12-11-2017 08:29 - Mauritanie: la libération du blogueur M'Kheitir enflamme la rue islamiste

Mauritanie: la libération du blogueur M'Kheitir enflamme la rue islamiste

Le360 - La libération du blogueur Mohamed Ould M'kheitir après une condamnation à mort, suite à la une décision rendue jeudi, enflamme les troupes islamistes et la rue, qui a réclamé une nouvelle fois son exécution vendredi après-midi.

L’annulation de la peine de mort, suivant de la libération du blogueur Mohamed Ould M’ Kheitir par la cour d’appel de Nouadhibou par un arrêt rendu jeudi après-midi, enflamme la rue islamiste de Nouakchott.

Fortement mobilisées après la grande prière musulmane du vendredi après-midi, les troupes de la NOSRA du Prophète ont investi les rues situées aux alentours de la grande mosquée saoudienne.

La manifestation étant interdite, les compagnies de la police anti émeutes ont violemment réagi pour disperser la marche en employant des bombes lacrymogènes et des matraques.

Bien organisées, les manifestants encadrés par la mouvance islamiste s’étaient regroupés à plusieurs endroits. Le bilan des affrontements est estimé à plusieurs blessés et de nombreuses interpellations.

Vendredi soir, le centre-ville de Nouakchott, notamment les environs du palais présidentiel étaient fortement quadrillés par la police. Toutes les voies ont été barrées et interdites à la circulation automobile.

Le blogueur Mohamed Ould M’Kheitir a été libéré jeudi après-midi par la cour d’appel de Nouadhibou composée par de nouveaux magistrats, qui était appelée à se prononcer pour la deuxième fois sur cette affaire en 19 mois.

En annulant la peine capitale, cette juridiction a tenu compte de son repentir après un écrit jugé «blasphématoire» et l’a condamné à une peine correctionnelle de 2 ans de prison conformément à l’article 306 du Code Pénal (CP) mauritanien.

Le jeune blogueur a ainsi retrouvé la liberté après 3 années de détention préventive qui ont couvert la peine ordonnée à travers le verdict du jeudi 09 novembre 2017.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 2
Lus : 1473

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • brabak (H) 12/11/2017 12:50 X

    Les sales barbus qui ne se lavent même pas n'ont qu'à se tenir tranquilles.Il n'ont qu' continuer à aboyer mais la caravane de M'khaitir passera toujours. iZ

  • Le politicien (H) 12/11/2017 09:12 X

    La facilité consistant à mettre sur le compte du "racisme d'état" et sur je ne sais quelle "injustice historique", nos paresses légendaires et nos propres défaillances dans la vie, relève d'une malhonnêteté viscérale et d'une posture lourdement négative pour l'avenir de chacun d'entre nous. Chacun d'entre nous est, en grande partie, responsable de son sort, bon ou mauvais... "La condition humaine" est la même pour tous, dure et implacable; certains l'assument dignement, d'autres pas...