04-08-2017 11:11 - Communiqué de presse : Délégués du personnel de total Mauritanie

Communiqué de presse : Délégués du personnel de total Mauritanie

CGTM - Après trois semaines de grève et plusieurs rounds de négociation avec la direction de Total Mauritanie, un constat amer s’est dégagé : cette dernière n’a aucune intention de favoriser un dialogue social serein et équilibré permettant de satisfaire les doléances des travailleurs et de mettre fin au conflit collectif opposant la société à son personnel.

Et malgré les grosses concessions faites par les travailleurs en vue de maintenir un climat social apaisé au sein de l’entreprise au point d’accepter le principe de signer un protocole d’accord anormalement déséquilibré, la direction générale de la société a fini par modifier substantiellement les termes du projet d’accord mutuellement convenu après de longues négociations.

Cette attitude inappropriée constitue, à nos yeux, une sape à peine voilée des efforts déployés en vue de main tenir un climat social serein au sein de notre entreprise, car il y va de notre intérêt.

C’est ainsi que le personnel de Total Mauritanie, réuni en assemblée générale le 02/08/2017, a décidé, à l’unanimité, de suspendre le mot d’ordre de grève déclenchée le 12 juillet 2017 et reprendre le travail ce jeudi 03 août 2017 à 8 h 00.

Se présentant au siège de la société, nous avons été surpris de constater que la direction exige la signature par chaque employé d’un document personnalisé qui atteste que ce dernier renonce définitivement à son droit à la grève et à toutes formes de revendications sociales.

Ce lock out décidée par la direction de l’entreprise est complètement infondé, illicite et contraire aux dispositions de la loi et au bon sens. Face à ce comportement inacceptable et inadmissible, les délégués du personnel de Total Mauritanie :

- Condamnent cette attitude qui viole incontestablement les dispositions légales en vigueur en Mauritanie ainsi que les valeurs et principe du Groupe Total qui se veut un employeur responsable offrant des conditions de travail attrayantes et motivantes et cultivant la culture du dialogue social (cf RSE Groupe Total sur le site web : total.org.

- Fustigent les violations récurrentes de la législation du travail commises par la direction générale au cours et après la suspension de la grève et notamment le recours à des intérimaires pour remplacer les travailleurs en grève licite dans tous les sites de l’entreprise et même au siège et le refus d’obtempérer à la mise en demeure qui leur a été adressée par l’inspection du travail

- Tiennent la direction générale pour responsable de cette situation sociale délétère qui prévaut dans l’entreprise, situation marquée notamment par un climat social tendu.

- Expriment leurs sincères remerciements à la direction et aux affiliés de la CGTM, ainsi qu’ànos collègues de la CGT -France et autres organisations syndicales régionales et internationales pour le soutien sans faille et leur solidarité agissante.

- Réitèrent leur engagement à poursuivre la lutte en vue de faire aboutir les revendications légitimes des travailleurs et leur disponibilité à participer à toutes négociations menées de bonne foi et visant à rechercher et à trouver une solution consensuelle qui préserve les intérêts de deux parties.

Nouakchott, le 03.08.2017



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1112

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • TOTALment (H) 06/08/2017 12:59 X

    Quel stratagème le tout puissant directeur de Total a t-il préparé pour demain afin de mater le pauvre personnel? Menaces, intimidations, chantages et...? affaire à suivre

  • TOTALment (H) 04/08/2017 15:45 X

    La grève actuelle n’est que la résultante des années de frustration pour ne pas dire d’oppression : Le taux important de turn-over, les procès intentés et gagnés par les employés et les plaintes quotidiennes du personnel auraient dus attirer l’attention des différents managers qui ont eus à diriger cette entreprise, aujourd’hui, je peux affirmer sans ambages que le personnel n’est pas au cœur des préoccupations de la multinationale TOTAL. Ressources Humaines ? je dirais plutôt Emplois Humains Insécurité ? oui un exemple simple : le siège a une seule issue de secours « Vous ne viendrez plus chez nous par hasard ».