13-02-2018 22:30 - Le Président de la République reçoit d’anciens cadres du parti de l’UFP

Le Président de la République reçoit d’anciens cadres du parti de l’UFP

AMI - La Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a reçu, mardi matin, au Palais Présidentiel, d’anciens cadres du parti de l’Union des Forces du Progrès (UFP).

Il s’agit notamment de : Mohamed Ould El Mane, Ba Adema, Gaye El Hadj, Moussa Habib, Ahmed Salem Ould El Vilaly et Cheikh Sidel Moctar dit Cheikhatou.

Ce dernier a fait une déclaration à l'Agence Mauritanienne d’Information (AMI) dans laquelle il a souligné qu'ils ont discuté avec Son Excellence le Président de la République de toutes les questions nationales, politiques, économiques, sécuritaires et sociales, et ce de manière ouverte et sans retenue.

Il a ajouté que Son Excellence le Président de la République leur a accordé «une grande partie de temps pour discuter de questions relatives aux réformes politiques, économiques et sociales en cours, et aux efforts fournis en vue d’impliquer tous les Mauritaniens», ajoutant: «Nous sommes très satisfaits de cette rencontre, où nous avons trouvé ce que nous cherchions».






Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 2069

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • sammbasy (H) 14/02/2018 12:51 X

    Quelle honte pour le pouvoir et pour les concernés que de continuer à utiliser le nom de l'UFP quand on sait que certains l'ont pratiquement quitté depuis 2013, certains un peu plus tard, mais tous (sauf un) l'ont quitté depuis au moins 2 ans et qu'ils l'avaient déjà annoncé dans la presse, largement relayés par les cercles du pouvoir. Gaye El Hadj lui, d'après des sources de l'UFP n'a jamais appartenu à l'UFP, il a milité dans le défunt PRDS avant de faire la découverte de pratiquement tous les partis politiques... C'est trop triste !

  • abma (H) 14/02/2018 08:41 X

    Pourquoi ces pauvres utilisent toujours étiquettes UFP? a Gaye ElHaj a effectué un passage dans en 2001, depuis il est à la recherche de quelque chose qu'il n'a toujours pas trouvé . Cheikhatou a démissionné en 2013 et rejoint APP et devient leur candidat aux législatives; Vilaly a demissionné de l'ufp et a rejoint FADHILA Mohamed Ould El Mane,n'a quasiment jamais milité dans l'UFP; Ba Adema,a démissionné depuis 5 ans et avait sa déclaration et reçu par O Abdel Aiz; Moussa Habib, a démissionné il y a au moins 5 ans, il cherche ? Ould Abel Aziz utilise -t-il ces pauvres perdus dans les vents du désert pour contrer l'offensive de l'opposition sous la direction du président de l'UFP? C'est peine perdue.

  • Kouleyb (H) 13/02/2018 23:06 X

    Il est incontestable que parmi cette liste figurent d’anciens et valeureux militant de l’UFP, qui ont fait le choix de le quitter, il y a déjà quelques années : Gaye El Hadj, Moussa Habib, Cheikh Sidel Moctar dit Cheikhatou. On peut, à la limite, leur reprocher d’avoir quitté l’UFP et de continuer à demander des audiences en son nom au Président de la république. Mais même une telle démarche n’a rien de méchant, dans la mesure où elle prouve leur attachement au Parti, même après leur départ.

  • Le politicien (H) 13/02/2018 22:39 X

    C'est "la fin des haricots" pour "les soixante-huitards attard/es" de l'UFP. Ce parti n'est plus que l'ombre de lui-même, gangrené par le népotisme et la fuite en avant électorale... L'h/emorragie ne s'arrêtera pas pour de si tôt!!