09-02-2018 16:30 - Dakar et Nouakchott signent un accord pour l’exploitation du champ gazier "Grand Tortue/Ahmeyim"

Dakar et Nouakchott signent un accord pour l’exploitation du champ gazier

APS - Le Sénégal et la République islamique de Mauritanie ont signé, vendredi matin à Nouakchott, un accord de coopération inter-gouvernemental pour le développement et l’exploitation du champ gazier "Grand Tortue/Ahmeyim", a constaté l’APS.

Cet accord a été paraphé par le ministre sénégalais du Pétrole et des Energies, Mansour Elimane Kane, et son homologue mauritanien, Mohamed Ould Abdelvetah, sous la supervision du Chef de l’Etat Macky Sall et de son homologue Mohamed Ould Abdel Aziz.

Ces dernières années, d’importantes découvertes de gaz ont été faites à la frontière entre les deux pays, dont celle concernant le champ gazier "Grand Tortue/Ahmeyim", mis à jour en janvier 2016 et considéré comme "le plus important gisement" en Afrique de l’Ouest, avec des réserves estimées à 450 milliards de m3. Ce gisement est à cheval sur la frontière sénégalo-mauritanienne.

Un peu plutôt dans la matinée, le président Macky Sall a eu au palais présidentiel, à Nouakchot, un entretien en tête-à-tête avec son homologue Mohamed Ould Abdel Aziz.

Cette rencontre a été élargie aux membres des délégations. Une importante délégation ministérielle accompagne le président Macky Sall.
Les discussions ont porté sur les moyens de "renforcer les relations existantes entre la Mauritanie et le Sénégal, ainsi que sur les développements sur la scène régionale et internationale et les questions d’intérêt commun".

De l’envoyé spécial de l’APS : Birane Hady Cissé

BHC/ASG



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 2317

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Belphegor (H) 10/02/2018 17:04 X

    @Moktar86 Vous avez une vision bien simpliste des choses, au delà de cette comparaison de PIB vous semblez ignorer ou oublier que ces deux pays sont interdépendants mais la haine aveugle du maure semble avoir pris le pas sur votre raison...Vous pouvez toujours contacter Macky Sall pour un poste de conseiller, il aurait tord de se passer de votre science infuse sur les questions géopolitiques.

  • Bertrand (H) 10/02/2018 09:43 X

    Les prix des denrées alimentaires et de tous produits de consommation ont atteint un niveau d'augmentation très élevé. Beaucoup de marchandises ont connu une augmentation de 30 à 50%. Le Gouvernement doit surveiller le marché afin de proscrire les abus,car les commerçant du plus grands au plus petit s'en donnent à cœur joie. Sans surveillance et sans mesure corrective, il y'aurait, inévitablement, des émeutes,des problèmes sociaux, dont profiteraient les ennemis du peuple pou semer le chaos. Déjà la SOMELEC, la SNDE ne facturent plus en moins de 10.000 MRU, et les charges s’entassent et le citoyen croule sous le poids de la pauvreté. IL Y A UNE LIMITE A TOUT, surtout la patience.

  • Moktar86 (H) 09/02/2018 18:17 X

    le PIB du senegal s eleve à 15 milliards de dollards , celui de la Mauritanie s eleve à 4 milliards de dollards soit 3 fois moins important que celui de votre pays ngir yalla laissez ce pays raciste et concentrer vous sur votre pays vous avez plus de moyens que la RIM

  • Moktar86 (H) 09/02/2018 18:15 X

    la Mauritanie ne veut pas des noirs, ca nos voisins du sud doivent le savoir

  • STYLO123 (H) 09/02/2018 17:58 X

    Bonsoir,certaines mauvaises langues entretenaient depuis les incidents de Saint Louis (pillages des commerces mauritaniens) des folles rumeurs portant sur la révision systématique des clauses du code de pêche mauritanien afin de faciliter le retour des pêcheurs sénégalais pour piller nos ressources en toute illégalité. Heureusement l’accord conclu porte actuellement sur le partage du champ gazier la Tortue.