12-09-2017 22:00 - Les Etats unis opposés à un troisième mandat en Guinée

Les Etats unis opposés à un troisième mandat en Guinée

Sahara Medias - L’ambassadeur américain en Guinée, Denis Henkins, a déclaré lundi que son pays était opposé à une modification de la constitution guinéenne qui devra permettre au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat.

Dans une déclaration faite à la radio, le diplomate américain a cependant souligné que le chef de l’état n’a pas annoncé sa volonté de solliciter un troisième mandat quand bien même des personnes en ont exprimé le désir.

« Je l’ai déjà dit et je le redis, a ajouté Henkins, nous serons opposés à toute tentative de modifier la constitution, une position constante à l’endroit de tous les pays » précisant au passage que le chef de l’état guinéen n’a pas fait cas de sa volonté de changer la constitution pour se porter candidat à un troisième mandat.

Condé avait été élu une première fois en 2010 puis une deuxième fois en 2015 et son mandat s’achève en 2020.

Seulement depuis quelques temps des voies proches du pouvoir, élus et officiers de police appellent le chef de l’état à tenter un troisième mandat.

Les dirigeants de l’opposition guinéenne menacent de continuer à descendre dans la rue pour refuser cette éventualité.

L’ambassadeur américain a réaffirmé que son pays était opposé à tout changement de la constitution destiné à maintenir au pouvoir les dirigeants en place.

Il a rappelé que les Etats Unis s’étaient opposés au changement de la constitution au Rwanda qui a permis au président Kagamé de briguer un troisième mandat et qu’ils tentaient d’en dissuader le pouvoir en république démocratique du Congo.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1241

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • lass77 (H) 13/09/2017 08:39 X

    Il ne revient pas aux USA de prendre position sur la vie politique des Etats indépendants. Certes cet Alpha Condé est assoifé de pouvoir quand on se rappelle comment il vivait comme un clandestin en Guinée du temps de Conté. Pourquoi les dirigeants africains aiment tant le pouvoir ? Le pire ils ne font rien de bon pour leurs concitoyens . Qu'est ce Condé a fait pour les Guinéens et la guinée en deux mandats ? Qu'est ce Kabila a fait pour les congolais et le congo ? Qu'est ce qu'a fait notre Aziz en deux mandats pour les Mauritaniens et la Mauritanie ? etc... la liste est longue

  • I come Icare (H) 12/09/2017 22:54 X

    Voilà les raisons qui ont poussés les mauritaniens de ne pas accepter l’arriver des américains en Mauritanie, voilà la colère du système au 3ème mandat, les américains n’avalise pas les changements de constitution pour les mandats. Maintenant il faut que Aziz trouve une autre voie de passage, les français ne l’ont pas reçu à l’Elysée, les américains ont dit leur mot sur les pays africains.