08-08-2017 20:30 - Entretien avec Djibril Abdoul Diop, un des 35 jeunes qui font bouger l’espace francophone en 2017

Entretien avec Djibril Abdoul Diop, un des 35 jeunes qui font bouger l’espace francophone en 2017

Rimweb - Il est l’initiateur de la « Nuit de retrouvailles de jeunes cadres et entrepreneurs » en Mauritanie, il se nomme Djibril A.Diop, désormais un des 35 jeunes qui font bouger l’espace francophone en 2017.

Une distinction qu’il honorera le 15 Septembre prochain à « la Nuit Francophone de l’Inspiration », à Abidjan en Côte d’Ivoire. En attendant, entretien avec ce jeune entrepreneur s’exprimant sur la portée de ce prix ainsi que ses futurs challenges.

Rimweb : Comment réagissez à votre désignation parmi les 35 jeunes qui font bouger l’espace francophone en 2017 ?

C’est vraiment un honneur et un privilège d’être cité parmi les jeunes qui ont fait des réalisations exceptionnelles au cours de l’année dans un espace qui regroupe 900 millions d’habitants sur les cinq continents.

C’est avec une immense joie j’ai réagi par rapport à ma désignation parmi les 35 jeunes qui font bouger l’espace francophone en 2017.

Etre un premier Mauritanien primé au nombre de 411 jeunes innovateurs résidant de 37 pays et provenant de 4 continents est une source de motivation et d’encouragement pour mes projets futurs.

Rimweb : C’est à travers votre initiative Nuit de retrouvaille des jeunes cadres, que vous devez cette distinction, quelle est la particularité de ce concept ?

Oui effectivement ! C’est à travers de mon programme Nuit de retrouvailles de jeunes cadres et entrepreneurs que j’ai été désigné parmi les jeunes qui font bouger l’espace francophone.

La particularité de ce concept est que c’est un programme inédit et unique créant une plateforme de rencontre et d’échange des jeunes cadres et entrepreneurs. C’est un événement complet qui palie de l’utile à l’agréable puisque en plus de promouvoir les initiatives de jeunes entrepreneurs, l’événement collecte des fonds qui seront distribués à des associations d’œuvre de bienfaisances. Sans oublier plusieurs associations d’œuvre de bienfaisances ont bénéficié de fonds qui ont été récoltés lors de ces rencontres.

Rimweb : Justement à quand la prochaine nuit de retrouvaille ?

Nous avons déjà avec notre partenaire qui est la fédération des services et professions libérales fixer la date. Juste pour vous dire que c’est dans le mois d’octobre et la date exacte sera rendu au public très prochainement.

Rimweb :Y aura-t-il un relooking du concept ?

Oui bien sûr ! Déjà vous ne manquerez pas de constater des innovations sur la prochaine Edition. Comme par exemple des distinctions : Meilleure entreprise RSE, Jeune entrepreneur de l’année, l’entreprise qui offre plus de stages, l’entreprise qui recrute le plus, etc…. Les critères d’évaluation ont été déjà définis par des professionnels et un comité de suivi est mis sur place.

Rimweb : Selon vous, en tant que jeune comment se porte l’entreprenariat en Mauritanie ?

Nous avons des secteurs économiques porteurs et quasi vierges, mais pas un environnement des affaires propice à l’entreprenariat puisque les banques n’accompagnent pas les projets des jeunes, nous n’avons pas un dispositif d’appui et d’accompagnement des entreprises.

Il reste beaucoup à faire en matière de l’entreprenariat en Mauritanie, d’abord l’état doit promouvoir l’entreprenariat des jeunes, mettre en place des structures d’accompagnement, de suivi, d’évaluation et des politiques bancaires pour le financement des jeunes promoteurs. Nous constatons ses dernières années que les jeunes se tournent de plus en plus vers l’entreprenariat malgré les conditions difficiles. Si je peux me permettre de donner un conseil, je dirais plus de patience et persévérance pour voir les projets se réalisés un jour.

Rimweb : Quels sont les défis liés à ce domaine ?

Pour les défis, on voit que la jeunesse n’est pas bien formée. Car, même pour le peu de mauritaniens qui parviennent à terminer leurs études secondaires et supérieures (universitaires), les compétences techniques managériales requises pour démarrer une entreprise ne sont encore pas là eu égard notamment au cursus de formation dans le pays qui n’est pas encore à la hauteur des enjeux du moment au niveau de la sous-région.

L’accès au financement ou accompagnement des jeunes promoteurs aussi doivent être facilité par l’état en mettant en place des politiques d’accompagnement et de promotion des jeunes entrepreneurs mauritaniens pour diminuer le taux de chômage dans le pays.

Rimweb : Quels sont vos prochains challenges ?

Nous avons pour ambition de promouvoir l’événement dans la sous-région. Organiser le programme dans d’autres pays et qu’il soit inscrit dans les grands rendez-vous des rencontres de jeunes africains et de la diaspora. Nous allons rencontrer des jeunes leaders d’autres pays et créer de connexions afin d’organiser dans leurs pays.

Rimweb : Vous vous rendrez à Abidjan pour le diner gala prévu en septembre ?

Oui ! Je dois m’y rendre à partir du 14 septembre pour rencontrer et partager d’expérience avec d’autres jeunes qui ont fait des réalisations exceptionnelles et assister au diner de Gala de « la Nuit Francophone de l’Inspiration ».

Propos recueillis par Awa Seydou Traoré



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 849

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)