15-07-2017 10:35 - Pêche: les ministres ouest-africains et du Golfe de Guinée plaident en faveur de la poursuite du PRAO

Pêche: les ministres ouest-africains et du Golfe de Guinée plaident en faveur de la poursuite du PRAO

Le360 - Les pays ouest-africains et du Golfe de Guinée ont appelé à la poursuite du Programme régional de développement de la pêche en Afrique de l'ouest (PRAO), dans une déclaration publiée à la suite d'une rencontre qui s'est tenue à Nouakchott.

Les ministres des pays membres de la Commission sous régionale des pêches (CSRP) et de la Commission de la pêche dans la zone ouest-africaine du Golfe de Guinée (CPCO) ont appelé à la poursuite du Programme régional de développement de la pêche en Afrique de l’ouest (PRAO), dans une déclaration publiée mercredi soir, à l’issue d’une conférence réunie à Nouakchott.

La première phase du PRAO a été financée par la Banque mondiale (BM) à travers sa filiale, l’Association internationale de développement (IDA) pour plus de 120 millions de dollars.

Ce programme concerne plusieurs pays d’Afrique de l’ouest: le Cap-Vert, la Guinée, la Guinée Bissau, le Ghana, le Libéria, le Sénégal et la Sierra Leone.

La Côte d’Ivoire et la Gambie pourraient également intégrer le cercle des Etats bénéficiaires de ce programme très prochainement (négociations en cours). Cette conférence a validé les orientations stratégiques de la deuxième phase du PRAO.

L’objectif général du PRAO est «d’augmenter de manière substantielle la totalité de la richesse générée par l’exploitation des ressources marines halieutiques de l’Afrique de l’Ouest, et d’accroître la part de cette richesse capturée par les pays d’Afrique de l’Ouest».

Le PRAO devrait ainsi permettre une amélioration des indicateurs de gouvernance du secteur de la pêche dans les 9 pays membres, participer à la réduction de la pêche illicite qui fait perdre annuellement prés de 200 milliards de Francs CFA à la région, selon une hypothèse basse, et donner plus de valeur ajoutée aux activités de pêche grâce à la réalisation d’infrastructures.

Les différentes composantes du PRAO sont «la bonne gouvernance et la gestion durable des pêches, la réduction de la pêche illicite, l’augmentation de la contribution des ressources halieutiques aux économies locales et la coordination du suivi-évaluation du programme».

Par ailleurs, dans une allocution prononcée à l’occasion de la cérémonie de clôture, le ministre mauritanien des Pêches et de l’économie maritime, Nany Ould Chrough, a appelé les pays participants "à prendre une décision rapide pour la création d’une commission unifiée en perspective des négociations pour les accords de pêche dans la Zone économique exclusive des pays membres de la CSRP et du CPCO. Ce qui reviendrait à opérer une fusion de ces 2 organisations".

De la Mauritanie au Ghana, les eaux maritimes sont poissonneuses et la pêche joue un rôle central dans la vie des populations, notamment en matière de sécurité alimentaire, du fait d’une façade Atlantique abritant les centres urbains les plus peuplés. Des atouts naturels en dépit desquels le secteur de la pêche ne contribue pas suffisamment à la croissance de l’économie. Ce constat justifie la nécessité de réaliser la deuxième phase du PRAO.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 0
Lus : 794

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)