08-02-2018 06:30 - Vidéo. Mauritanie-Sénégal: Moussa Fall décortique les enjeux de l'exploitation commune du gaz

Vidéo. Mauritanie-Sénégal: Moussa Fall décortique les enjeux de l'exploitation commune du gaz

Le360 - Le président sénégalais, Macky Sall, est attendu dans la capitale mauritanienne ce jeudi 8 février, en réponse à l'invitation du président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz.

A cette occasion, plusieurs questions seront débattues par les deux présidents, dont le projet d’exploitation commune du gisement de gaz offshore transfrontalier découvert en 2016 par la junior américaine "Kosmos Energy".

Au menu également, l'épineuse question des licences de pêche qui continue de polluer les relations entre le Sénégal et la Mauritanie, surtout après le grave incident du 27 janvier dernier, qui a entraîné la mort d’un pêcheur saint-louisien sous les balles des gardes-côtes mauritaniens.

A ce titre, Moussa Fall, économiste, qui a dirigé plusieurs entreprises publiques mauritaniennes au cours des trente dernières années, plaide en faveur d’une exploitation commune rapide de ces nouvelles ressources dans l’intérêt mutuel des deux Etats.

Au-delà de l’aspect gaz, ce haut cadre estime nécessaire une intégration plus poussée de l’espace commercial Maroc-Mauritanie-Sénégal, et même jusqu’au Mali.

Un objectif dont la réalisation passe par la réfection de la route Nouakchott-Rosso, l’érection d’un pont sur le fleuve Sénégal, la création d’une bretelle bitumée de Keur Macène au sud-ouest de la Mauritanie vers Saint-Louis au nord du Sénégal.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya








Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 2
Lus : 2186

Commentaires (2)

  • lass77 (H) 11/02/2018 07:31 X

    D'abord l'enjeu de l'exploitation du Gaz est bien le developpement économique et social de cette manne pour les deux pays ce que je doute fort car les autres richesses existantes dejà en Mauritanie n'ont servi aux mauritaniens. Il faut pouvoir installer une voix pour mettre jusqu'à nouvel ordre cette exploitation tant que la Mauritanie n'aura pas des dirigeants digne de foi et qui craignent Allah.

  • hachmi (H) 08/02/2018 16:17 X

    C'est très bien dit monsieur le Doyen, malheureusement vous êtes confiné dans une opposition stérile qui laisse le champ libre aux nouveaux venus sans scrupule, ni besogne. Vous partagez comme toutes ces fautes qui minent la Mauritanie, notre chère patrie une et indivisible, malgré les épreuves.