26-07-2017 10:02 - Les autorités mauritaniennes retiennent illégalement le passeport du Président de l’IRA Mauritanie, Biram Dah Abeid

Les autorités mauritaniennes retiennent illégalement le passeport du Président de l’IRA Mauritanie, Biram Dah Abeid

Coordination IRA Europe - Le 19 juillet dernier, après une tournée de sensibilisation en Europe et aux Etats Unis, Biram Dah Abeid, le Président du mouvement anti-esclavage de l’IRA, est rentré à Dakar (Sénégal) où l’ont rejoint son épouse et ses quatre enfants.

La famille s’apprêtait à répondre à l’invitation privée d’amis en Europe qui les attendaient en août et septembre prochain. Pour ce faire, Biram Dah Abeid avait introduit depuis plusieurs mois déjà la procédure pour la constitution des passeports de ses enfants.

Alors que cette démarche ne prend pas plus de quelques jours, les autorités supérieures de la Mauritanie ont purement et simplement opposé un veto catégorique à la délivrance des passeports des enfants.

C’est alors que Biram Dah Abeid décide d’introduire une demande de visa pour se rendre à La Mecque pour y accomplir le pèlerinage que tout bon musulman se doit de faire un jour dans sa vie. Il charge un ami de se rendre à Nouakchott avec son passeport pour y accomplir les formalités.

Sid’Ahmed a quitté Dakar ce 24 juillet mais arrivé au poste frontière de Rosso, il est arrêté par la police mauritanienne qui vraisemblablement était au courant des contacts téléphoniques entre lui et Biram Dah Abeid. Si Sid’Ahmed a été relaché, la police a confisqué le passeport du Président de l’IRA et a vidé les téléphones de Sid’Ahmed de tous ses contacts.

Biram Dah Abeid quittera ce 26 juillet Dakar pour se rendre à Rosso et tenter d’y récupérer son passeport, auquel cas il poursuivra sa route jusque Nouakchott pour finaliser lui-même la procédure de visa pour le pèlerinage à La Mecque.

Une fois encore, les autorités mauritaniennes n’ont reculé devant rien pour priver, de manière arbitraire et illégale, le Président de l’IRA et sa famille de leurs titres de voyage et notamment de refuser l’octroi de passeports aux enfants.

Les militants de toutes les sections de l’IRA en Europe sont en état d’alerte car rien ne dit que ce 26 juillet, à Rosso, l’escalade de la provocation ne continuera pas pour tenter de museler une voix qui dérange au plus haut point le Président Mohamed Ould Abdel Aziz alors que le pays est aujourd’hui en proie à toutes les contestations.

25 juillet 2017
La Coordination IRA Europe





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 9
Lus : 3000

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (9)

  • ngaari aalam (H) 27/07/2017 10:35 X

    Il se dit membre de la coalition de l’opposition, et tous les leaders sont sur le terrain pour apporter leur soutien au peuple , lui il se permet de pavaner a Dakar , faire des noces . Je crois que tout leader crédible devrait descendre sur le terrain apporter ce qu’il peut.

  • ardombantou (H) 26/07/2017 20:28 X

    C'est encore Aziz qui sort son Jocker. Vous n'avez pas remarqué qu'à chaque fois que l'opposition se mobilise contre Aziz, Biram crée une grosse polémique pour créer une diversion? Vous vous rappelez qu'au moment où l'opposition avait réussi à occuper en permanence la place Ibn Abass en organisant des marches régulières?, Biram a brulé les livres, alors toute l'actualité s'est orientée vers lui. La même chose à la présidentielle de 2014, il fut une caution de cette élection, et maintenant au moment où l'opposition est en train de réussir son pari du boycott, Biram ressurgit avec cette histoire qui peut-être va dégénérer au point de faire oublier ce référendum tant contesté, Biram est là pour jouer à la diversion.

  • Belphegor (H) 26/07/2017 16:04 X

    @ngaari aalam @ngaynde Allez donc réveiller la conscience de ceux qui se voilent la face en persistant à croire que cet escroc est le messie sauveur du pays...Juste un vulgaire opportuniste qui fait son pain et son beurre au nom de la lutte anti-esclavagiste comme son frère jumeau Aziz autoproclamé champion de la lutte contre la mal gouvernance et la gabegie que lui-même cautionne et perpétue avec sa clique de vampires qui sucent des pans entiers de l’économie nationale sous leur contrôle.

  • leguignolm (H) 26/07/2017 12:57 X

    Tous ces brouhahas autour de Biram, il y a rien sont de syndrome du affouage!

  • ardombantou (H) 26/07/2017 12:11 X

    Mais soyons sérieux, ils prennent les gens pour des idiots: 1- la police était au courant des appels entre Sid'Ahmed et Biram, donc juste à la frontière sid'Ahmed est arrêté. 2- Biram qui attise le feu par rapport à ce référendum contesté à juste titre, ne veut pas assister à d'éventuels troubles, et pourquoi se permet-il d'envoyer les enfants des autres alors que lui et sa famille se mettent à l'abri en Europe. S'il est courageux il doit rester et aller jusqu'au bout. Biram veut juste que les projecteurs se tournent vers lui, et faire croire à ses donateurs qu'il est sous une réelle menace, il recevra de l'argent et dira par la meme occasion que d'autres esclaves sont menacés et il va leur obtenir des visas pour l'Europe et l'Amérique à partir de Dakar moyennant payement bien sur ou ces pauvres une fois à l'étranger doivent lui assurer un mandat par mois. C'est ça le business de Biram un esclavagiste lui même vu comment il se comporte avec les militants.

  • oumar sogo (H) 26/07/2017 11:22 X

    Rien ou personne ne pourra être plus pire que ceux qui sont déjà passés à la tête de l'état Mauritanien. khalou ane koum yeli wakh loun vi!!!

  • ngaynde (H) 26/07/2017 10:40 X

    C’est un peu louche, donner son passeport a quelqu’un. Pour le reste il est entrain de s’enrichir au nom des pauvres haratine. Les haratine qui quittent IRA ont vraiment raison.

  • ngaari aalam (H) 26/07/2017 10:30 X

    L'argent qu'il gagne en occident c'est au nom des "esclaves" donc il devait le distribuer aux ayant droit, mais faire des passports a sa famille , aller a la mecque avec de l'argent d'autruits. c'est inadmissible. Ce qu'on te donne vaut mieux le partager avec les pauvres de ton pays. immaginons cette personne a la tete de d'etat ce sera la gabegie pure et dure.

  • lass77 (H) 26/07/2017 10:24 X

    Ici ce n'est un probleme d'etat civil comme sont confrontés des milliers de negro-mauritaniens qui n'arrivent plus à avoir leur passeport pour des raisons fallacieuses. il est claire pour Biram c'est une autre histoire.