04-02-2018 11:33 - L'UGTS organise une conférence de presse sur le protocole d'accord 2018 dans le domaine de la santé

L'UGTS organise une conférence de presse sur le protocole d'accord 2018 dans le domaine de la santé

AMI - L'Union générale pour le travail et la santé en Mauritanie a annoncé, samedi au cours d'une conférence de presse tenue dans son siège à Nouakchott, la clôture de ses négociations avec le ministère de la santé par la signature d'un protocole d'accord pour l'année 2018.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le secrétaire général de l'Union, Dr Mohamed El Moustapha Ould Brahim a insisté sur l'importance du plan gouvernemental visant l'amélioration constante des conditions des travailleurs du secteur de la santé et les efforts déployés pour améliorer les prestations sanitaires et leur rapprochement des populations,

soulignant que cela a été exprimé par les deux parties dans leurs discussions et couronné par l'annonce faite par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, lors du 57eme anniversaire de l'indépendance nationale, et relative à l'augmentation substantielle des indemnités de risque et d'éloignement.

Il a ajouté que partant de l'intérêt accordé par le gouvernement aux populations et de son ouverture sur tous les partenaires, à leur tête l'union générale du travail et de la santé, et du suivi de l'application du protocole d'accord signé le 17 mai 2011 entre le gouvernement et les syndicats affiliés à l'union générale du travail et de la santé et suite aux négociations sur le cahier de revendications, les deux parties sont tombés d'accord sur des engagement dont:

- associer les syndicats dans les comités sectoriels chargés de la gestion des ressources humaines

- promulguer un décret unifiant l' indemnité de risque regroupant les décrets et les décisions concernant cette indemnité comme la dernière décision du Président de la République relative à l'augmentation de 2017, le décret des spécialistes en 2008 et le décret des travailleurs de la santé et des affaires sociales en 2011.

Le nouveau décret stipule aussi la généralisation de l'indemnité de risque à tous les travailleurs de la santé et ceux de l'action sociale, qu'ils soient dans les établissements de prévention, de soins, dans l'administration sanitaire dans le corps des professeurs, dans les écoles sanitaires, les centres de réhabilitation des personnes handicapées et les prisons ou qu'ils soient des médecins, des techniciens, des infirmiers ou des sages femmes

- le règlement des avancements de tous les travailleurs de la santé et ceux de l'action sanitaire au cours du premier semestre de 2018 par le biais d'un arrêté conjoint entre le ministère des finances et les départements gouvernementaux concernés

- le ministère de la santé s'engage à mettre en place et à exécuter un plan de formation annuel pour les fonctionnaires tenant compte des besoins actuels et dans l'avenir du secteur conformément à un plan d'action faisant l'objet de concertation entre les différents partenaires au cours de l'année en cours et devant entrer en vigueur au début de l'année 2019.

Quant aux engagements de l'union générale du travail et de la santé en Mauritanie, ils se résument dans l'arrêt de toutes les protestations et des activités syndicales dans les établissements sanitaires, les syndicats professionnels et les sections syndicales relevant de l'union sur toute l'étendue du territoire national immédiatement après la signature de cet accord et à exhorter les travailleurs à respecter les horaires du travail, à redoubler d'efforts dans tous les établissements sanitaires, à respecter les malades et à les bien accueillir ainsi qu'à faire preuve d'éthique professionnelle.

La conférence de presse s'est déroulée en présence des représentants des syndicats et des ligues sanitaires relevant de l'union générale du travail et de la santé en Mauritanie.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1140

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • foutaanke (H) 04/02/2018 16:46 X

    voilà Mr parlant comme un ministre membre de l'UPR apparement le poste de dircteur ne vous suffit vous aspirez à etre MINISTRE don vous anticipez sur vos discours digne d'un politicien ;on ne peut pas etre des deux parties au nom de la loyauté