05-08-2017 17:16 - Cri du cœur de Mohamed O Sidi O Skhaîn, fils de Boghé

Cri du cœur de Mohamed O Sidi O Skhaîn, fils de Boghé

Terroir Journal - Mohamed O Sidi O Skhaîne est né en 1957 à Aleg, capitale régionale du Brakna située à 53 kilomètres de Boghé.

Déclinant sa carte d’adhésion du PPM, il assène des critiques acerbes contre le système de gouvernement en Mauritanie, qui selon lui, n’est fondé que sur l’injustice.

Et cette situation est en vigueur depuis le régime de feu Me Mokhtar O Daddah, 1er président jusqu’à l’arrivée des militaires en 1978 et leur pérennisation au pouvoir. Les pauvres n’ont pas droit dans ce système, affirme O. Skhaîne.

A l’en croire, c’est un système qui n’est là que pour les riches. Les démunis sont les laissés pour compte. Ils sont oubliés dans toutes les politiques mises en œuvre sur l’ensemble du territoire national. Nous sommes bien détenteurs de terres dans la Chemama mais nous en sommes spoliés.

Les terres cultivables ne sont distribuées qu’à une certaine catégorie de personnes au détriment des plus démunis comme lui. En date du 10/07/2017, il a adressé au Hakem de Boghé, une lettre à transmettre au PM dans laquelle, il renouvelle sa vision des choses et pour solliciter une parcelle de terre. Mais cette requête est restée sans suite à ce jour.

Le natif de d’Aleg estime que particulièrement cette discrimination vise les éléments de la communauté Haratine (descendants d’anciens esclaves) vivant dans le pays. Si réellement il est vrai que la terre appartient à ceux qui l’exploitent, il doit être le premier bénéficiaire, lui et les membres de sa famille. Il adresse un appel à toutes les autorités supérieures de ce pays pour venir à son secours.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1886

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • duroowo (H) 05/08/2017 18:45 X

    sa ce n'est pas seulement le probleme de Sidi tou homme noir dans ce pays est aujourd'hui spoilier de ces terres les terres des ancetres. Donc il unir entre les africains et les haratins et bien venus de tous ce qui sens spoilier de leur bien sans discrimination. Mais l'homme noirs en Mauritanie aujourd'hui ce 4 x 0 = 0. ce la realite ;le probleme de nos freres Haratins a Chemama ce le meme qu'aux bord du fleuve. Les terres sont arracher par la force pour donner au click du General.Evitons de criez separament il faut qu'il y'ait union des demunis, spolier de leur terres et rapatrier et apres revendiquons par n'importe quel moyen sava etre resolu si non il y'aura beaucoup des gens comme Mr Sidi que Dieu l'aide et detruise les voleur qui arrachent les terres des pauvres par force amin.