16-12-2017 21:30 - Mauritanie: de nombreux hauts postes vacants dans plusieurs secteurs gouvernementaux

Mauritanie: de nombreux hauts postes vacants dans plusieurs secteurs gouvernementaux

Alakhbar - Le départ à la retraite de plusieurs cadres de l’Etat ainsi que les mouvements d’affectations opérées, récemment, par le gouvernement ont entrainé la vacance de poste dans plusieurs secteurs gouvernementaux.

Ces postes sont répartis entre la présidence de la république, l’armée, la protection civile et plusieurs autres fonctions, à titre d’exemple:

-Le ministre secrétaire général de la présidence, son poste est toujours vacant depuis le remaniement ministériel opéré le 29 novembre dernier où l’ex-ministre secrétaire général de la présidence, Seyedna Ali Ould Mohamed Khouna est nommé ministre de l’emploi et de la formation professionnelle et des TICs.

-Le poste de conseiller chargé des affaires administratives qui est nommé président de la Cour suprême de Nouakchott.

-Le poste de chargé de mission à la présidence, Abdallahi Ould Ahmed Damou, qui est nommé directeur général de Radio Mauritanie.

-Le chargé de mission à la présidence, Mbareck Ould Beirouck admis à faire valoir ses droits à la retraite.

-Le Directeur adjoint de cabinet de la présidence, Djiabera Bakary, admis à faire valoir ses droits à la retraite depuis deux mois.

-Le directeur général de l’Agence Nationale de l'Aviation Civile (ANAC) qui a reçu sa lettre de mise à la retraite de la Société Nationale de l’Eau.

-Le directeur financier de la société nationale de l’eau Lemrabott Ould Dick admis à faire valoir ses droits à la retraite.

-Le président de la haute autorité de passation des marchés publics, Diallo Moussa, admis à faire valoir ses droits à la retraite, et maintenu dans son poste dans l’attente d’achever son mandat en décembre 2017.

-Les wali adjoint de Nouakchott-Ouest et Trarza et d’autres directeurs centraux aux ministères des affaires islamiques, du commerce et de la culture sont également admis à la retraite.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 4675

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • doudou19 (H) 17/12/2017 09:39 X

    C'est beau d'avoir des jeunes partout dans l'administration. Mais c'est le fond (pas fonds) qui manque le moins. Une jeunesse ni arabophone, ni francophone et de loin d'être anglophone à l'exception d'une petite minorité délaissée et marginalisée faute de pistons ....

  • cheikh tourad (H) 17/12/2017 09:26 X

    L'admission à faire valoir les droits à la retraite ne concerne que les fonctionnaires et les employés recruté/ les postes politiques n'ont aucun rapport avec ce droit d'ailleurs les non fonctionnaires n'ont aucun droit de retraite (le ministre peut avoir 100 ans c'est ce que vous voyez partout dans des ministres vieux des conseillers tres vieux ceci n'a pas rapport avec la retraite; seules les fonctionnaires partent à la retraite car la fonction publique établis leur décision de retraite automatiquement les autres personnes ne se sont pas concerné et la fonction publique ne les connait meme pas

  • habouss (H) 16/12/2017 22:28 X

    C'est trop de monde à perdre qui met la frousse aux décideurs. Certains responsables doivent être laissés en place pour combler ce grand vide qui menace l'administration. Vivement la retraite à 65 ans pour les conserver.

  • Adiekodda (H) 16/12/2017 22:16 X

    A no Event