13-03-2018 07:30 - L’Impossible n’est pas Français

L’Impossible n’est pas Français

Bekaye - L’article que j’ai publié en date du 14 février dernier eu un effet positif sur le plan social, notamment en ce qui concerne les travailleurs victimes de forfaits abusifs de la part de certains employeurs notamment étrangers installés en Mauritanie.

En effet, la bravoure des anciens travailleurs de la société française Pizzorno Dragui Transport a déjoué et mis à nu les complots orchestrés par cette société et ses complices mauritaniens, les obligeant à lâcher prise et à procéder au paiement des droits des travailleurs abusivement licenciés.

Quant à la société Bouygues Energies et Services (société française), elle a reconnu ses forfaits et en a tenu responsable le cabinet mauritanien « Exco Groupe Hélios Afrique BSD » qui s’est distingué par ses positions tonitruantes visant à priver les travailleurs de leurs droits légitimes et à percevoir une contrepartie pécuniaire de la part des compagnies étrangères, sans jamais se soucier que de ses propres intérêts racistes, égoïstes et étroits.

Cette affaire étant encore entre les mains des autorités judiciaires, nous avons jugé nécessaire de nous abstenir d’en parler tant que le procès est en cours. Cependant, nous ne pouvons passer sous silence le patriotisme et le courage de l’inspecteur du travail de la wilaya de Nouakchott Ouest qui tient à faire respecter la Mauritanie par les employeurs et à faire appliquer la loi de manière loyale et intransigeante.

Un nouveau scandale vient s’ajouter au chapelet d’aberrations commises en Mauritanie par la compagnie Total E.P, Il s’agit du licenciement abusif d’un employé mauritanien de surcroit , coordinateur HSE, sans qu’il ait commis de faute et son remplacement par un étranger, notamment un Français, en violation de la loi encadrant l’emploi de travailleurs étrangers en Mauritanie.

Informé d’un tel forfait, l’inspecteur divisionnaire du travail concerné a décidé de se rendre sur le terrain à l’effet d’effectuer une enquête pour situer les responsabilités. Total, sachant qu’elle était fautive n’a pas voulu autoriser l’inspecteur à effectuer l’enquête sur le terrain.

Imperturbable et intransigeant, l’inspecteur a dressé en conséquence un procès-verbal de constat d’infraction ce qui a amené cette grande compagnie française à user de styles peu orthodoxes tels que l’interventionnisme et le népotisme.

Ainsi l’inspecteur devait faire face à de fortes pressions de la part de certains responsables du Ministère du Pétrole et d’autres autorités cherchant à le dissuader de poursuivre en justice, cette société si puissante et insoucieuse des lois du pays. Ici nous lançons un appel à toutes les centrales syndicales de soutenir la décision légale et irréfutable de l’Inspecteur divisionnaire chargé de l’application de la réglementation du travail.

Enfin, nous ne pouvons que déplorer la faiblesse et le manque de patriotisme qui marquent certains de nos compatriotes qui n’hésitent souvent pas à brader les intérêts et droits de la Mauritanie et des Mauritaniens contre de vilains "pots de vin" de la part des sociétés étrangères qui viennent piller nos biens et piétiner les droits des travailleurs, à titre d’exemple le chef de relation extérieure de Total EP Mie.

Ce déraciné qui a travaillé pour le compte de cette compagnie pendant 12 ans à titre gracieux (c'est-à-dire sens contrat de travail) et qui négociait pour cette compagnie en usant de faux et usage de faux.

Notons par ailleurs qu’à cause de tels agissements irresponsables de la part de certains fonctionnaires, la Mauritanie a été mal classée dans les rapports des organisations internationales militant en faveur de la transparence à travers le monde.

Mohamed Salem Ould ABdawa dit Bekaye
Contact: 26 55 45 25 /

E-mail: bekayeabdawa@gmail.com





"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Source : Bekaye
Commentaires : 1
Lus : 1095

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • pyranha (H) 13/03/2018 08:26 X

    Mohamed Salem Ould ABdawa dit Bekaye ,mon frère je vous félicite personnellement.En fait le courage et le patriotisme,c'est ce que vous ne cessez de faire , corruption et complicité ne trouvent leur terreau qu'en RIM où personne ne dénonce tout le monde vous félicite. Voyez du coté de TAZIAST vous serez stupéfaits.