12-09-2017 23:00 - Ould Vaïda-FLAM-Conflit (Episode 3)

Ould Vaïda-FLAM-Conflit (Episode 3)

Adrar-Info - Il y a deux semaines j’ai pris l’initiative d’essayer de susciter un début de dialogue entre certains auteurs « présumés » des massacres de 1989 et les portes paroles, « autoproclamés », des victimes.

Je ne me faisais pas d’illusion sur les difficultés d’amener un tel « projet » à bon port. Ma motivation est bien simple: tenter de trouver un « déclic » qui permettrait de briser ce bloc de glace (ou de sable?) qui s’installe et s’éternise entre les pouvoirs publics Mauritaniens et les victimes des événements de 1989.

En d’autres termes, tenter de d’alléger, et pourquoi pas faire cesser, les souffrances qu’endurent des centaines de milliers de citoyens Mauritaniens depuis de longues années.

Etant entendu que ce silence, de morts (Maures?), compromet les chances de toute forme de cohabitation et éloigne de plus en plus les horizons d’une hypothétique unité nationale.

De quoi je me mêle, se demanderont certains, n’étant ni l’Etat, ni un leader politique, ni même un négro-africain ?

Eh bien, Je me mêle de ma vie, de celle de ma famille, de mes compatriotes, et de l’avenir de mon pays. Rien que ça!

Si j’ai pris cette initiative, c’est justement parce que les principaux concernés, au plan du droit, (l’Etat et les victimes) semblent incapables, ou peu soucieux, ou ignorant le danger qui menace le pays, à tel point qu’attendre une initiative de leur part, équivaudrait à entériner le statuquo, définitivement.

Alors, j’ai pensé que, quelque part, de simples citoyens, comme moi, sans orgueil excessif et sans appétit uniquement matériel, seraient prêts à se « mouiller », pour tenter de préparer le terrain à un dialogue informel qui pourrait conduire vers une étape plus officielle, où les vrais acteurs (l’organisation des veuves, des déportés et disparus, les ONG des droits de l’homme, etc.) pourraient prendre le relais et transformer la moisson (éventuelle) en une base de solution officielle, concertée et acceptée par tous, qui serait soumise aux pouvoirs publics et aux organismes des Nations Unies.

Pour ma part, fort des échos que j’ai pu recueillir, articles, commentaires, dont des soutiens ouverts de certains leaders d’opinion, très branchés sur la question du « passif humanitaire », je poursuis mon approche, en passant à une étape « supérieure », sous le slogan « qui m’aime me suit« . J’attends des positions plus engagées plus fermes et des volontaires pour constituer le premier « chaînon », du futur grand « réseau des amis de la justice et de l’unité de la Mauritanie ».

Je prends le risque de donner un N° de téléphone (48 65 79 25) et une adresse électronique (hseyahmed@gmail.com), pas seulement pour « canaliser » les injures, mais surtout pour permettre aux gens de bonne volonté de s’exprimer et peut-être de se retrouver. Qui sait ?

Je précise que « Ahmed Ould Mohamed » n’est pas un pseudo, mais bien mon nom, au moins en partie et dont vous découvrirez le complément, quand tomberont les « Hawlis ».

Je nourris l’espoir que bientôt je pourrais tronquer mon « Je », égoïste et sans poids, contre un « Nous », où d’autres s’impliqueront.

Ahmed Ould Mohamed



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 11
Lus : 2144

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (11)

  • ibrahima wele (H) 13/09/2017 14:26 X

    Bonjour Je vous écris pour vous féliciter. Votre initiative m'enchante et j'aimerai la voir aboutir pour que nos plaies puissent être pansées et que le pays se réconcilie avec lui. Moi je suis de tout cœur avec vous. Mais nous tenons aussi à connaître toutes la vérités sur les causes, les responsables de ces actes pour pouvoir faire notre deuil, non pas par esprit de vengeance mais pour éviter de voir nos enfants revivre ces calvaires. Ayant vécu à Atar, Nouadhibou, Bir Moghrein jusqu'au Sahara occidental, je suis tellment meurtri par cette situation. Je suis membre des FLAM. Merci et à bientôt

  • samba el bakar (H) 13/09/2017 13:56 X

    Exactement Foutatoro.Je pense que si notre ami est de bonne foi,il y a eu confusion dans sa tête,du moins au vu du parallélisme qu'il veut faire avec la tentative du putsch de 1981.Encore des analogies qu'il faut éviter car ce qui s' est passé entre 1989 et 1991 est unique en son genre.Pour la suite nous mettrons cette erreur sur le compte d' un lapsus et non d' une délibérée volonté d' écorner la réalité.

  • foutatoro (H) 13/09/2017 13:20 X

    @ihraki, vous parlez d'un COUP D'ETAT en.....1989 ? Personne n'est au courant de ce putsch. Curieux ! Ceci étant, dans mon commentaire précédent il faut lire....pour susciter un hypothétique règlement....

  • foutatoro (H) 13/09/2017 12:18 X

    Salut Ahmed. Dans mon précédent commentaire de votre précédent posting j'ai dit les choses de façon crue mais claire et sans détour au vu de la gravité des crimes commis. Cette fois ci, je souscris à votre approche dès lors que c'est pour suicider un hypothétique règlement du dossier si lourd que nous connaissons et nous engage tous d'une façon ou d'une autre. Puisse Allah faire que tous les habitants de ce pays se parlent enfin et crèvent l'abcès pour l'intérêt de tous et de la survie du pays.

  • lhraki (H) 13/09/2017 11:49 X

    Bonne initiative,mais je crois savoir qu'on a réglé ce problème dont tout le monde a pâti,au moins dans les coeurs en bons musulmans. S'agissant du coup d'état manqué en 89,il s'agit ni plus ni moins d'un cas de haute trahison. Il a été traité comme il se doit ,je crois.Exactement comme en 81 avec feux Kader et consorts.l'état était donc dans son rôle.A moins de prouver le contraire ,mais ca c'est une autre affaire.

  • abdi10 (H) 13/09/2017 10:24 X

    Très noble initiative cher compatriote. Qu'Allah guide vos pas dans cette mission salvatrice.

  • lhraki (H) 13/09/2017 10:20 X

    Bonne initiative,mais je crois savoir qu'on a réglé ce problème dont tout le monde a pâti,au moins dans les coeurs en bons musulmans. S'agissant du coup d'état manqué 89,il s'agit ni plus ni moins d'un cas de haute trahison. Il a été traité comme il se doit ,je crois.Exactement comme en 81 avec feux Kader et consorts.l'état était donc dans son rôle.A moins de prouver le contraire ,mais ca c'est une autre affaire.

  • boubou_kibili (H) 13/09/2017 10:15 X

    Cher ami. Merci d'avoir tenté de trouver une solution en creant un espace de dialogue. Compte tenu de la gravité des faits au delà de ce que racontent les protagonisme, une solution comme celle que tu proposes ne peut être menée par un novice. Ce sont des personnalités connues pour leur probité morale et qui sont independantes je dis bien independantes et non des pseudo intecllectuels ou des gens à la recherche du sensationnel qui doivent prendre à bras le corps la solution que tu propose et lever tous les prealables. Le mandant qui sera defini pour ce groupe AD hoc doit être précis et inclusif. Je ne dis pas non à votre proposition et moins à votre personne que je ne connais pas. Mais je suis un peu secptique car ce n'est pas sur le Net que ces choses se decident. Notre gouvernement actuel n'est pas crédible sur plusieurs sujets nationaux encore moins sur cette question. So wat and How to try to make a consensus on your inatiative? this is the question. Best regards Man!!!!

  • samba el bakar (H) 13/09/2017 09:27 X

    Salam yaa Ahmed.On dit que Rome ne s' est pas construite en un jour. Celui qui n' agit pas pour plaire doit ignorer les dénigrements et même les insultes.Je profite de ce forum et en souvenir des espoirs que je fondais sur la Mauritanie des années 60 ,période où les internats et casernes furent le creuset de solides relations ,où Mohamed et Mamadou se liaient d' amitié sincère, pour encourager cette initiative.En donnant votre adresse quasi complète vous assumez pleinement le risque d'être l' exutoire de toutes les frustrations mais aussi celui d'être ce facilitateur de rencontres providentielles entre ceux qui se cherchent sans se réellement connaître.Si j'ai parlé des années 60 c'est pour qu'on dresse le profil de quelqu'un qui est témoin de l' histoire récente de ce pays et qui n'a plus aucune ambition personnelle sinon celle de voir tomber les murs que le racisme d'état a dressé entre ses fils. Traitre,Saffaga,opportuniste et même"sénégalais"(suprême insulte des chauvins racistes à l' endroit de tout négromauritanien) ,j' encaisse sans sourciller.Ma certitude est que ceux qui sont condamnés à vivre ensemble doivent avoir la volonté de se regarder en face.

  • Mawdo1960 (F) 13/09/2017 01:43 X

    Tres bonne initiative.....et merci

  • jakuza (H) 13/09/2017 01:05 X

    L’auteur fait mieux que le Flam quand il écrit « …faire cesser, les souffrances qu’endurent des centaines de milliers de citoyens Mauritaniens depuis de longues années ». Et essayer de faire de l’humour «... silence de morts (maures ?).. » est inconvenant….