12-02-2018 22:30 - En images : L'Union des femmes des médias de Mauritanie décerne à Me Ould Mahjoub sa plus haute distinction

En images : L'Union des femmes des médias de Mauritanie décerne à Me Ould Mahjoub sa plus haute distinction

L'Union des femmes des médias de Mauritanie a décerné samedi soir (10 Février)sa plus haute distinction, "le Bouclier de l’Union", au Ministre Hamdi Ould Mahjoub, pour ses remarquables efforts en faveur du renforcement du rôle des femmes dans le paysage médiatique mauritanien.

La cérémonie organisée pour l’occasion a été présidée par la ministre des affaires sociales, de l'enfance et de la famille, Mme Meymouna Mohamed Taghi, ministre des relations avec le parlement et de la société civile par intérim.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, la ministre des affaires sociales, de l'enfance et de la famille, Mme Meymouna Mohamed Taghi, a indiqué que les toutes dernières années ont constitué un bond qualitatif dans la marche de la femme mauritanienne vers le progrès.

Elle a souligné que les acquis enregistrés ont été marqués par la clairvoyance dans la vision et la compréhension correcte des problématiques découlant de l'inégalité dont ont souffert les femmes durant des décennies avant de se féliciter de la place qu'occupent les femmes aujourd'hui, grâce au programme de société du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

En raison d’un déplacement du lauréat à l’intérieur du pays pour présider les cérémonies d’inaugurations d’importants ouvrages éducationnels et sanitaires, "le Bouclier de l’Union" a été remis à Fatma Hamdi Mahjoub.

La cérémonie s'est déroulée en présence du wali de Nouakchott Ouest, M.Mahi Ould Hamed,de la présidente de la Communauté Urbaine de Nouakchott, Mme Maty Mint Hamadi, du président du Haut conseil de la Jeunesse, M. Mohamed Yahya Ould Taleb Brahim et de plusieurs autres personnalités.

-----


Avec Cridem, comme si vous y étiez...

























Commentaires : 2
Lus : 1460

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • ahla (H) 13/02/2018 17:30 X

    La batterie de critères, établie par l'Union des Journalistes femmes, est performante. Le lauréat, He Hamdi Ould Mahjoub force le respect et la considération. Ould Mahjoub est une fierté pour toutes les collectivités de Mauritanie. Ce "soldat" des Droits de l'Homme s'est toujours distingué par son sérieux et sa compétence. Son combat pour le triomphe d'une Mauritanie juste, forte et égalitaire, se passe de commentaires. Jeune avocat à l'âge de 21 ans, durant les années de braise, il a défendu à Rosso, le premier noyau d'El Hor. Cela ne s'oublie pas. Comme Ministre de la Communication, il a été l'artisan de la libéralisation du paysage audiovisuel mauritanien. Depuis RSF nous classe premier au niveau arabe et africain dans le domaine de la liberté de la presse. Comme Directeur Général de l'agence nationale TADAMOUN,les nombreuses réalisations au profit des couches vulnérables et défavorisées dans toutes les wilayas du pays prouvent que le Président de la République a mis l'homme qu'il faut à la place qu'il faut.

  • Elyahmed (H) 13/02/2018 00:09 X

    Vraiment cette manifestation est sans saveur et monocolore, Ould Maghjoub que seule les femmes d’une seule communauté décerne un prix cela n’a aucun sens et ne porte que la voix de cette Union de femmes, mais cela ne doit étonner personne en connaissant la femme pleureuse des larmes de crocodiles qui la organisé, quelle honte quand on voit la Mauritanie et on voit la salle, ou sont-ils les autres femmes et les autres hommes, cette dame est capable de tout pour une Mauritanie mono. Le système fait de la ségrégation mais pénalise celui qui en parle, des cérémonies de la sorte doivent être interdite dans un pays comme la Mauritanie. Ceux qui sont là doivent avoir honte en regardant la salle monocolore et inodore. Cette distinction porte vraiment son nom, regarder la salle monocolore et monotone, ça c’est une distinction qui porte son nom, avec celle qui décerne et celui qu’on décerne, voilà la Mauri-monoco-distinct.