10-09-2017 09:12 - La Mauritanie justifie le refoulement de militants antiesclavagistes américains

La Mauritanie justifie le refoulement de militants antiesclavagistes américains

Journal de Montréal - Des militants antiesclavagistes américains, refoulés vendredi soir de Nouakchott, voulaient agir «contre les lois mauritaniennes», a déclaré samedi à l’AFP le porte-parole du gouvernement.

«Nous avons informé l’ambassade américaine, qui nous a transmis le programme de cette délégation, qu’il ne lui sera pas accordé le visa d’entrée en raison de son programme que nous jugeons contraire aux lois mauritaniennes», a affirmé le ministre mauritanien de la Culture et porte-parole du gouvernement, Mohamed Lemine Ould Cheikh.

«Ce programme n’a pas été concerté avec les autorités (mauritaniennes) comme cela est de coutume et ne comportait que des rencontres avec des parties bien ciblées qui travaillent selon un agenda particulier», a ajouté M. Ould Cheikh, sans plus de détail.

L’esclavage a officiellement été aboli en 1981 en Mauritanie, mais certaines pratiques d’asservissement perdurent dans ce pays.

«Le programme de l’esclavage concerne tous les Mauritaniens qui doivent être associés au débat le concernant car nos lois rejettent le communautarisme, l’ethnicisme et œuvrent pour l’unité, la solidité des rapports entre toutes les communautés nationales. C’est pourquoi nous avons refusé de recevoir cette délégation», a poursuivi le ministre.

Selon lui, «plusieurs autres organisations américaines des droits de l’homme, dont des missions du département d’État, ont séjourné en Mauritanie et reçu un accueil adéquat».

L’ambassadeur des États-Unis en Mauritanie, Larry Andrew, s’est dit samedi étonné par l’interdiction d’entrée en Mauritanie des militants antiesclavagistes américains.

«Je ne comprends pas les raisons de ce refus d’entrée en territoire mauritanien pour une délégation qui voulait prioritairement rencontrer et échanger avec les autorités mauritaniennes sur la question de l’esclavage», a indiqué M. Andrew lors d’une rencontre avec des militants de l’ONG mauritanienne SOS Esclaves à Nouakchott.

Les militants antiesclavagistes américains devaient séjourner du 8 au 15 septembre en Mauritanie dans le cadre d’un voyage organisé par un institut abolitionniste basé à Chicago et le mouvement Arc-en-ciel (Rainbow/PUSH) du pasteur Jesse Jackson, un des principaux leaders de la communauté noire aux États-Unis.

Ils devaient rencontrer des responsables mauritaniens et de l’ambassade des États-Unis à Nouakchott et des représentants de la société civile mauritanienne. La persistance de pratiques d’asservissement en Mauritanie est dénoncée avec véhémence par les ONG.

La situation a néanmoins évolué récemment avec l’adoption en août 2015 d’une nouvelle loi faisant de l’esclavage un «crime contre l’humanité» réprimé par des peines allant jusqu’à 20 ans de prison, contre cinq à dix ans auparavant.

AFP



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 14
Lus : 4434

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (14)

  • mystere1 (F) 13/09/2017 16:22 X

    merci et bravo à toi @samba el bakar d'avoir répondu à ce @makhlough, tu as bien touché l'essentiel; que Dieu nous en Préserve de l'hypocrisie, du racisme et autres formes de préjugés portant atteintes à la dignité humaine.

  • lathirihako (H) 11/09/2017 03:27 X

    @el makhlough pourquoi ne pas denoncer le racisme et l'epuration ethnique en mauritanie .(***) l'esclage est l'egale ne doit pas etre a l'ordre du jour .

  • Sidikader200 (H) 10/09/2017 17:16 X

    Ce ministrion est connu pour ses gaffes mais il aurait dû remuer sa langue sept fois avant de parler. Les Usa , c'est pas le Burkina . Gare aux petits dictateurs et autres narcotraficants qui jouent à provoquer les Usa. Demandez à Antonio Noriega , l'ancien dictateur narcotraficant du Panama.

  • overview (H) 10/09/2017 16:39 X

    Personne n'est dupe, bien vrai qu'aux USA,il y a d’énormes efforts à faire pour les droits civiques. cela dit la Mauritanie est érigée en système d'exclusion, elle est bâtie sur des bases raciales, ethniques et tribales. si les autorités n'avait rien à cacher, qu'il les laisse entrer, et je crois bien que le double jeu du régime est connu de tous. les autorités ne veulent pas en finir avec les séquelles de l'esclavage, le racisme et toutes sortes d’intolérance. Maintenant nous allons travailler étroitement avec tous les ONGs de lutte contre l'esclavage n'en déplaise à AZIZ et son gouvernement incompétent.

  • samba el bakar (H) 10/09/2017 16:34 X

    Ah ce brave Makhlough,j'aurais apprécié que vous leur demandiez de repartir chez eux s'occuper du sont des minorités qu'on opprime encore plus depuis l' arrivée au pouvoir du blond schizophrène adepte de la suprématie de la race blanche,ce que vous n' êtes en Mauritanie n'est ce pas? Dans vos questions,je m' attendais à ce que vous vous tourniez plutôt vers la Palestine et El Qods occupé.A moins que vous ne soyez un admirateur du Sionisme et d' un Israël "Conquérant" ou alors qu'il y ait quelque part des liens de sang?! Et comme vous vous intéressez entre autres au cas de la Casamance,je vais vous donner une raison supplémentaire de ne pas dormir:En effet depuis le balayage de votre ami Jammeh,notre cousin Macky Sall a mis en place un dialogue constructif qui tient compte des particularismes socioculturels et économiques de la région dans un Sénégal uni dans sa diversité.Et c'est comme cela qu'un pays peut évoluer et non pas en se cramponnant sur des comportements médiévaux voire antéislamiques que certains ignares prétentieux croient pouvoir cacher au reste du Monde sans être inquiétés

  • Mawdo1960 (F) 10/09/2017 16:32 X

    La Mauritanie cache quelque chose, mais les medias sociaux font faire la lumiere sur l esclavage en Mauritanie. Preparez vous a des sanctions economiques qui ont fait crouler l afrique du sud

  • el makhlough (H) 10/09/2017 13:54 X

    Excellente décision .

  • el makhlough (H) 10/09/2017 10:21 X

    Khleyna bina skat...on veut pas de vous chez nous...allez en Casamance , au Sahara ,en Birmanie ...

  • el makhlough (H) 10/09/2017 10:06 X

    Pourquoi ne pas chercher a résoudre le problème de la Casamance au senegal

  • el makhlough (H) 10/09/2017 10:04 X

    Pourquoi ne pas dénoncer le génocide des musulmans en Afrique centrale

  • el makhlough (H) 10/09/2017 10:03 X

    Pourquoi ne pas lever le petits contre l'occupation du smSahara par le maroc

  • el makhlough (H) 10/09/2017 10:01 X

    Il n'y a pas d'esclavagisme chez nous ,pourquoi ne pas se soucier des musulmans en Burmanie

  • el makhlough (H) 10/09/2017 09:59 X

    Bravo monsieur le ministre

  • lasagess (H) 10/09/2017 09:55 X

    L'intox avez interrogè le commandant de brigade ou vous êtes seulement fier à ce que disent les pions d'IRA le calame après el marhoum est devenu du n'importe quoi par la corruption des opposants au régimes qui font à la Fethula Gulan à l’extérieur il faut vous assurer de ce que écrivez d'abord quand vous êtes avec une organisation de chasseur de primes sur la même ligne cela ne veut pas dire que vous devez obligatoirement perdre l’éthique et la déontologie du journalisme les citoyens ne sommes pas dupe tout le monde sait d’où vous viennent vos ressources c'est dommage que l'on réveil El marhoum dans sa tombe pour détruire l’œuvre et l’itinéraire de ce site d'information ou journal qu'il a légué en toute noblesse aux Mauritaniens avant de rejoindre son createur