20-07-2017 11:54 - Mauritanie : la revendication pour la nationalisation de l’emploi s’intensifie

Mauritanie : la revendication pour la nationalisation de l’emploi s’intensifie

Les Mauritanies - Après les travailleurs de la société Tasiast Mauritanie limited SA, de la SNIM, c’est au tour des employés de TOTAL de revendiquer « la mauritanisation de l’emploi ».

Dans leur plate-forme revendicative, figure en bonne place la priorité aux salariés locaux qui actuellement subissent une forte concurrence du personnel expatrié.

Ces derniers occupent pour la plupart des places de choix au niveau du major français, alors que beaucoup de travailleurs mauritaniens ne sont que des subalternes. Sur cette base, les syndicalistes sont plus que déterminés à lutter pour que les employés mauritaniens puissent jouir pleinement de l’exploitation pétrolière, qui concerne 38 stations -services à travers le pays.

Pourtant, le gouvernement avait bien anticipé sur cette question dans sa nouvelle politique d’orientation. Ainsi, l’Etat avait exigé aux entreprises étrangères d’accorder la priorité aux travailleurs mauritaniens dans leur recrutement.

Une mesure bien assimilée par le géant minier Kinross qui à travers sa filiale Tasiast Mauritanie limited SA, a décidé de nationaliser 80 % des postes d’expatriés à l’horizon 2020.

Un gain de cause qui a sans doute boosté les syndicalistes de TOTAL qui veulent être sur le même tempo et assurer ainsi une meilleure condition aux travailleurs mauritaniens.

Actuellement, d’après nos radars, la rencontre entre la direction de Total et ses employés s’est soldée par un échec. Ils ne sont pas tombés d’accord sur un certain nombre de points. Et la grève continue.

Ibrahima Dia


Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 8
Lus : 1168

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (8)

  • lass77 (H) 21/07/2017 08:40 X

    Là où il faut réclamer la mauritanisation des postes c'est bien ailleurs pas dans ce domaine. La Mauritanie et son systeme éducatif étriqué n'ont pas anticiper le pétrole et les métiers liés à cette ressource. Comme certains l'ont évoqué, il va falloir que le mauritanien se débarrasse de son défaut principal dont sa religion lui interdit : le népostisme, la corruption, la tricherie, le favoritisme. Ici c'est la competence qui compte et on n'en pas assez voire pas du tout.

  • TOTALment (H) 21/07/2017 01:20 X

    Pour être expatrié à Total, la compétence n’est pas le critère recherché, il faut appartenir à un clan. Stratégie ? no comment Ne nationalisez pas les postes mais les employés demandent en peu de dignité et le respect des lois.

  • Belphegor (H) 20/07/2017 18:02 X

    Je comprends que les multinationales étrangères mauritanisent très peu leurs postes importants et conservent les positions stratégiques car nous avons trop tendance à exporter nos pratiques néfastes (favoritisme, clientélisme et autres passes droits indus, recrutements et promotions complaisantes, malversations diverses, injustices flagrantes et règlements de comptes internes etc…) qui prévalent dans la fonction publique au sein des entreprises privées étrangères….Ca n’a rien à voir la compétence et/ou les diplômes mais c’est plutôt un problème d’éthique et de probité morale des valeurs aujourd'hui quasi-inexistantes parmi nos cadres.

  • TOTALment (H) 20/07/2017 14:27 X

    Quelques remarques non exhaustives sur Total Mauritanie : *Le résultat est faussé par des amortissements fictifs: des immobilisations inscrites dans le patrimoine de l'entreprise, ont en fait été amenées par les Ex DG et DF en France. *dépenses somptuaires: les loisirs (équitations de la famille du DG) sont payés par TOTAL Mauritanie. *Avez-vous été conviés au buffet du 14 juillet à l'ambassade de France? Total a apporté sa contribution. *les recrutements se font de manière opaque (chanceux est celui qui est apparenté ou soutenu par un des membres du comité de direction) *le comité de direction (ou les béni oui oui) bien qu’il se plaigne de ses conditions (malgré le salaire et les avantages sociaux conséquents), fait tout pour que la grève soit un échec; Est-il motivé par les actions de jouissance que le DG distribue en fin d’année aux plus soumis ou par l’expatriation qu’on lui miroite ? (pour info : les employés de total Mauritanie n’ont jamais été affectés dans les autres filiales (un coup de pousse pour les beni oui oui). *Paradoxalement, Total Mauritanie qui a plus de 30 stations-service fait l’entretien de son parc automobile à CFA ou à Speed auto. *Les camions aviateurs ont été donnés aux employés de la concurrence qui n’ont pas de formation sur le transport de produits dangereux: violation des règles en matière de sécurité *La filiale n’est pas consolidée mais, ce n’est pas une raison pour qu’elle soit considérée comme un centre de formation pour expatriés inexpérimentés. Nous allons exiger le remboursement de l'intégralité des sommes (suite aux erreurs de calcul des salaires, deux années ont été remboursées) sans oublier les dommages et intérêts. Si vous doutez de la véracité des propos, un simple contrôle de routine vous le confirmera, il suffit de se rendre au siège de total Mauritanie Comment négocier avec une multinationale qui ne respecte ni la législation locale ni ses propres chartes en matière de sécurité? L’Etat Mauritanien peut-il exiger de cette multinationale de respecter les lois ? La réponse du directeur général Gregory poetschke est sans ambages : ces points ont déjà été négociés.

  • sahelien (H) 20/07/2017 13:27 X

    La "nationalisation" des emplois suppose d'abord que les Mauritaniens sont competents, ce qui tres loin d'etre le cas dans la plupart des situation. mais il s'agit souvent d'un mal-entendu: pour les Mauritaniens, competence equivaut a diplomes. Hors il n'y a absolument rien de plus illusoire que cela. Le formation Mauritanienne est extra-ordinairement mediocre, speciallement dans les metiers requerant un peu de "technicite". On ne parle pas ici d'ingenieurs en aerenautique. on parle de simple electriciens, de macons, de pompistes, de techniciens en laboratoire. Vous n'avez pas de rigeur dans ce que vous faites, et vous n'avez pas de base simple en calcul et arithmetique, meme lorsque vous possedez des maitrise en math. et vous revez tous de poste de direction dans lesquels vous allez vous presenter 2 jours sur 5, de 10h a 13H et foncer alors a la mosquee pour le reste de la journee.... Pourquoi dans ce cas, une entreprise qui investi des millions de Euros ou dollars va accepter de se soumettre a une "Mauritanisation" idiote de ses actifs? c'est du suicide! La solution est simple: allez apprendre la base (ecrire correctement, addition, soustraction, politesse), mettez de la rigeur dans vos comportements, presentez vous au travail pour travailler les 8 ou 9 heures pour lesquelles on vous paie; et surtout arretez de confondre diplome avec competence........

  • ardombantou (H) 20/07/2017 12:40 X

    nos dirigeants sont corrompus, les multinationales exploitent nos ressources et sucent le sang de nos compatriotes, honte à nos gouvernants, si vous êtes patriotes mettez fin à ce mépris que les dirigeants de TOTAL affichent à notre égard et dans nos pays.

  • sallabarry (H) 20/07/2017 12:36 X

    En tout cas tous les gérants ou presque la majeur parti des gérants de stations de cette chaine sont etranger qui n’écrivent même pas leur noms connaissance de cause et je peux en donner des exemples pendant que les fils de ce pays diplômés chôment et crève de faim et ceci est due aux cadres qui sont aussi étrangers et qui font la pluie et le beau temps dans cette boite et je peux citer des noms ceci étant syndicalistes nous vous soutenons ne laissez aucun droit de ces pauvres travailleurs se perdre

  • doudou19 (H) 20/07/2017 12:01 X

    Une véritable illusion. Kinros Tasiast ne nationalisera jamais un seul emploi digne de ce nom. La mauritanisation des emplois ne verra jamais le jour. Le mauritanien n'a aucune valeur à Tasiast. Tous mal vu et traité en tant que sous humain. Les occidentaux qui y sont ont corrompu tous les dirigeants intervenant dans ce domaine. Ils font la pluie et le beau temps.