19-07-2017 21:00 - Mauritanie : l’Etat diminuera le taux d’intérêt agricole de 6% pour accompagner les agriculteurs

Mauritanie : l’Etat diminuera le taux d’intérêt agricole de 6% pour accompagner les agriculteurs

Les Mauritanies - Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz a fait savoir que l’Etat baissera le taux d’intérêt agricole de 6 % pour diminuer le coût du crédit et relancer ainsi l’agriculture.

S’exprimant à R’Kiz (sud -ouest du pays ), lundi 17 juillet, en marge du lancement de la campagne agricole 2017-2018, qui a regroupé l’ensemble des agriculteurs et acteurs du secteur , le chef de l’Etat a également souligné , « qu’en la matière il est appliqué le régime des transactions islamiques, Mourabaha ».

Pointant du doigt le non-respect des engagements des agriculteurs concernant la solvabilité de leur dette, Mohamed Ould Abdel Aziz leur à inciter à redoubler d’efforts dans ce sens.

« L’Etat ne peut plus s’engager à des dépenses colossales sur le secteur agricole alors que les résultats ne suivent pas », se désole le locataire du palais.

Le président a indiqué que depuis plusieurs années, l’Etat a injecté des milliards d’ouguiyas pour accompagner l’agriculture, qui est indispensable au développement économique.

En témoignent, les subventions accordées sur les matériels agricoles à hauteur de 50%, les intras agricoles, sans oublier les mesures incitatives pour booster ce secteur.

Par ailleurs, le président a exhorté les agriculteurs à s’acquitter de leur créance auprès de la Caisse de Dépôt et de Développement (CDD) de Mauritanie , qui a pour rôle d’améliorer la contribution de l’agriculture au niveau du PIB mauritanien.

« Il n’est point raisonnable que le taux de paiement des créances ne dépasse guère les 82%, et que cela veut dire qu’il y a, chaque année, un déficit de 18%. », à dénoncer le président.

Sur la base de ce constat, l’Etat est obligé de se désengager si la situation persiste.

Il pourra céder ce rôle aux entrepreneurs privés notamment les banques primaires qui excellent en matière de recouvrement, tient à préciser le président Aziz.

Ibrahima Dia



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 834

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)