13-09-2017 17:33 - Mauritanie: les "sénateurs" poursuivent leur combat

Mauritanie: les

Le360 - Traqués par la justice après la suppression de leur chambre à la faveur du référendum du 5 août 2017, les anciens sénateurs mauritaniens entendent poursuivre «la guerre» contre le régime du président Mohamed Ould Abdel Aziz à travers de multiples actes de défiance.

Rejetant les résultats de la consultation populaire organisée sur la base de l’article 32 de la constitution, ils ont tenté lundi d’accéder aux locaux qui abritaient l’ancienne haute chambre du parlement pour tenir une session. Les éléments de la Garde nationale chargés de la sécurité des lieux se sont opposés à la démarche.

Après l’incident du lundi, ils se sont retrouvés mardi dans un autre endroit qui va désormais servir de siège «à la chambre» pour discuter de toutes les questions relevant de la compétence du sénat.

«Le plus important, c’est que nous ne reconnaissons pas les résultats du référendum anticonstitutionnel du 5 août 2017 et entendons continuer toutes nos activités parlementaires», déclare un membre du groupe.

Parmi ces activités, les anciens sénateurs, qui s’estiment toujours en activité du point de vue constitutionnel, envisagent d’examiner la procédure de saisine de la Haute cour de justice (HCJ), compétente pour juger le président de la République dans les cas de haute trahison.

Ils veulent également poursuivre l’ enquêter sur les marchés de gré à gré dont auraient bénéficié des individus présumés proches du président Mohamed Ould Abdel Aziz.
Suite au référendum du 5 août dernier, l’ancien sénateur Mohamed Ould Ghadda, principal animateur de la fronde des sages contre cette consultation populaire, a été arrêté et placé en détention provisoire pour présomption de corruption.

Dans le cadre de l’information ouverte au sujet de la même affaire, un mandat d’arrêt international a été lancé contre le banquier Mohamed Bouamatou, un soutien de la première heure du président Mohamed Ould Abdel Aziz, réfugiés au Maroc depuis plusieurs années.

Par ailleurs, le pôle des magistrats chargés de l’instruction de cette affaire a placé une dizaine d’autres anciens sénateurs sous contrôle judiciaire. Des syndicalistes et des journalistes sont également poursuivis dans ce dossier qui agite la scène politique en Mauritanie.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 2
Lus : 1252

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Sidikader200 (H) 13/09/2017 18:22 X

    Les lèche-bottes de Aziz sur le net sont fatigués à force de tenter de réagir face à la vague déferlante des articles et déclarations fustigeant les dérives et les crimes dû régime. Personne ne vient plus à leur secours . Ceux qui hier défendaient Aziz ont déposé leur plume convaincus qu'il n'y a plus rien à tirer d'un régime honni et rejeté par les mauritaniens . Seuls continuent à guerroyer quelques agents de renseignement décrédibilisés payés pour faire les vigiles sur le net.

  • abouth (H) 13/09/2017 18:02 X

    "Le360", organe de presse marocain? Oui, oui, mais ayant un ami mauritanien, Cridem, mais juste un ami quoi!... Gare à celui qui insinue autre chose, surtout au sujet du "pognon" sale! Une amitié confraternelle pure, attendrissante!!...