18-07-2017 18:45 - Mauritanie: 10,4 milliards d'ouguiyas du Fonds saoudien pour l'agriculture irriguée

Mauritanie: 10,4 milliards d'ouguiyas du Fonds saoudien pour l'agriculture irriguée

Le360 - 3.500 hectares de terres situés dans le bassin Est du lac Rkiz (sud-ouest de la Mauritanie) vont être aménagés dans le cadre d’un projet gouvernemental financé à hauteur de 10,4 milliards d’ouguiyas par le Fonds saoudien Il s'agit d'un prêt remboursable sur une période de 25 ans, avec un délai de grâce de 5 ans.

Le coup d'envoi des travaux a été donné lundi, dans le cadre du lancement de la campagne agricole 2017-2018, en présence du président Mohamed Ould Abdel Aziz, de plusieurs membres du gouvernement et hauts responsables.

Ce projet, réalisable sur une période de 5 ans, rentre dans le cadre des efforts du gouvernement visant à permettre à la Mauritanie d’atteindre l’objectif d’autosuffisance alimentaire.

A un niveau plus réduit, le nouvel aménagement vise «à permettre aux populations rurales de tirer profit des ressources nationales, lutter contre la pauvreté dans les milieux les plus vulnérables et créer des opportunités d’emplois dans le secteur agricole en vue de contribuer à la résorption de l’épineuse question du chômage», selon un document officiel.

«En plus de l’aménagement de 3.500 hectares sur le versant Est du lac Rkiz, ce financement va également permettre la réalisation de 2.200 hectares et la réhabilitation de 1.000 hectares au niveau du bassin ouest», selon les autorités gouvernementales.

Le Lac Rkiz est une partie intégrante du sud-ouest mauritanien, carrefour historique entre la Mauritanie et le Sénégal, occupant une place privilégiée dans la zone sahélo saharienne par la richesse de son milieu humain et l’intensité des échanges qui s’y effectuent. Cette zone est un lieu de brassage des différentes comunautés mauritaniennes.

Mais au-delà de cette image de carte postale, une partie de la population nourrit la crainte d’une accélération du processus d’accaparement des terres traditionnelles et d’expropriation au détriment des propriétaires fonciers historiques et au profit d'hommes d'affaires.

Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 2
Lus : 881

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • lass77 (H) 19/07/2017 08:48 X

    On voit bien pourquoi notre president s'aligne sur l'arabie dans sa fitna avec le Qatar . Investir oui mais pas pour exproprier les citoyens pour palier le manque d'agriculture dans les pays du Golfe.

  • hachmi (H) 18/07/2017 23:50 X

    Les habitants de la Vallée n'auront que des yeux pour pleurer, Aziz contourne ainsi les bisbilles d'usurpation et d'occupation de terre des negros pour investir son argent en lieu sûr, qui contrairement aux autres, comme le rappelait le PM, n'ont pas la vocation à rester en Mauritanie, donc avec le risque de dépenser des milliards pour RIEN !