08-09-2017 23:19 - Communiqué de l'Ambassade des Etats-Unis sur l'expulsion des 12 américains militants des droits civiques

Communiqué de l'Ambassade des Etats-Unis sur l'expulsion des 12 américains militants des droits civiques

Ambassade US| Mauritanie - L'Ambassade des Etats-Unis en Mauritanie est préoccupée par le fait que le 8 septembre, 12 américains, militants des droits civiques, ont été refusés l’entrée en Mauritanie.

Cette délégation privée, organisée par l'Institut d'Abolition basé à Chicago et l’ONG des droits civiques Rainbow PUSH, devait effectuer une visite en Mauritanie du 8 au 15 septembre pour en savoir plus sur ses efforts courageux pour éradiquer l'esclavage et ses séquelles, et promouvoir la cohésion raciale.

Cette délégation devait rencontrer l'Ambassadeur des États-Unis à Nouakchott, les hauts responsables du gouvernement mauritanien et les dirigeants de la société civile mauritanienne.

Au cours de leurs réunions et ces interactions, la délégation souhaitait connaître les succès de la Mauritanie dans l'éradication de l'esclavage et promouvoir ces réussites au niveau international. Le gouvernement américain est déçu et préoccupé par la décision de leur refuser l'entrée au pays.

L'Ambassade des États-Unis reconnaît que la race et la cohésion sociale sont souvent des problèmes profondément enracinés, qui prennent beaucoup de temps et d'efforts à surmonter. Nous applaudissons les actions héroïques des Mauritaniens qui continuent à lutter contre les séquelles de l'esclavage et des divisions raciales dans leur pays, de même que nous applaudissons les héros américains qui luttent pour unir l'Amérique à la lumière des injustices sociales récentes.

Nous reconnaissons qu'en mettant de nouvelles perspectives pour analyser ces problèmes, nous pourrions trouver une solution. L'Ambassade des États-Unis en Mauritanie continuera à soutenir et à promouvoir la tolérance, la cohésion sociale et une vision pour un avenir meilleur où la diversité du pays devient une source de force.

Nouakchott, le 8 septembre 2017





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 10
Lus : 6409

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (10)

  • overview (H) 10/09/2017 15:02 X

    à tous ceux qui se divisent pourquoi les ONGs ne s'interesse pas aux cas qui se passe en territoire américains, ces ONGs font bien leur boulot là-bas, ils protestent, ils dénoncent, ils mettent même des solutions pour empêcher les bourreaux de faire main basse sur les ressources des victimes via des entreprises et universités dotées de lois anti-racistes et esclavagistes. ne soyons pas dupes le régime est resté en place depuis fort longtemps uniquement grâce une collaboration étrangère sur plusieurs plan : financier (banque, assurance, commerce), sécuritaire (douane, armée, police), politique (idéologie raciale, pan-arabe), spirituel (institutions islamiques), communication (TV, site de presse). si nous devons éradiquer le mal, il faut obligatoire une collaboration antagoniste à celle déjà en place qui favorise l'injustice, l'exclusion, le racisme, l'esclavage, le népotisme.

  • moukhabarat (F) 10/09/2017 13:49 X

    La Mauritanie a seulement refusé d'accorder le visa d’entrée sur son territoire ce que le consulat américain fait tous les jours pour les mauritaniens. Sur la question de l'esclavage l'ambassade connait mieux que tout le monde la situation de notre pays.

  • doudou19 (H) 09/09/2017 22:57 X

    Pourquoi cette ONG ne s'intéresse t-elle pas aux tueries à bout portant des noirs américains? Ce commerce vraisemblablement juteux pour certains mérite un bon coup de balais. Chapeau et chapeau pour le fait.

  • MAD1973 (H) 09/09/2017 19:03 X

    Quel intérêt tire le pays de cet acte maladroit autre que la mauvaise image. L’Amérique n'est pas l’exemple,en matière de lutte contre l'esclavage et les droits civiques,sauf pour nous. L'ignorance et l'incompétence des nos dirigeants sécuritaire risquent de nous coûter cher.

  • mohamed w.l (H) 09/09/2017 15:59 X

    Sa fait vraiment rire les usa donne des leçons d'égalité et de respect des races et religion Si je ne fais pas de erreur Trump est il le président de RIM l'homme le plus raciste du monde. J'ai pitié de ses petits qui com. et font les louanges des usa pour un visa pour un pays où la police tue à sang froid sur les non blancs Just pour ce faire plaisir

  • Sidikader200 (H) 09/09/2017 07:55 X

    Après l'échec de son dernier référendum, le régime est sur ses nerfs. Ses réactions sont irréfléchies , manquent totalement de sens. Ses sorties musclées contre l'opposition à l'intérieur et son agressivité à l'égard des militants des droits de l'homme étrangers ternissent davantage son image déjà indélébilement marquée par son origine putschiste. . Un climat qui rappelle la fin de règne du dictateur Taya.

  • lass77 (H) 09/09/2017 06:34 X

    Les USA et la france sont au courant de la situation anormale en Mauritanie.vous connaissez la suite...

  • habouss (H) 09/09/2017 01:52 X

    Chapeau pour la diplomatie de ce communiqué !

  • habouss (H) 09/09/2017 01:50 X

    Vous n'avez pas compris que par là nous avions des choses à cacher !

  • jakuza (H) 09/09/2017 00:39 X

    Les relations entre Etats suppose la réciprocité en tout et il est certainement inenvisageable qu'une délégation "privée" d'ONG locales des droits de l'homme soient autorisés à s'informer sur la cohésion sociale ou le racisme aux USA! Nous ne devons plus accepter qu'on fouine ici sous quelque prétexte que ce soit!