18-07-2017 21:16 - Total paralysé par des grèves en Mauritanie et au Congo

Total paralysé par des grèves en Mauritanie et au Congo

Jeune Afrique - Les activités du groupe pétrolier Total ont été paralysées par deux grèves lancées en Mauritanie et au Congo-Brazzaville. Si la direction congolaise du groupe a annoncé la fin de la grève dans le pays, les négociations en Mauritanie semblent, elles, bloquées.

Les employés de Total en Mauritanie sont en grève illimitée depuis le mercredi 12 juillet. Ils réclament des augmentations de salaire et le paiement de leur heures supplémentaires. Les représentants du personnel ont pu rencontrer, lundi 17 juillet, la direction de Total, après cinq jours de grève. Une rencontre qui s’est soldée par un échec.

« La direction a fait une proposition qui ne correspondait pas à nos attentes », regrettent les délégués du personnel, qui dénoncent le recours par l’entreprise à des employés non-qualifiés pour remplacer les grévistes.

Aucune nouvelle rencontre entre les grévistes et la direction n’a, pour l’instant, été prévue. « Nous nous concertons entre nous avant de prendre une décision », expliquent les délégués joints par Jeune Afrique.

En Mauritanie, les activités de la major pétrolière française concernent la distribution de produits pétroliers, via 38 stations services qui emploient directement plus de 60 personnes. La major pétrolière française devrait bientôt se déployer dans l’exploration des ressources d’hydrocarbures du pays.

Grève au Congo-Brazzaville

Au Congo-Brazzaville, les employés de Total sont également entrés en grève, ce mercredi 12 juillet dernier. Une centaine de manifestants a brièvement occupé les locaux de la compagnie à Pointe-Noire, avant d’être dispersée par la police. Dans la foulée, les sites d’exploitation de Total ont été bloqués.

Dans un communiqué diffusé vendredi 14 juillet, le groupe a annoncé la reprise de la production sur ses sites congolais, suite à des discussions avec les syndicalistes et le gouvernement qui ont abouti à un compromis.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Jeune Afrique
Commentaires : 1
Lus : 1034

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • LibrementMauritanien (H) 19/07/2017 01:27 X

    Ce message est adressé aux dirigeants de Total Mauritanie en réponse à leur bref communiqué mensonger sur le fait qu'ils sont toujours disponibles pour dialoguer et trouver des solutions.

    Dommage que j'étais absent mais il n'est jamais trop tard pour réagir car cela fait des années que nous sommes maltraités. Il est temps que les choses changent et pour de vrai.

    Monsieur le Directeur Général de Total Mauritanie,

    Vous avez pris vos fonctions au sein de cette entreprise il y a à peine une année. Je voudrais savoir ce que vous lui avez apporté de nouveau si vous prétendez qu'elle est déficitaire. Vous n'avez que ce mot à la bouche: "Déficit". Depuis son existence elle ne fait jamais de volumes d'après vos propos. Si elle est si déficitaire que cela, qu'avez-vous fait, vous en tant que manager pour remédier à cela? RIEN à part lui rajouter des charges inutiles et énormes pour satisfaire votre propre personne. Si vos supérieurs sont intéressés par ce détails, ils peuvent envoyer un audit express et ils se rendront compte de cela eux-même.

    Vous occupez à peine votre tout premier poste de Manager que vous ruinez déja l'image de Total en contournant la plupart des valeurs que ce groupe met en place depuis des décennies. A savoir la lutte anti-corruption et le respect des normes de sécurité, et j'espère ne pas avoir à entrer dans ces détails là parce qu'il ne seront pas beaux à lire.

    En mettant l'accent sur votre relation avec le personnel, sachez monsieur, que vous avez perdu le respect de ces employés depuis qu'ils ont découvert que toutes promesses faites ne sont que de faux espoirs pour eux et croyez moi, ils sont arrivés à un stade où plus rien ne les arrêtera pour obtenir le stricte minimum dont ils ont besoin.

    Sachez que l'une des plus grandes qualités d'un vrai manager, est de savoir écouter ses employés et les mettre dans des meilleures conditions. Avoir un peu d'humanité et de respect envers eux.

    Nous ne sommes qu'une cinquantaine d'employés dans cette entreprise et je suis désolé de vous dire que vous n'avez aucune notion du Management. Vous avez encore beaucoup à apprendre.

    Prenez l'exemple des autres filiales comme le Burkina et le sénégal. Regardez leurs conventions arrêtées entre les délégués et la Direction et concentrez-vous sur la liste de leurs avantages sociaux et vous vous rendrez compte que les 30 000 MRO dont vous êtes si fiers d'avoir rajouté à nos avantages inexistants sont tout simplement ridicules.

    Cette entreprise de sécurité appelée ARGUS n'est autre qu'une société où votre propre Responsable de la Sécurité de Total EP est actionnaire. Si nous regroupons toutes les factures inutiles payées à cette société rien que pour vos moindres mouvements, vous verrez que ce que votre personnel demande est dérisoire.

    Arrêtez de vous ridiculiser à tout bout de champs et soyez un peu plus réfléchit. Prenez vous même vos décisions bonnes ou mauvaises et arrêtez de vous faire conseiller par des personnes sans aucune expérience et que ne vous diront que ce que vous avez envie d'entendre rien que pour préserver leur postes