12-08-2017 09:54 - Arrestation du sénateur Mohamed Ould Ghadda : Me Bouhoubeini fait porter « l’entière responsabilité» aux autorités mauritaniennes !

Arrestation du sénateur Mohamed Ould Ghadda : Me Bouhoubeini fait porter « l’entière responsabilité» aux autorités mauritaniennes !

Mauriweb - Dans un communiqué en arabe, rendu public vendredi, Me Bouhoubeini s’est insurgé contre l’arrestation de son client, le sénateur Mohamed Ould Ghadde.

Une arrestation qu’il qualifie de rapt et promet de mobiliser les associations des droits de l’Homme, les avocats mauritaniens et étrangers sur le sort réservé par les autorités mauritaniennes à son client.

Me Bouhoubeini qui rappelle que son client a été emmené sans ménagement par des policiers en civil, soutient, par ailleurs, que les autorités mauritaniennes violent les lois et la constitution du pays et qu’elles joueraient avec le feu en tentant de réduire les libertés publiques et de bâillonner les opposants au régime en place.

Ci-après le communiqué

A l'instar des mauritaniens nous suivons avec intérêt l'arrestation à son domicile du sénateur Mohamed Ould Ahmed Ould Ghadda par des éléments de la police habillés en civil. Ces éléments de la police ont emmené le sénateur vers une destination encore inconnue sans permettre à ses proches et à son avocat d'entrer en contact avec lui ou à défaut de leur indiquer l'endroit de sa séquestration.

C'est là une mesure de plus qui conforte chez les mauritaniens les déviations dangereuses vers lesquelles les mène le régime en place qui diversifie ses moyens de répression contre ses opposants les jetant, sans autre forme de procès, dans ses geôles réduisant leurs libertés constitutionnellement garanties et étalant leurs communications privées sur la place publique.

Des pratiques illégales et arbitraires que tous pensaient révolues mais qui refont surface sous ce régime et son gouvernement incapables de trouver des solutions au lot quotidien de leurs problèmes d'eau, de pauvreté et de chômage...

Tout en condamnant ce rapt dont le sénateur Mohamed Ould Ghadda est aujourd'hui victime, je fais endosser l'entière responsabilité aux autorités mauritaniennes pour tout préjudice qu'il pourrait subir suite à cette incarcération illégale et anticonstitutionnelle.

J'en appelle aussi à tous les militants des droits de l'Homme, les juristes, les avocats nationaux et internationaux pour nous apporter leurs concours pour le triomphe de l'état de droit, celui des libertés et pour faire face à l'arbitraire des autorités au pouvoir qui n'ont de cesse de tenter de bâillonner leurs opposants dans une vaine tentative d'asseoir un régime dictatorial rejeté par les mauritaniens, sans exclusive. Ces derniers, à travers moult expériences de militantisme accumulées contre l'arbitraire, sont aujourd'hui plus que jamais prêts à consentir les sacrifices idoines pour la sauvegarde de leurs acquis démocratiques et pour rompre avec les pratiques répandues récemment via les arrestations pour délit d'opinion comme cela fut le cas à Nouadhibou avec les militants du RFD et bien d'autres encore.

Je rappelle aux autorités en place que les citoyens mauritaniens ne sont plus prêts à abandonner les libertés acquises au prix d'un combat sans relâche des années durant pour l'avènement de la démocratie dans leur pays et qu'il serait souhaitable pour elles de mettre fin à ces pratiques arbitraires d'un autre âge et de libérer les détenus politiques et à leur tête le sénateur Mohamed Ould Ahmed Ould Ghadda. Je les invite aussi à s'inspirer des autres gouvernements qui ont imposé la dictature avant d'être balayés par l'ardente aspiration des peuples à la liberté et à la démocratie.

Enfin aux autorités mauritaniennes, en ma qualité d'avocat du sénateur Mohamed Ould Ahmed Ould Ghadda:

1-Je condamne l'arrestation barbare qui a conduit à la séquestration de mon client, une pratique qui rappelle les mesures exécrables des régimes policiers.

2-Je réclame sa libération immédiate et sans condition.

3-Je réclame pouvoir entrer en contact avec lui pour connaitre les circonstances de son incarcération

4-Nous ferons face, avec le soutien des hommes et organisations nationales et internationales, à l'arbitraire et à la dictature pour préserver l'intégrité et la dignité des Hommes.

Maître Ahmed Salem Ould Bouhoubeini

Traduction



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1136

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • jakuza (H) 12/08/2017 15:13 X

    O/ Ghadda, "un bon client" pour les avocats! Voilà quelqu'un qui aurait besoin de soutien ... psychologique! Qu'est-ce qu'il a à "se prendre les pieds dans le plat" tout le temps?