11-08-2017 13:12 - Appui à l’animation et au suivi du programme Al-FAJR 2017 : Termes de référence pour le recrutement d’un consultant FAJR

Appui à l’animation et au suivi du programme Al-FAJR 2017 : Termes de référence pour le recrutement d’un consultant FAJR

Ambassade de France en Mauritanie - Introduction

Le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) a lancé en 2014 un fonds d’appui à la société civile intitulé FAJR. Il vise à appuyer la société civile mauritanienne à accompagner l’expression et la participation de la jeunesse, et comporte trois axes principaux :

• Axe 1 : Jeunes dans la Cité visant à promouvoir la place des jeunes dans la cité et dans l’espace public afin qu’ils participent au débat public et de soutenir, simultanément, une politique communale dédiée à la jeunesse.

• Axe 2 : Jeunes en Société visant à renforcer les capacités des jeunes afin qu’ils trouvent leur place dans la société et rendre celle-ci plus attentive à leurs difficultés.

• Axe 3 : Construire des positions communes autour des questions de jeunesse et les partager avec d’autres acteurs de la sous-région (notamment à travers les Programmes Concertés Pluri-Acteurs – PCPA – d’Algérie, de la Guinée et du Maroc).

Un premier appel à propositions d’initiatives, clos le 29 mai 2015, a permis de sélectionner 18 projets, d’une durée de quatre à 12 mois et répartis sur plusieurs wilayas, et impliquant une grande diversité d’acteurs de la société civile : associations de jeunes, centrale syndicale, associations culturelles et artistiques, association de communes, etc.

Une deuxième phase du programme FAJR a été lancée en mars 2017 dans le cadre du FSPI (Fonds de Solidarité pour Projets Innovants) pour pérenniser certains projets de la première phase (11 projets pérennisés) et ouvrir le dispositif à de nouveaux acteurs de la société civile (lancement de l’appel à propositions prévu pour octobre 2017).

Le processus de suivi et de capitalisation de l’ensemble des projets constitue un point absolument central du succès du dispositif FAJR – d’autant qu’en favorisant un échange continu sur les bonnes pratiques de chacun, il doit contribuer activement à son troisième axe cité ci-dessus.

C’est pour mieux assurer le travail d’animation, de suivi et de coordination de ce processus que le SCAC souhaite adjoindre au chargé de mission Société civile un consultant mauritanien, recruté par le prestataire MASELOG, qui l’accompagnera lors de la plupart de ses déplacements sur les projets, lors des ateliers de suivi et de capitalisation, et pour réaliser les déplacements dans les régions dans les wilayas situées en zone rouge.

Objectif de la mission

La mission du consultant consiste à appuyer l’animation et les déplacements de suivi du chargé de mission en charge du programme FAJR. Elle se décompose en quatre types d’activités :

• Participation aux réunions de préparation du processus de suivi et de capitalisation (calendrier des rencontres inter-associatives, définition des modalités d’animation, etc.).

• Accompagnement du chargé de mission Société civile lors de ses déplacements à Nouakchott ou en régions.

• Préparation et réalisation de missions de suivi en régions, seul ou en appui au chargé de mission Société civile.

• Réalisation des comptes rendus des rencontres.

• Appui à la communication du programme FAJR.

Description des activités

1- Préparation du processus de suivi et de capitalisation

La définition du calendrier de suivi et de capitalisation ainsi que la préparation des ateliers de bilan collectifs (modes d’animation, logistique) exigeront des réunions de travail préalables, au SCAC de l’Ambassade de France, auxquelles le consultant devra participer.

2- Appui à la réalisation des bilans collectifs

Le consultant accompagnera et appuiera le chargé de mission Société civile lors des ateliers de bilan collectif et de partage des expériences, organisés au cours de l’année 2017.

Chaque atelier réunira ainsi entre 15 et 30 participants, pourra se dérouler sur deux journées maximum et sera animé conjointement par le chargé de mission société civile du SCAC et par le consultant, qui en rédigera les comptes rendus.

3- Appui au suivi des initiatives FAJR

Le consultant accompagnera le chargé de mission Société civile lors de certaines visites de terrain pour constater l’état d’avancement des projets, y compris dans l’intérieur du pays. Dans le cas des projets situés en « zone rouge » selon le classement de l’Ambassade de France, le consultant se rendra seul auprès des porteurs de projet.

Ces déplacements permettront non seulement le suivi des différents projets, mais seront également l’occasion de rencontrer des acteurs du tissu associatif local de jeunesse et d’en rapporter les éléments principaux auprès du SCAC de l’Ambassade de France.

Lors des visites de terrain, le consultant devra être en mesure d’apporter des conseils pratiques adaptés auprès des organisations parties prenantes du dispositif FAJR le sollicitant.

Dans le cas de ces visites de terrain, avec ou sans le chargé de mission Société civile, l’expert national aura à charge de rédiger les comptes rendus de réunion et de mission.

4- Renforcement continu du dispositif de suivi et de capitalisation

Le consultant sera sollicité par le SCAC dans sa réflexion continue en vue d’améliorer les outils de suivi et de capitalisation des projets, au regard de son expérience au fur et à mesure des visites de terrain.

Il devra également participer à certaines activités du SCAC en lien avec la société civile, et notamment l’atelier annuel organisé généralement durant le mois d’octobre ou de novembre.

5- Appui à la communication du dispositif

Le consultant sera également sollicité pour appuyer le chargé de mission société civile du SCAC dans la stratégie de communication du programme.

Compétences particulières et formation

Compte tenu de ses missions, le consultant devra justifier des compétences et qualités suivantes :

- D’une autonomie et d’une grande rigueur dans la préparation et la mise en oeuvre d’activités pluri-acteurs ;

- De qualités d’animation, avec notamment l’expérience d’activités pluri-acteurs dans un contexte multilingue, ainsi que d’un sens aigu de l’organisation et de la méthode ;

- De bonnes capacités d’analyse critique, de synthèse et de rédaction ;

- D’une grande capacité à travailler en équipe, à se montrer force de proposition et à écouter les autres.

Le consultant devra disposer d’une expérience associative solide (même bénévole), en Mauritanie, et maîtriser les enjeux et éléments de compréhension de la société civile mauritanienne, y compris le tissu associatif de jeunesse et les réseaux régionaux ou départementaux de jeunes : difficultés et atouts des associations, secteurs concernés, etc.

Parallèlement, il devra démontrer sa compréhension des écueils et enjeux propres à une coopération étrangère telle que le SCAC de l’Ambassade de France, et sera en mesure de s’y adapter.

En outre, il devra justifier de notions en droit, en gestion de projet (méthodologie des projets, évaluation, etc.).

Langues

Le consultant devra justifier d’un parfait niveau de français et de hassanya/arabe, écrit et parlé. La maîtrise des autres langues nationales (al-pulaar, wolof, soninké) serait un atout.

Compétences informatiques

Le consultant devra maîtriser les outils informatiques du Pack Office : Word, Excel, Power Point.

---------------------------------------------------------------

Merci d’envoyer votre CV + lettre de motivation en français avant le 22/08/2017 à l’adresse mail suivante : boudour.moumane@diplomatie.gouv.fr ou de les déposer en version papier à l’Ambassade de France à l’attention de Boudour Moumane - SCAC.

Contact :

Boudour Moumane, Chargée de mission Société civile & Médias - SCAC
Mail : boudour.moumane@diplomatie.gouv.fr
Tél : 45 29 96 14



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 813

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)