06-08-2017 23:28 - « Vous persistez, je formate toutes vos cartes, en 3 mois … Si, j’œuvrais pour me faire un millionnaire en Mauritanie … c’est en 24H … ?

« Vous persistez, je formate toutes vos cartes, en 3 mois … Si, j’œuvrais pour me faire un millionnaire en Mauritanie … c’est en 24H … ?

TV Presse - … Et, si ma conviction était de vous combattre … ?

Investigation journalistique (Rebondissement) :

Monsieur, Boye Alassane Harouna est demandé à la table, pour le rebondissement du dossier. J’ai bien ma tête sur mes épaules. L’histoire retiendra que la conception de Moussa N’Diaye en Mauritanie n’a été que de combattre et dénoncer, l’injustice, la haine, la division, le racisme, l’esclavage, la violence et tout ce qui porte atteinte à la dignité humaine et à la stabilité de sa patrie.

Au minimum, c’est une notion de base de tout journaliste, notamment, un journaliste mauritanien, professionnel des médias, technicien de l’information et spécialiste dans le domaine de la presse et de l’audiovisuel.

En un mot, mon métier est noble, et j’ai ma tête sur mes épaules. Dieu merci, je suis hallal. Le journalisme est une école et le professionnalisme est une technique. S’agissant des mes investigations journalistiques, elles sont liées aux différents dossiers de mon pays, qui est la Mauritanie.

Le constat, est que les faits sont réels, mais souvent, sont têtus. Alors, comment faire … J’ai envisagé dans l’exercice de mes fonctions de décrypter la situation de notre pays, avec neutralité, depuis 1958 … Aout 2017. J’ai tous les dossiers les plus sensibles, les plus complexes et les plus sérieux de la Mauritanie.

Vous qui écrivez et réagissez dans l’inconnu ou encore dans l’ombre, je vous connais. Vous êtes identifié sur toutes mes pistes, depuis longtemps. Je m’en occuperai au moment opportun. Vous persistez, je formate toutes vos cartes, en 3 mois. Si, l’incontournable investigateur œuvrait pour se faire un millionnaire en Mauritanie. C’est en 24H … Et, si sa conviction était de vous combattre, ou encore vous vendre … Vous n’aurez que les vagues de l’Océan atlantique dans votre vie de misère. « Le racisme d’État n’a jamais existé en Mauritanie et l’État n’est pas esclavagiste » est une piste d’investigation et un point de départ.

Ce point de départ, démontre que les hommes en uniforme militaire en Mauritanie, n’ont fait qu’exercer leurs fonctions sous le drapeau national, pour la sécurité et pour la stabilité du pays. Du côté des victimes, plusieurs pistes se dégagent. Mais, je n’arrive pas encore à rencontrer ou à écouter des hommes de haut niveau, qui se réclament victimes de deux événements de 1987 et de 1989. À 90 %, que j’ai rencontrés, sur mes pistes d’investigations ne pèsent pas lourd, par rapport au contenu du dossier que je possède.

Les gens que je rencontre, sont souvent, égoïstes, hommes de renseignement ou acteurs de la société civile (version anciens militaires, gendarmes, policiers, gardes ou femmes politiciennes), menteurs, pas sérieux, dans ce qu’ils disent ou de ce qu’ils font, nerveux, provocateurs, agressifs, violents, haineux, inconscients et même impolis.

C’est pour cette raison que mes pistes d’investigations m’exigent aujourd’hui, de rencontrer, un nom qui me revient sur plusieurs pistes de recherches et d’analyses. Il s’agit de M. Boye Alassane Harouna. Comme ce nom, me revient à chaque fois, donc, la déontologie, lui donne toutes les possibilités de s’exprimer librement, face à l’opinion nationale et internationale sur ce dossier d’investigation en cours.

www.tvpresse.info cherche à vous rencontrer, M. Boye Alassane Harouna. Honorable invité, c’est sur ma demande : « Moussa N’Diaye – Journaliste mauritanien », veut vous rencontrer, avec tous les honneurs, dans un entretien purement journalistique et simplement professionnel, au nom de : www.tvpresse.info déjà en ligne. Vous aurez à répondre à ce qui suit : M. Boye Alassane Harouna : Le racisme d’État existe-t-il en Mauritanie ? L’État mauritanien est-il esclavagiste?

Et, pourquoi les victimes de tous ces événements, depuis 1966 crient et demandent, réparation et justice ? Comment expliquez-vous la prière de Kaédi du 25 mars 2009 ? Quelles sont les différentes opérations qui justifient la clôture du dossier de, 1987, 1989 et autres ? Où est la vérité ?

Comment faire, pour tourner cette page en Mauritanie et hors de nos frontières sans rancune, sans haine, sans division et sans aucun discours de l’esclavage et de la discrimination ? Quelles sont, les causes de la tracasserie, de certains Mauritaniens dans les couloirs de l’administration publique, privée, dans les rues de Nouakchott, aux villages, à l’étranger, et autres localités non loin de nos frontières avec le Mali et le Sénégal ? La tentative du coup d’État de 1987 et les événements de 1989, en Mauritanie et leurs crimes dans la région du fleuve (Sud de la Mauritanie) … à décrypter ?

L’expulsion des Mauritaniens et des innocents vers le Mali voisin, et des fonctionnaires de l’État de 1989 -1991 … Ils ont séjourné sur le sol sénégalais, leur régularisation administrative et financière est en ce moment en cours en Mauritanie, depuis, juillet 2017, et autres dossiers ne sont que des traces qui s’ajoutent à des preuves à l’appui qu’on cherche à développer pour la crédibilité de l’information en Mauritanie et face à l’opinion internationale, au nom de la crédibilité de l’information, pour combattre la haine, le racisme, l'esclavage et mettre fin aux souffrances des différentes franges de la société du pays.

- @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
- Tél : 00 222 41 83 33 92
- moudiaye8@gmail.com
- Nouakchott – Mauritanie




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 2167

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • samba el bakar (H) 07/08/2017 12:24 X

    Monsieur N'diaye,votre souci de prouver la vérité,votre vérité sous l' angle très partisan de celui qui veut absolument stigmatiser la communauté négromauritanienne victime des plus odieuses purges de l' Histoire de ce pays ,est somme toute pathétique.Ok,je vous concède que l' initiative des jeunes officiers de 1987 était aventureuse même s' il s'agissait d'un geste de désespoir de la part de soldats frustrés .Toutefois ,c'est après un procès qui a eu le mérite de s' être tenu,qu'ils ont payé le prix fort et sont tombés sous les balles vengeresses d' un pouvoir qui planifiait pis ,ou ont pourri jusqu'à en mourir pour certains dans les cachots de Ould Taya & co.Mais que faites vous de"l' héroïsme" de ceux qui ont cueilli leurs frères d' armes,puis ligoté et pendu juste pour se faire plaisir? Les orphelins qui ne connaitront jamais leurs pères,rejoignant le peloton des enfants nés de viols collectifs aussi doivent être appelés à la"barre" ainsi que les témoins qui ont vu de leurs yeux des civils désarmés être sommairement exécutés. Le négationnisme est la politique la plus pleutre utilisée par des pusillanimes qui pensent pouvoir justifier leur forfaiture.Personne ne souhaite pour ce pays la tragédie rwandaise,mais on doit comprendre que c'est parce que un point de non retour dans l' oppression d' une communauté par une autre des décennies durant a été atteint que cet événement a pu se passer.

  • damocles (F) 07/08/2017 07:00 X

    Pauvres mauritaniens nous sommes mal partis et l'arrivee beaucoup plus rude. Que Dieu nous protège de l'enfer. Il y'a des milliers de Boye Alassane Harouna dans ce pays

  • bonguide (H) 07/08/2017 00:58 X

    C'est seulement en Mauritanie que l'on rencontre de pareil journaliste!L'expression "en un mot" ne se place jamais au début d'une phrase, cher professionnel. Mouawiya, avec toute son armée, n'a pas réussi à anéantir les peulhs ,est-ce que tu crois pouvoir le faire avec ton clavier? Attention,cette guerre risque de te coûter très cher...

  • ariamarib (H) 07/08/2017 00:22 X

    Radiakh (changez de logiciel) Cet article est très bien Vous ridiculisez le niveau en évoquant des tons similaires à ceux des diviseurs et vous souhaitez rabaisser le débat à un tel niveau que l'on ne peut que tout remettre en cause Sachez que la dictature demeure et restera toujours mille fois meilleur que les scénarios buramistes ou flamistes Le buramisme ou le flamisme sont les doctrines des faibles que nous connaissons tous en Mauritanie, c'est la doctrine de ceux qui ont échoué dans leurs vies et qui vivent de faibles acquis universitaires dans la médiocrité et qui veulent se venger contre leur peuple en le divisant. Nous les avons connu dans les bancs des écoles et on les considère comme nos frères mais ils ont préféré l'animosité... Souhaiteriez ou accepteriez de rejoindre la liste de ces personnes ingrates et sans morale ... et dont le destin dans la vie et dans l'au delà c'est l'enfer ... nous avons un ennemi commun :?c'est la dictature militaire que nous devons combattre et vous compliquez la vie à ceux qui militent combattent contre ce régime Nous faisons face à ces diviseurs inconscients comme les buramistes et le flamistes qui incarnent dans l'esprit du peuple la haine et le rejet de l'autre. Changez de logiciel - vos idées ne sont plus dans l'air du temps ... regardez ce qui se passe ou ce qui s'est passé autour de vous (Soudan, Côté d'Ivoire, ...) 



  • radiakh (H) 07/08/2017 00:02 X

    s'il vous plais restez bouche cousu vous n'avez rien à démontrer. vos dossiers dormez avec aucune crédibilité, ce que l'histoire connaît du système en Mauritanie ce n'est pas vous "pseudo journaliste " qui allait le nier, si j'étais celui que vous invitez je ne manquerai pas de venir vous honnir devant le monde entier. Au fait vous osez tout de même !

  • ariamarib (H) 06/08/2017 23:51 X

    Bravo - je ne vous connais pas mais c'est un des rares articles ou je sens qu'on cherche à unir et on ne cherche pas à diviser ... Il faut construire l'avenir c'est ce qui appartiendra à nos générations et réparer le passé sans y revenir ...