14-02-2018 08:29 - Vidéo. Mauritanie: Human Rights Watch critique la répression des militants des droits humains

Vidéo. Mauritanie: Human Rights Watch critique la répression des militants des droits humains

Le360 - Le siège du Forum national des organisations de droits humains (FONADH), collectif d’une vingtaine d’ONG, a abrité le lundi 12 février à la mi-journée la cérémonie de présentation d’un rapport de Human Rights Watch (HRW), une ONG américaine de défense des droits de l'Homme, sur la situation des activistes mauritaniens des droits humains.

Cette rencontre a donné lieu à des échauffourées entre partisans de l’Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) et les groupes soutenant la politique des autorités mauritaniennes en matière de promotion des droits humains.

A l’occasion de cette rencontre, Eric Goldstein, chef de la division Moyen-Orient/Afrique du Nord de HRW, a déploré la situation et le traitement de certaines catégories de militants en Mauritanie.

Commentant un récent rapport de l’organisation, il a affirmé que «les activistes ou ONG qui travaillent sur des sujets sensibles en Mauritanie, comme la discrimination, l’esclavage ou la nécessité de traduire en justice les auteurs d’abus commis dans le passé, sont confrontés à une répression sévère».

Le responsable régional de HRW a par la suite lancé un appel aux autorités mauritaniennes pour «le respect du droit à la liberté d’expression et d’association» conformément à leurs engagements internationaux et à la législation interne du pays.

Parlant d’une nouvelle loi contre la discrimination et la propagande à caractère racial, récemment adoptée par l’Assemblée nationale, Eric Goldstein a mis en garde contre «la tentation et les éventuels abus consistant à utiliser cette législation contre les défenseurs de droits humains dénonçant la marginalisation et l’exclusion de certaines catégories de la population».

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 5
Lus : 1191

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Bertrand (H) 14/02/2018 16:25 X

    Y en a pire. (Moi je ne le pense pas). Les chiffres que tu donnes sont faux. Les haratines arabes et musulmans massacrés en masse au Sénégal quand toi et tes semblables avaient diabolisé les mauritaniens, a l'étranger ne feront pas réaliser ton dessein de dresser des frères les uns contre les autres pour servir les agendas de pays étrangers

  • Y en a Pire (H) 14/02/2018 10:02 X

    Les lois mise en place ne servent pas les esclaves mais cela est contre eux, personnes demain ne pourra les défendre devant une juridiction Nationale, voilà l’astuce. Human Rights Watch devra utiliser les tribunes des Nations Unies et les institutions financières Internationale pour faire plier ce régime raciste esclavagiste afin d’annuler les lois contre productives sur les droits Humains. Ceux qui sont venues sabotés les travaux de présentation du rapport sont bien conscients de leur mission et du rôle qu’ils devraient joués sur place et cela était fait en toute impunité.

  • Y en a Pire (H) 14/02/2018 09:58 X

    Comment on peut avoir des chiffres de cette sorte et faire des lois contre ceux qui disent que cela n’est pas normale, les lois sont votés pour étouffées les droits de l’hommistes qui se trouvent aujourd’hui contraint et astreint dans leur activité, plus particulièrement les membres d’IRA et son président, le peuple et les populations harratines concernées ont compris la méthode du pouvoir, les leaders politiques Harratines qui soutenaient le pouvoir et son système contre leur propre population asservit et non comprit, ont plus que comprit le pouvoir et son système de vouloir éterniser l’esclavage.

  • Y en a Pire (H) 14/02/2018 09:57 X

    Chaque jour que dieu fait cette situation s’empire, les Harratines (descendants d’esclaves) constituent plus de 80% des pauvres, plus de 85 % des analphabètes, près de 90 % des paysans sans terre et plus de 90 % des travailleurs exerçant des métiers pénibles et mal rémunérés. Les harratines représentent 56% de la population et la frange dominante moins de 20%.

  • Bertrand (H) 14/02/2018 09:15 X

    ONG américaine, ONG du pays ou les droits de l'homme (noir, américain du sud, asiatique, arabe, musulman) aujourd'hui,sont violé au quotidien et par qui par le président et les institution du pays. Et le peuple palestinien massacré par les sioniste avec l'argent, la technologie, les armes, les services secret, et la protection au niveau international des usa et de certains pays d’Europe. C'est comme quelqu'un qui a un pieu planté dans l’œil et qui crie à hue et à dia pour attirer l'attention et enlever une petite paille (microscopique)supposé par lui dans l’œil de son voisin. IL est vrai que la Mauritanie ne finance pas HRW, c'est la loi du marché.