23-01-2018 21:45 - Mauritanie : trois bonnes raisons d'y aller

Mauritanie : trois bonnes raisons d'y aller

Le Figaro - Une excellente nouvelle pour les amoureux du désert. Après une décennie au point mort, le tourisme repart dans ce joyau du Sahel aux paysages exceptionnels. Un vol charter vient d'être relancé entre Paris et Atar, point de départ d'escapades à pied ou à dos de dromadaire au cœur de l'Adrar.

Il faut s'y précipiter! La Mauritanie est une destination exceptionnelle pour découvrir ou redécouvrir l'immensité du désert. Point Afrique, après dix ans d'arrêt, vient de rouvrir la ligne charter entre Paris et Atar. Cette saison de redémarrage est prévue jusqu'à fin mars.

Cinq heures trente pour rejoindre Atar, ville bien connue des adeptes du trekking, qui fut pendant plusieurs années une étape du Paris Dakar avant l'escalade du terrorisme dans la bande du Sahel. Le Quai d'Orsay, en mars dernier, a allégé la carte de risques, dans un premier temps sur cette région de l'Adrar, couvrant Chinguetti, «la Sorbonne du désert» et Ouadane, haut lieu historique du pays.

● Goûter les charmes du désert

S'il est un accessoire indispensable pour crapahuter dans les dunes, c'est le traditionnel chèche. Ce foulard que les Mauritaniens roulent en turban sur leur tête pour se protéger du soleil et du vent. Vous l'adopterez très vite pour partir à la découverte du désert sahélien.

À pied, à dos de dromadaire ou en 4X4, tous les moyens de locomotion sont possibles, y compris de longues chevauchées. Nature à l'état brut... le visiteur sera à la fois saisi par l'immensité, le silence, la luminosité et surtout la variété des paysages.

Aux dunes de sable succèdent décors lunaires de roches et canyons vertigineux. Bivouaquer sous le ciel étoilé avec vue imprenable sur Fort Saganne immortalisé par Gérard Depardieu est inoubliable.

Vous goûterez aussi le charme des traditions mauritaniennes, le thé à la menthe servi en trois fois sous la tente faite de tissus bariolés. Havre de quiétude contre les nuits froides et le soleil plombant aux heures chaudes.

● Chinguetti, la «Sorbonne du désert»

La Mauritanie vaut aussi le détour pour la rencontre de ses habitants, peuple chaleureux et accueillant. Un passage obligé à Chinguetti, autrement baptisée «Sorbonne du désert», est de visiter la maison de Seive.

Ce descendant d'une famille d'érudits est le gardien d'un trésor, des centaines de livres, pour certains très rares, datant du Moyen-Âge. Avec force précaution, muni de gants, le conservateur dévoile ces puits de science et de culture sur l'astronomie, la religion, l'histoire... cachés derrière une lourde porte en bois.

Mais conservés précairement dans de simples boîtes en carton, exposés à l'usure du sable et de la chaleur. L'hôte des lieux ravit son auditoire par le récit nourri d'anecdotes de la Chinguetti d'antan. Tout en déplorant le manque d'aide internationale pour préserver ce patrimoine mondial de l'Unesco...

● Ouadane, l'ancienne ville fortifiée

Autre étape inoubliable, à 120 kilomètres de Chinguetti, l'ancienne ville fortifiée de Ouadane, fondée au XIIe siècle, elle aussi inscrite à l'Unesco. Cet ancien carrefour marchand du Sahara servait de point de passage des caravanes entre le Maghreb et l'Afrique.

Faites les premiers pas avec un guide mais laissez vous porter par la magie des lieux. Se perdre dans ses ruelles en fin de journée, s'asseoir sur les vieilles pierres pour goûter la quiétude, embrasser la vue panoramique sur la vallée, l'oasis couverte de dattiers. Aux sons du muezzin qui appellent à la prière...

Y ALLER

À partir de 895 € pour 8 jours de Chinguetti la Sainte à la palmeraie de Tergit avec Le Point Voyages. Tél. 04.75.97.20.40 et point-voyages.com



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2253

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • cccom (H) 24/01/2018 07:05 X

    Une quatrième raison de poids pour prendre l’avion charter Paris-Atar immédiatement et chaque année est la visite de l’Oasis de Maaden El Ervane Projet de Premier Village Pilote Ecologique de Pierre Rabhi identifié par Maurice Freund ( après Gorom Gorom du Bourkina Fasso en Septembre dernier) pour y faire les 3 découvertes suivantes: 1-Outre un paysage désertique contrasté panoramique d’une beauté unique en Adrar à photographier-le Mausolée de l’érudit Feu cheikh Mohamed Lemine Ould Sidina s’y recueillir un moment (comme les centaines de croyants lambda qui le visitent de tous les coins du pays) un moment pour y faire exaucer les vœux personnels intérieurs.. 2- Une communauté soufie d’Es Hab Cheikh ( amis du Cheikh) qui a appris de l’érudit, fondateur de l’Oasis sainte l’humanisme, la fraternité, l’entraide communautaire dans le travail des champs , la générosité vis-à-vis des hôtes étrangers de passage…. 3-Le systéme éducatif novateur Cerveaux des Oasis à cours intensifs ( 2300h/an au lieu de 700h/an traditionnels) et gratuit qui avait créé des dizaines de docteurs scientifiques trilingues (de 1998 à 2008) à cursus secondaires moyens de 3 ans a(au lieu de 7 ans) et qui vient d’engager avec l’appui financier personnel de Maurice Freund un classe d’éléves de 5 à 6 ans visités le 16 janvier 2018 par une délégation de 25 journalistes et photographes français. Une classe qui ambitionne de traverser les cycles du primaire et secondaires en 7 ans (au lieu de 13 ans) pour lancer une nouvelle génération de jeunes scientifiques trilingues en bas âges respectueuse de l’Homme et de la Terre. Le Maire de Maaden et fondateur du systéme éducatif novateur Cerveaux des Oasis cheikhany_ouldsidina @yahoo.fr ,

  • Selmedine (H) 23/01/2018 23:50 X

    La ville de chinguitti l'edorado du tourisme mauritanien pour ses vestiges anciens ,ses quartiers antiques,ses mmanuscrits fabuleux et ses dunes de sables blanchis par le temps incommensurable.Est aujourd'hui déserté par ses populations ,marginalisé par les humeurs politiciennes et isolé par l'enclavement au milieu d'un désert hostile.Le tourisme serait le seul remède à sa ferveur .