18-10-2017 18:16 - Bagarre générale à la Polyclinique

Bagarre générale à la Polyclinique

L'Authentique - Une rude bagarre a eu lieu mercredi dernier entre les propriétaires d’étals et autres charrettes aux agents de la Communauté urbaine de Nouakchott (CUN). Les hostilités ont débuté avec la descente de ces derniers sur place, vers le début de matinée.

Engagés dans l’opération « Grand coup de balai » les agents municipaux avaient commencé à nettoyer les lieux, cassant les baraques, arrachant les abris en tissus, dégageant les passages et confisquant des marchandises quand brusquement, des vendeurs décidèrent de réagir. Il s’agissait pour eux de démontrer leur mécontentement, et surtout, de refuser qu’on leur prenne leurs marchandises.

Pendant près d’une heure d’horloge, des coups vont fuser de partout, devant les yeux hagards des chefs de la CUN qui avaient pris leurs distances. Finalement, il a fallu que les chauffeurs de taxi interviennent pour que soit mis un terme à la bagarre générale.

Le bilan était lourd avec plus d’une dizaine de blessés dont quatre graves. Depuis, les unités de la CUN ont été renforcées avec deux brigades de la garde nationale dorénavant chargées de déguerpir les vendeurs de rue.

En fait, une fois n’est pas coutume : ceux qui pensaient que l’opération de déguerpissement des vendeurs de rues engagée il y a une semaine avant la vite du président de la République la Polyclinique de Nouakchott, ne durerait que le temps de cette visite, se tromperaient.

De sources proches de la CUN, décision a été prise de supprimer, une fois pour toutes, les squats commerciaux dans les environs du marché centrale et à la polyclinique. L’opération de déguerpissement serait donc continue. Et elle serait définitivement confiée à la Garde nationale.

Ahmed.B



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 5165

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • medabdul (H) 18/10/2017 19:20 X

    Pour assainir cette pagaille et cette saleté puante et répugnante a des KM autour, partout dans cette ville sale et immonde, même faire descendre les bérets rouges est nécessaire,le mauritanien est sal pa