07-02-2018 23:00 - Weed End de mauritanien à Terjit (Photos)

Weed End de mauritanien à Terjit (Photos)

Adrar-Info - S’il vous arrive de passer un mois entier de « veille », tous sens en alerte, du fait du ronronnement à 6H et 20h du moteur que le camionneur gare sous votre fenêtre, du bruit assourdissant de la porte métallique du boutiquier du coin, qu’il enroule et déroule à 2H et 6 H du matin, des klaxons en sirène, de demandeurs de Kebabs et Pizzas au Syrien de l’échoppe d’en face , des aboiements de hordes de chiens animant à partir de minuit, des soirées libertines dans la rue voisine.

S’il vous arrive de rester, souvent en plein jour, les yeux écarquillés devant l’écran de votre ordi, en attente qu’une connexion internet paresseuse vous parvienne , de passer l’heure de prison quotidienne dans l’obscurité, que Somelec se gargarise à vous infliger, de suivre l’actualité socio politique du pays, filant à la vitesse TGV, sans pouvoir en saisir les tenants et les aboutissants, il ne vous reste plus qu’ à prendre le large et fuir, pour sauver le peu qui reste de votre « carton » (physique et mental).

Chez « Terjit Jemal Hajaj », là bas sur le Dhar montagneux de l’Adrar, le soir, c’est le silence plat, propice à toute quiétude. Le jour, c’est la beauté panoramique de la nature, source d’émerveillements.

Le temps et l’espace, s’adaptent au gout et rythme. Marcher, déambuler, flâner entre formations et déformations dunaires ou montagneuses, en psalmodiant et méditant les sourates « la vache », la « famille» ( Al Imran ), les « femmes », il vous vient, on ne peut plus, que la RÉVÉLATION a été bien faite aux hommes.

S’arrêter sous l’ombre d’un palmier, d’une grotte en montagne, ou sous le Hamar de votre tente individuelle et lire d’un trait les 345 pages du livre d’Isabelle DILLMAN en se posant à soi même , songeant à l’actualité nationale, la question qu’elle se pose : « les politiques ont-ils une âme ?», est un plaisir savant à démêler.

Se laisser surprendre par les coïncidences du hasard et la spontanéité des contacts humains.

Au delà des retrouvailles avec des connaissances européennes plutôt, « familières » qui sont toujours constructives , il n’est qu’ agréable surprise de rencontrer deux jeunes sympathiques dames venues de l’autre bout du monde. Une vietnamienne et une polonaise.

Les courts moments passés ensembles, de rires, insinuations, civisme, plaisanteries et sagesse, attestent à quel point, la chaleur humaine transcende-t-elle, les frontières et distances géographiques intercontinentales, les langues de communication et les croyances religieuses. Merci Jemal !!!

Après deux jours et deux nuits, passés à Terjit, la nourriture spirituelle qui prend ici, le dessus sur l’autre, a illuminé le génie intérieur qui sommeille en nous, exacerbant nos facultés et aptitudes pour mieux affronter au retour, les lourdeurs de Nouakchott.

Ely Salem Khayar

Terjit est une magnifique oasis cachée entre deux falaises de grès rouge , formant un canyon ombragé dans lequel coule en permanence, la « source miraculeuse » d’eau potable au travers . de roches poreuses dans la falaise. Cette belle oasis est située à seulement 11 km de la route principale (goudronnée) qui relie Atar 35 km au nord à Nouakchott 400km au Sud.

A l’auberge Terjit Jemal Hajaj , les latrines propres sont disponibles, les tentes de style mauritanien sont pré-installées, une pergola installée sur là haut du Guelb offre une vue panoramique de tout l’Oued, une cuisine moderne bien équipée et tenu par un personnel expérimenté, une piscine et des aires de jeux pour enfants., des parcs pour campings de voiture.

Les tarifs de séjour sont à la portée de tous :

Une pension complète (hébergement, petit déjeuner, déjeuner, diner ) pour 24 Heures ne coute que 600 Ouguiyas de la nouvelle monnaie.

L’entrée à la source miraculeuse coute 150 Ouguiyas de la nouvelle monnaie, payable en une fois durant tout le séjour.

Pour ceux qui le désirent de courtes randonnées de quelques heures, à pieds ou à chameaux, pour escalader la montagne, visiter les peintures rupestres, ou marcher sur les dunes sont organisées.

L’auberge Terjit Jemal Hajaj organise toutes autres sortes de randonnées, pédestres, Chamalières ou en 4X4, dans les régions de l’Adrar,le , Tiris Zemmour et le Tagant.

Pour rompre avec la monotonie et stress de Nouakchott, n’hésitez plus …. Passer vos Week à Terjit.

Ceux qui n’ont pas de voitures ou ne veulent pas les prendre, les tarifs des minibus confortables et climatisés sont : 50 UM (Nouakchott vers Atar) et 40UM (Atar vers Nouakchott).

Un véhicule vous attendra au niveau de Rass Etaref (poste de gendramerie ) ou bifurcation de la route vers Aoujef-Tagant (bretelle goudronnée vers terjit), Il suffit d’appeler auparavant les numéros de téléphones : 46 47 18 36 ou 36 12 91 84

Adrar.Info








Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1889

Commentaires (2)

  • mdmdlemine (H) 08/02/2018 09:58 X

    Je pense sous réserve d'une confirmation de la source que les tarifs minibus (avant dernier paragraphe) Nouakchott -Atar et Atar - Nouakchott sont respectivement en MRU "nouvelle monnaie) 500 et 400 et en MRO (ancienne monnaie) 5000 et 4000 ouguiyas

  • mdmdlemine (H) 08/02/2018 09:49 X

    Parfois on pousse la beauté et la splendeur de la nature à l'extrême, mais dans ce cas de figure, tout est véridique et dit sans zéle ni excès. Terjit c'est incontestablement un patrimoine touristique universel qui mérite d'être visité et revisité. L'Etat saura-t-il si mettre en s'abstenant de troubler l'écosystème local, tout en dotant cette trés belle oasis des potentialités capables d'en faire une destination tourisique privilégié en Afrique