12-02-2018 09:54 - La loupe : Dakar /Nouakchott : "Le linge sale se lave en famille"

La loupe : Dakar /Nouakchott :

Le Rénovateur Quotidien - La visite de deux jours du Président Macky Sall à Nouakchott a permis de réchauffer les relations diplomatiques entre la Mauritanie et le Sénégal.

Mais au regard de la complexité des dossiers compilés sur la table des négociations, les chances d’un règlement global d’une crise récurrente et toujours latente constituent des sérieux défis à relever. Cependant la volonté politique et les intérêts économiques pourraient au moins calmer les susceptibilités et contenir les passions de manière durable et plus sereine.

Quand la diplomatie prend de la hauteur les désaccords se dissipent, le peuple retrouve espoir et la confiance renait. L’entente entre des voisins condamnés à vivre ensemble a besoin d’une sentinelle vigilante soutenue par une clairvoyance politique que ni les discours fumigènes, ni les oiseaux de mauvaises augurent ne sauraient aliéner.

Il appartient aux dirigeants de trouver les mécanismes juridiques appropriés en vue de consolider la paix. A ce titre, il urge d’élaborer un cadre global prenant en charge l’ensemble des problèmes générateurs de différends frontaliers. Que ce soit les ressources halieutiques, le champ gazier, la transhumance, l’agriculture, les échanges commerciaux, les trafics fluviaux et terrestres etc.

Des experts des deux pays doivent pouvoir présenter des schémas bien réfléchis pour orienter les décisions politiques communes. La remise à niveau des accords qui viennent d’être signés dans le communiqué conjoint ayant sanctionné la visité du président Sénégalais, est en soi un signe de redynamisation des relations de bon voisinage entre les deux rives.

Mais pour que ces accords portent leurs fruits, il faut des outils d’accompagnement bien conçus facilitant leur mise en œuvre. Il ne sert à rien de gérer des crises au coup par coup mais plutôt de manière pérenne. Il est évident que le degré zéro n’est pas assuré. Cependant il est possible de réduire au plus bas les risques de résurgence des conflits qui tirent leur source dans le laxisme des autorités frontalières et les préjugés anachroniques et autres instincts grégaires.

Laver le linge sale en famille telle a consisté la démarche des deux chefs d’Etat mauritanien et sénégalais visant à exhorter leurs peuples à cultiver l’esprit de tolérance et de bon voisinage. Les mots ne manquaient pas pour rétablir la confiance de part et d’autre, le tout dans un élan de dépassement. Les actes, c’est encore mieux. L’incident regrettable qui s’était produit a très vite été étouffé grâce au sang froid observé par les deux peuples mas aussi par la volonté politique des deux gouvernements.

Nos Nations sont très fragiles pour laisser s’installer les crises. Les exemples ne manquent pas pour nous rappeler que la paix est plus lente à construire que la destruction aveugle. Nous avons tellement de défis à réaliser face aux imprévisibles et nombreuses calamités qui menacent l’humanité. Et en cas de danger nous devons compter sur nous au lieu d’attendre que d’autres viennent au secours ! Ainsi le linge sale doit se laver en famille. Mais faudrait-il une bonne lessive …

CTD



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2149

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Ould Kanigui (H) 12/02/2018 11:47 X

    Il y'a des dossiers tellement sensible qu'ils n'ont jamais fait l'objet de négociations: Exemple l'histoire des iles Tu comprends petit victor hugo? Un autre point que je n'ai pas vu bien déveopper dans l'artcile. Qu'est ce qui justifie l'appel de Macron à Aziz à l'heure meme de l'arrivée de Macky? Qu'est ce que Macron a dit à Aziz? Aziz devra t-il se conformer en bon éléve pour se faire digérer le 3éme mandat?

  • KANTAKI (H) 12/02/2018 10:05 X

    Le Sénégal constitue un espace vital pour la Mauritanie et l'inverse est aussi vrai ! La pêche sénégalaise enrichit nos espaces communs depuis la nuit des temps et N'dar est notre capitale historique et ses enfants, sont nos enfants, il n'est pas donc question de tergiverser sur l'exploitation de ressource commune...