19-09-2017 15:10 - Moi, policier, noir et mauritanien, dénonce le racisme des chefs de la police

Moi, policier, noir et mauritanien, dénonce le racisme des chefs de la police

Mondafrique - Bocar Demba Diop, policier noir en Mauritanie, a préféré prendre une retraite anticipée que de rester indéfiniment marginalisé par sa hiérarchie blanche à des postes subalternes. Témoignage.

“Je m’appelle Bocar Demba DIOP; je suis né le 31/12/1971 à Fimbo (département de Maghama), dans la région du Gorgol. J’ai décroché mon diplôme de baccalauréat en lettres modernes françaises en 1994 au lycée de Kaédi. J’ai étudié 2 ans à la faculté des lettres et sciences humaines de Nouakchott.

En classe de 2ème année universitaire, j’ai arrêté mes études dans le but de soutenir ma famille et de servir mon pays la Mauritanie. Le deux novembre 1996, je me suis engagé à intégrer le corps de la police mauritanienne avec mon diplôme de baccalauréat plus deux années. Je suis resté pendant 18 ans comme agent de police sans promotion.


Subalternes, forcément subalternes

Moi et tous mes collègues noirs au sein de la police nationale, nous sommes restés pourtant des agents subalternes. La hiérarchie de la police sélectionne d’autres policiers maures blancs et les font accéder aux grades supérieurs pour se servir de nous pour réprimer les populations noires contestataires qui réclament leurs droits lors des manifestations et sit-ins.

Mieux, nos collègues maures blancs ne sont pas diplômés d’étude. Vous allez me dire Pourquoi? Parce que tout simplement, ils sont maures blancs et nous, nous sommes des noirs. Ils le disent sans se cacher, nous ne méritons rien sur la terre de Mauritanie malgré nos compétences.

Même si nous avions des diplômes les plus élevés au monde, nous resterions leurs subalternes. Moi personnellement, j’ai participé à plusieurs reprises aux concours d’inspecteur de la police. Je réussis? La hiérarchie de la police, raciste et esclavagiste, enlève mon nom. Moi et tous les autres noirs, qui avons participé aux concours nationaux, nos noms ont été remplacés par des noms de maures blancs.

En 2006, moi et deux autres gradés noirs de la police étions admis d’office au concours d’inspecteur. La direction générale de la police nous a mis à l’écart pour nous remplacer par des jeunes maures blancs qui n’ont aucun niveau d’étude.

Retraite anticipée

C’est pourquoi j’ai décidé en juillet 2016 d’anticiper ma retraite. Plus question de subir cet esclavage administratif. Jusqu’à présent, la police et le trésor public refusent d’accepter mon dossier. Depuis 2016, je n’ai ni salaire, ni pension de retraite.

Je milite maintenant auprès du mouvement IRA-Mauritanie. Et je soutiens avec conviction Birama Dah Ould Abeid dans son combat. Je demande à mes collègues actifs comme des retraités à suivre ma voie en dénonçant cette hiérarchie raciste, esclavagiste et sectaire qui menace la stabilité dans le pays.”




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Mondafrique
Commentaires : 17
Lus : 6613

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (17)

  • Bouliano99 (H) 24/09/2017 04:29 X

    Bon courage Mr Diop nous savions vraiment que c'est difficile de vivre dans l'injustice

  • foutaanke (H) 23/09/2017 19:41 X

    mr diop je vous connais depuis les années 90 brillant et vous avez obtenu le bac avec succés personne ne peut douter de ca seuleument le pays le pays fonctionne comme ca il faut avoir le vent en poupe,ceux qui utilise le racisme comme justificatif ont d'autres objectifs qui n'ont rien à voir et ceux qui ne comprennet se mettent à aboyer il y a des clans perchés aux sommets qui regnent et font regner leurs progenitures

  • ftmely (F) 23/09/2017 11:50 X

    D’abord, je ne vois pas comment vous pouvez bénéficier de votre droit à la retraite. A 20 ans à peine de cotisations à moins que vous êtes complètement inapte. Ensuite ressuerez vous, vous n’êtes pas le seul compétent victime de ce genre de pratique en Mauritanie et ailleurs. Il existe bien de gens honnêtes, compétents, intègres, etc. mis au placard, même en Europe que certains prennent comme modèle. Je vous cite mon exemple, après plus de 35 ans de service (snim, schenker, privé et enfin l’état), aucun de ma hiérarchie ne possède un seul critère pouvant justifier ses responsabilités. Je crois bien qu’il ne faut pas mettre cela du coté raciste Monsieur Diop, pour ne pas adhéré à IRA sur des fausses convictions.

  • foutaanke (H) 22/09/2017 18:21 X

    @bertrand tu me rappelles les fifty-fifty es années 90 dans l'armée et la police qui etaient tellement zélés qu'ils trouvaient que c'etait l'unique facon de se demarquer de leurs freres qui etaient foncés mais avez le nez epaté ,tu es pittoyable ,,,,,on est ce qu'on nait mon cher

  • Bertrand (H) 20/09/2017 14:20 X

    C'est faux, un homme libre ne supporterait pas pendant 20 ans d'être traité comme un rien. Et puis jusqu'au années 90 90% du corps de la police était des négros africains pas des arabes blancs ou noirs, mais des négros africains dont près de 50% était des étrangers ayant obtenu la nationalité pour 200 FCFA et avec la complicité de leurs cadets dans les divers corps de l'armée. Du faux rien que du faux. Les arabes maures noirs et blancs n'ont eu droit à la pleine citoyenneté que depuis 20 ans. Alors...

  • SS 2020 (H) 19/09/2017 22:51 X

    L'exemple de ce policier illustre la triste situation des négro-africains qui sont exclus de toutes les promotions et de tous les postes importants. C'est là une injustice flagrante que le pouvoir a intérêt à corriger avant qu'il ne soit trop tard.Il est clair que cette injustice ne pourra pas continuer et personne n'a intérêt à creer les conditions d'une révolte voire d'une révolution qui va tout emporter sur son passage.Les mauritaniens doivent être traités de la même manière et être sur le même pied d'égalité.

  • lass77 (H) 19/09/2017 18:48 X

    @mohamed.wl@ C'est insupportable que des concitoyens beidans aillent un esprit éveugle de cette manière qui consiste à nier la vérité , la réalité etc...On aimerait voire des groupes de beydans denoncaient les injustices à l'égard des leur concitoyens negromauritaniens et haratines. Je ne pense pas que tous les beidans mauritaniens cautionnent l'entretien des injustices malgré les recommandantions de notre religion. C'est trés étonnant dans un pays rempli des oulémas qui ne parlent pas de ces problemes hautement essentiels pour une société en islam. C'est trés bizarre l'aveuglement qui prévaut en Mauritanie. Quant au sort des négromauritaniens , Allah sait mieux , et certains devraient savoir si c'etait le contraire en Mauritanie c'est à dire que si ce sont les negromauritaniens qui avaient le pouvoir, comment seront traités les beydans en étant minoritaires. J'ai beaucoup de récul sur ce sujet. Chacun doit avoir faire son examen de conscience et s'imaginant de l'autre barriere.

  • lass77 (H) 19/09/2017 18:29 X

    @Mohame.w.L@ Quel complexe parles tu ? quel racisme et haine parles tu ? C'est vraiment le monde à l'envers. Quelle est ta position sur ce sujet de mise à l'écart des negromauritaniens dans la police, dans l'armée , la diplomatie ? Est ce sont des mensonges ? C'est écœurant d'avoir l'esprit avuegle qui n'est que l'hypocrisie. Es tu Beidan ? Ai-je raison en parlant de la tyrannie de la minorité des beydans ? ai-je tort de dire que chaque peuple merité ses dirigeants , c'est le cas du sort des noirs , Allah seul pourquoi il a rendu les beydans dominateurs en Mauritanie sur les autres commuanautés , j'espere qu'ils en feront à bon escient ce qui n'est pas le cas jusquà preuve du contraire.

  • mohamed w.l (H) 19/09/2017 17:35 X

    Lass 77 tu creveras de ton complexe et ta haine j'ai pitié de toi un malade raciste

  • mohamed w.l (H) 19/09/2017 17:33 X

    Toi policier noir menteur et hypocrite pourquoi tu est resté plus 18 ans doux et tu te manifeste aujourd'hui et te vante d'être de IRA personne n'est dupe tu cherche le papier sésame visa pour Europe ou usa s'est las bas ta place laver les assiettes ou prendre soin des chiens

  • lass77 (H) 19/09/2017 17:21 X

    J'espere que le ministere de l'interieur et le directeur de la Sureté vont réagir. Aprés la diplomatie , l'etat civil , l'armée cet énieme coup d'éclat doit se multiplier. Pour ce pauvre Diop ,ainsi il reconnait que les négrosmauritaniens sont utilisés pour tabasser les negromauritaniens et les maures noirs qui reclament leurs droits. L'entretien des injustices aura des conséquences dramatiques un jour dans ce pays. C'est une épreuve pour les Noirs en Mauritanie de subir la tyrannie de la minorité c'est ainsi la vie , chaque peuple merite ses dirigeants. C'est la patience ou la loi du talion.

  • KANTAKI (H) 19/09/2017 16:44 X

    Voici comment on actualise le calcul se sa retraite, on quitte le poste et on prend tout de suite l'équivalent de sa prime de repos, en médisant sur son pays et ses compatriotes...On cous connaît bien et on se rappelle bien de vous sur le terrain, pas en mal mais en reconnaissance de vos services et comme tous vous avez profité de votre poste, ne l'oubliez pas !

  • jakuza (H) 19/09/2017 16:43 X

    "..La hiérarchie de la police, raciste et esclavagiste.." Avec ce propos l'intéressé décrédibilise tout son discours et montre son visage d'agitateur raciste!

  • medabdul (H) 19/09/2017 16:22 X

    Jeune homme je te conseille de militer a ARC EN CIEL chez ballas,il a le vent en poupe, et il est cote chez Aziz.

  • ahznar (H) 19/09/2017 15:45 X

    Comprends cette sagesse comme également doivent la comprendre tous les autres négros mauritaniens : au pays des milles et un poeme aucun noir ne peut jouir de l'ombrage d'un arbre dont la taille est superieure à la sienne.

  • lumiere (H) 19/09/2017 15:41 X

    Bon courage Mr. Diop, c'est difficile toi et ta famille souffrent a cause de l'injustice

  • lumiere (H) 19/09/2017 15:40 X

    LE RACISME D'ETAT, c'est pas nouveau