13-02-2018 16:33 - Messages du Ministre de l'lntérieur ● Rencontre avec les médias en Mauritanie (Lundi, 12 février 2018)

Messages du Ministre de l'lntérieur ● Rencontre avec les médias en Mauritanie (Lundi, 12 février 2018)

Ambassade d'Espagne | Mauritanie - Je voudrai tout d'abord remercier l'accueil que la Mauritanie et ses autorités nous ont réservé lors de ce voyage et souligner le caractère stratégique que pour l'Espagne ont nos relations bilatérales.

Les Ministères de l’Intérieur d'Espagne et de la Mauritanie développent depuis des décennies une coopération qui peut être décrite comme un modèle. Une exemple de notre collaboration est la présence d'un important contingent des membres de la Guardia Civil et de la Police Nationale à Nouadhibou qui collaborent d'une façon étroite et quotidienne avec ses homologues mauritaniens.

Comme vous le savez, même si le début de cette collaboration bilatérale fut orienté vers l'immigration irrégulière, nous avons réussi à la diversifier et amplifier dans d'autres domaines tels que la lutte contre le terrorisme, le crime organisé et le trafic de drogues.

Je veux souligner, et c'est ainsi que je l'ai transmis au Président de la République, au Premier Ministre et à mon homologue, le Ministre de l'Intérieur, qu'en aucun moment l'Espagne a réduit ses efforts dans le cadre de notre coopération avec la Mauritanie. En effet, nous continuons à maintenir notre compromis d'appui aux forces de sécurité mauritaniennes. La Mauritanie continue à être le principal partenaire en matière de lutte contre l'immigration irrégulière.

Dans ce sens, je voudrais remercier le compromis soutenu de la Mauritanie avec l'Espagne dans la lutte contre l'immigration irrégulière par voie maritime. Du coté espagnol, nous allons continuer avec notre appui à la Mauritanie pour le contrôle frontalier.

Je voudrais mettre en relief que le travail conjoint des Patrouilles mixtes maritimes de la Guardia Civil avec la Mauritanie, l’équipe Conjoint d’investigation (ECI) de la Police Nationale a Nouadhibou, et la présence d'un officier de liaison mauritanien au Centre Régional de Surveillance Maritime des Canaries s'est avéré très efficace.

Les excellents résultats de cet effort conjoint en sont la preuve. En effet, depuis 2016 aucune embarcation n'est arrivée aux Canaries en provenance de la Mauritanie et le flux massif migratoire fût arrêté en 2010.

Néanmoins, je voudrai aussi souligner -et c'est ainsi comme je l'ai transmis à mes collègues mauritaniens-un point de souci en relation avec la recherche de novelles routes de la part des groupes qui opèrent dans la Méditerranée centrale. A cet égard, il est évident que le travail réalisé dans la côtes de la Libye a sans doute amélioré le contrôle de la migration irrégulière dans cette région, néanmoins, à l'heure actuelle, il est impératif d’être prêt au cas où les réseaux de trafic de migrants voudraient ouvrir à nouveau la route qui passe par la Mauritanie et d'intensifier les appuis mutuels ainsi que le travail conjoint pour maintenir fermée la route migratoire de la façade atlantique.

Durant cette rencontre, je leurs ai transmis que la meilleure formule pour lutter contre l'immigration irrégulière et, surtout, contre les réseaux qui trafiquent avec les êtres humains, est la prévention à l'origine et la coopération franche et sincère, entre nous tous. Dans ce sens, j'ai aussi transmis que la participation espagnole et mauritanienne dans le cadre d'importants projets de l'Union Européenne est un exemple de coopération efficace et que l'excellente relation que nos Départements maintiennent dans la gestion des flux migratoires est admirée à juste titre par le reste des états membres de l'Union Européenne. Comme VOUS le savez, en ces moments, nos efforts conjoints se reflètent dans les projets comme Blue Sahel, GARSI-Sahel et El KSAR, trois projets, de conception espagnole que j'en suis certain aideront décisivement aux Forces de Sécurité de la Mauritanie dans la création de capacités pour la gestion des frontières aériennes, maritimes, terrestres et la lutte contre les diverses menaces à la sécurité tel que le terrorisme et les trafics illicites.

En plus, l'Espagne est, et veut continuer à être, le pont entre Nouakchott et Bruxelles. Du Président du Gouvernement à toute réunion technique en matière migratoire à laquelle l'Espagne participe, la Mauritanie est toujours citée comme exemple à suivre de coopération franche, sincère et durable, avec des résultats positifs non seulement pour l'Espagne, mais pour l'ensemble de I'UE.

Je voudrai aussi rappeler l'importance que l'Espagne accorde à l'Opération HERA de FRONTEX, dans laquelle elle participe avec un important détachement de moyens matériels et humains de la Guardia Civil et la Police Nationale.

Lutte contre le terrorisme

L'Espagne et la Mauritanie partagent la préoccupation pour la menace que suppose pour la sécurité de nos citoyens le terrorisme djihadiste. Dans ce sens, j'ai exprimé la volonté de l'Espagne et du Département que je dirige de travailler conjointement dans la lutte contre cette forme de terrorisme.

Je voudrai souligner que les Forces et Corps de sécurité espagnols sont en train de réaliser un grand effort dans la lutte contre le terrorisme tel que le fait la Mauritanie. Comme preuve, 267 opérations ont été réalisés, depuis 2004, contre le terrorisme djihadiste, avec un total de 826 détentions.

Pour vous donner une idée de l'intensité des actions policières dans ce domaine, depuis janvier 2017, 89 personnes ont été arrêtées lors de 61 opérations contre le terrorisme djihadiste, dont la dernière le 7 février dernier.

Notre coopération en matière de lutte contre le terrorisme s'est amélioré au fur et à mesure et a acquis une plus grande entité lors des dernières années. Voilà pourquoi, l'Espagne souhaite de contribuer davantage à la stabilité, la sécurité, la bonne gouvernance et au renforcement de l'Etat de droit dans les pays du Sahel et leurs voisins de l' Afrique Occidentale fournissant la formation policière aux membres des Forces de Sécurité et l'assistance à la création des structures de sécurité des états concernés.

Dans ce domaine, j'ai aussi souligné l'importance de continuer à renforcer davantage la coopération et les échanges d'information entre les Forces de Sécurité de nos deux pays dans la lutte contre le terrorisme djihadiste et d'intensifier les niveaux de collaboration dans tout ce gui serait possible.

Lutte contre le crime organisé et le trafique de drogue
Tout comme dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, notre collaboration dans la lutte contre le crime organisé, et spécialement contre le trafic de drogues, s'est amélioré lors des dernières années.

Je considère de grand intérêt -est c'est ainsi qu'on l'a discuté- qu'il est indispensable de continuer à échanger l'information stratégique concernant les groupes criminels dédiés au trafic des drogues, spécialement la cocaïne et le cannabis, des routes utilisées et leurs connections avec des groupes terroristes. Je crois qu'ensemble nous pouvons exploiter de nouveaux mécanismes de coopération et d'échange d'information en matière de trafic international de drogues telle que la création d'équipes conjointes d'investigation ainsi que dans le domaine de la formation.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1284

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 13/02/2018 19:57 X

    Nous saluons les efforts menés par la police nationale, la gendarmerie, la marine nationale et la guardia civil à Nouadhibou qui ont assuré des patrouilles systématiques sur nos frontières terrestres, aériennes et maritimes pour lutter contre ces drames de l'immigration irrégulière et autres types de trafic illicite (drogues,alcool , substances psychotropes …etc) VIVE AZIZ ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE