatoire.

Nous affirmons aussi que les auteurs de ces manœuvres sont les seuls responsables des effets périlleux pouvant découler de leurs agissements au cas où ils persévéraient dans les provocations et la propagande visant à tromper et mépriser notre peuple ainsi que tous ceux ayant choisi de s’engager dans le dialogue inclusif avec le pouvoir et la majorité. C’est à ces deux derniers – seuls – d’assumer l’entière responsabilité du blocage du processus pour lequel ils semblaient opter et assumer les conséquences de la dérive vers laquelle ils souhaitent s’orienter.

Nouakchott, le 12 Juillet 2017

Commission de communication



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1418

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • synthetiseur (H) 13/07/2017 14:28 X

    Boof des élucubrations!!!! C'est pas commode de diriger l'une des plus grandes institutions du pays et de tenir ce langage. Et puis on est habitué à ce yoyo. On tire on replie et on attend les dividendes.

  • zelimkhan2 (H) 13/07/2017 09:56 X

    Nous savions tous que les prétextes énoncés par l’exécutif pour les amendements constitutionnels n’ont pour seul objectif que de donner un argument juridique (nouvelle constitution) à M. Ould Abdel Aziz pour briguer un troisième mandat. Tous ceux qui ont trouver pertinent de rajouter 2 bandes horizontales rouge et la suppression du Sénat comme pertinents sont dupes.