17-07-2017 10:45 - La direction de Total Mauritanie reçoit les représentants du personnel en grève

La direction de Total Mauritanie reçoit les représentants du personnel en grève

RFI - En Mauritanie, Total tend la main aux salariés en grève depuis près d’une semaine. Les représentants du personnel sont invités à rencontrer la direction du groupe pétrolier ce lundi 17 juillet. Le programme de cette rencontre n’est pas connu pour l’instant, mais c’est le premier véritable contact entre les deux parties après cinq jours de grève.

Un dialogue de sourds s’était installé ces derniers jours entre les grévistes et leur direction. D'un côté, les employés sont entrés en grève pour une durée indéterminée, tant que leurs revendications ne seront pas satisfaites. Ils maintiennent le blocage depuis mercredi.

La grève était prévisible puisqu’un préavis a été déposé au mois de juin dernier. Parmi les nombreuses attentes des grévistes, il y a le versement des heures supplémentaires ainsi que des arriérés de salaires.

Mais le mouvement social n’a pas décidé le groupe à satisfaire les grévistes d’entrée de jeu. A la place, des sous-traitants ont été dépêchés pour réaliser les tâches suspendues par le personnel.

Une manœuvre dénoncée par les syndicats comme étant une violation de la législation mauritanienne sur le travail.

Selon le délégué du personnel, Alassane Kane, la rencontre de ce lundi n'est pas forcément synonyme de sortie de crise. Mais il s'agit assurément d'un pas en avant dans ce bras de fer entre Total Mauritanie et ses employés.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 715

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • TOTALment (H) 18/07/2017 01:24 X

    Comment négocier avec une multinationale qui ne respecte ni la législation locale ni ses propres chartes en matière de sécurité? Nous risquons d'exiger le remboursement de l'intégralité des sommes (suite aux erreur de calcul des salaires, deux années ont été remboursées) sans oublier les dommages et intérêts. Total tend plutôt les doigts pour ne pas dire les ongles