30-03-2018 21:45 - Contribution | La dernière carte de Ould Abdel Aziz (Par Abda Wone)

Contribution | La dernière carte de Ould Abdel Aziz (Par Abda Wone)

Senenews - Mohamed Ould Abdel Aziz tient coûte que coûte, vaille que vaille, à rester au pouvoir en Mauritanie. Après avoir tenté, en vain de manipuler la Constitution pour s’octroyer un troisième mandat, il a joué la carte de la division en montant une ethnie contre les autres.

Ses hommes avaient même enregistré et confectionné des messages haineux qu’ils avaient distillés dans les réseaux sociaux pour inciter la haine et la violence à caractère racial. Il suffit de réécouter les archives sonores lors de la grève des transporteurs pour savoir à quel point Ould Abdelaziz espérait monter les uns contre les autres.

Ayant accusé un échec cuisant au plan national, il s’est tourné contre ses voisins : le Maroc et le Sénégal. Il a d’abord provoqué le Roi Mouhamed VI, avant de tirer sur des pêcheurs du Sénégal.

Face à la maturité politique de ses voisins, qui n’ont pas voulu le suivre dans son plan de guerre pour justifier le prolongement de son mandat, Ould Abdelaziz n’a plus qu’une seule carte à jouer ; celle de préparer son poulain lors de la prochaine présidentielle.

«Il va soutenir un candidat lors de la prochaine présidentielle», dit-on dans les salons. Ould Abdel Aziz et ses ouailles oublient que le choix d’un dauphin entraîne souvent des défections dans le camp du Président sortant. Et que, dans ce cas précis, la personne qu’il a choisie sera tenue pour responsable du bilan très peu glorieux du Raïs.

Aujourd’hui, s’il y a une personne qui a perdu son sommeil en Mauritanie, c’est bien le président Ould Abdel Aziz, qui, après plus d’une décennie à la tête du pays vient de se rendre compte qu’il a échoué sur le plan politique, économique et sociale.

Abda Wone, Journaliste et politologue



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : SeneNews
Commentaires : 6
Lus : 4823

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • boubou_kibili (H) 01/04/2018 14:17 X

    Mr Abda Wone votre papier décrit de façon irrefutable la situation des faits de mon point de vue. MOAZ doit nous laisser tout simplement tranquille car il n'est qu'un simple humain avec ses qualités et defauts. Il n'est et n'a jamais été un homme providentiel. Dire qu'il va soutenir un candidat qu'il le fasse et cela nous est complement egale mais qu'il fasse au moins en sorte que les choses se passent dans la transparence que nous allons exiger sinon il n'y aura pas d'elections et s'il y'a transparence il sera balayé avec son camp avec ses goudrons à l'emporte pieces et tout le reste. Notre peuple a été meurtri par sa gouvernance qui pour etre politiquement correct je ne voudrais qualifier car alors !!!!! Ha yesso ko lawol

  • Ould kardous (H) 01/04/2018 11:53 X

    Aziz en dix ans de regne a fait de gigantesques realisations pour le pays entre autres Realisation d un Aeroport International , une compagnie Aerienne a capitaux publics, une Societe de Bus pour la capitale , l embellissement de la ville de Nouakchott et redeploiement de plusieurs secteurs de l economie nationale .Un bilan + que positif par rapport a ses predecesseurs surtout le desenclavement de la Mauritanie sur le plan International sommet de l OUA, ligue Arabe,et participation de la Mauritanie a diverses conferences mondiales

  • epnam2017 (H) 31/03/2018 15:47 X

    Monsieur le président il n y a que la régné de dieu qui ne fini pas vous avez divise la Mauritanie vous avez cultive la haine raciale vous étés remplie les poches et vos parents vous avez tous boucher le chômage a atteint un niveau record et surtout un chômage des noirs diplômés qui ne savent plus a quel saint se vouer il tout simplement vous retirer du pouvoir sans faire de bruit laisser nous en paix notre Mauritanie ne mérite pas çà on veut une Mauritanie multi couleur sans distinction de race ni d'ethnie car notre religion nous veut unis

  • aminatat (H) 31/03/2018 10:12 X

    Monsieur wone, comment avez vous osé dire que le président aziz a cherché à semer la division entre les différentes composantes ethniques en mauritanie? Le président ould abdel aziz a fait de l'unité nationale sa priorité. Par ailleurs ould abdoul aziz est d'abord un citoyen mauritanien qui aime beaucoup son pays. C'est pour cette raison qu'il soutiendra le candidat qui sera à même de diriger la mauritanie. Cela n'a rien d'antidemocratique. Monsieur le journaliste et politologue, votre papier ne vole pas haut

  • NDIEWO (H) 31/03/2018 08:39 X

    Aziz ne peut pas changer en une décennie tout le mal qu’a fait mouawiya et ses bathistes. Il a été essayé au début mais malheureusement, il n’a eu aucun soutien de la part des noirs et des progressistes de tout bord qui devraient descendre dans la rue et exiger des réformes, mais non; on voyait surtout les obscurantistes et des groupuscules racistes araboberberes qui revendiquaient tous les jours devant la présidence (mur des lamentations). Finalement, Aziz s’est fait bouffer par les baathistes et nasseristes avec l’aide des pays arabes. On a vu l’orientation politique de Aziz au début, et cela ne trompe pas( avec l’iran,le Brésil et le Venezuela). Qui l’a soutenu, personne Il était obligé de changer, il n’avait pas le choix.

  • diargua (H) 30/03/2018 22:37 X

    Mr.Wone notre ex général vient de nous offrir une route goudronnée atar-zouerate ! La réalisation de tant d'années de pouvoir. Au moins on peut y voyager par vélo car moins risquant que les voitures (à l'image de rosso-mauritanie)