03-08-2017 19:45 - Mauritanie/Référendum : Les Nations Unies expriment leur inquiétude face à la répression des manifestations

Mauritanie/Référendum : Les Nations Unies expriment leur inquiétude face à la répression des manifestations

OHCHR - Nous sommes préoccupés par les troubles qui précèdent le référendum sur les modifications constitutionnelles prévu samedi en Mauritanie, en particulier l'apparente suppression de certaines voix dissidentes et l'utilisation rapportée d'une force excessive par les autorités contre les dirigeants qui protestent contre le referendum.

Des manifestations pacifiques ont lieu quotidiennement depuis le 21 juillet, dirigées par des politiciens de l’opposition appelant au boycott du vote.

Les autorités n’auraient pas répondu à la majorité des demandes d’autorisation pour les manifestations et auraient procédé activement à la dispersion des rassemblements. Dans plusieurs cas, des dirigeants d’opposition auraient été brutalisés et un certain nombre d'entre eux ont été arrêté.

Des manifestations différentes sont prévues cet après-midi à Nouakchott et des rapports ont parvenus selon lesquelles le bâtiment du Sénat a été encerclé par la police et la gendarmerie. Nous exhortons le gouvernement à veiller à ce que sa réponse aux protestations soient gérées en conformité avec leurs obligations en vertu du droit international des droits de l’homme et à s’assurer que le droit de réunion pacifique, à la liberté d’opinion et d’expression soient entièrement respectés.

Ces droits sont particulièrement importants dans un contexte préélectoral. Nous appelons à toutes les parties à s’abstenir de recourir à la violence et à prendre des mesures pour empêcher la situation de dégénérer.

Le gouvernement est responsable d’assurer que les élections se déroulent en conformité avec les obligations internationales des droits de l’homme de la Mauritanie. Le gouvernement devrait prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer des élections libres, transparentes et crédibles.

Ravina Shamdasani, porte-parole du Bureau des droits de l'homme de l'ONU,



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 2144

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • lass77 (H) 04/08/2017 12:45 X

    Le silence de l'ONU face aux regimes cruels de ce monde est une honte voire une complicité qui ne dit pas son. L'ONU peut exclure tout Etat dont les dirigeants ne respectent les droits de ses citoyens, seul levier de mettre aux bans des accusés des dirigeants voyous.

  • GERONIMO TASK-FORCE (H) 04/08/2017 10:02 X

    L'opposition n'a qu'à respecter les règles , à savoir participer au processus en battant campagne pour le non dans les règles.Avec un temps d'antenne dans les médias.Et se déplacer le jour du scrutin pour glisser dans l'urne le "non" . Mais manifester sans autorisation dans le seul but de provoquer et foutre la merde.VBen ce sera matraquage, gazage au lacrymo. Et puis vous là à l'ONU, j'aimerai vous voir agir et protester contre Israel qui chaque jour opprime et viole le droit des palestiniens et vous faites dans la complaisance et l'immobilisme.Vous pouvez garder vos conseils, car vous n'êtes pas crédibles.

  • kalidou gueye (H) 04/08/2017 01:22 X

    ne vous inquietez pas sanctionnez le regime avant que le pire n arrive.

  • jakuza (H) 03/08/2017 20:24 X

    Pour un référendum il s'agit de vote, de scrutin et non d'élection. Nul ne sera élu lors de ce vote...

  • leguignolm (H) 03/08/2017 19:56 X

    Il faut s'adresser à un État!