14-04-2018 21:45 - Mauritanie : Le régime "étouffe" les ambitions des Harratines (IRA)

Mauritanie : Le régime

Alakhbar - Selon Biram Dah Abeid, président de l’association antiesclavagiste IRA-Mauritanie, le régime mauritanien "décourage" les Harratines (descendant d’esclaves) lesquels constituent la "majorité" de la population et "étouffe" leurs ambitions.

« L’élite dirigeante du pays maintient les pratiques et attitudes esclavagistes », a dit Biram lors d’une rencontre sur l’esclavage en Afrique organisée à Port-Louis, la capitale de la République de Maurice.

Le président d’IRA – Mauritanie a ajouté que son organisation refuse de jouer le rôle de "figurant" qui se contenterait d’être un « outil décoratif pour une démocratie fausse et stéréotypée».

La rencontre a été organisée ce samedi 14 avril par l’Université de Maurice et l’Université britannique de Birmingham avec la participation de chercheurs, d’académiciens et de militants des Droits de l’homme.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1705

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 15/04/2018 17:47 X

    BIRAM a oublié son score médiocre à l'élection présidentielle de 2014. Ce farfelu n'a obtenu que 6,67 % des suffrages du 1er tour. Ce piètre score obtenu par le candidat d’IRA en 2014 est dû à plusieurs facteurs dont son immaturité, son caractère fallacieux, son discours stéréotypé et son manque de charisme. VIVE AZIZ ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE

  • Hartani Intellectuel (H) 14/04/2018 23:58 X

    Vous êtes la preuve que les harratines ne doivent pas être des figurants dans le jeu démocratique, même si les esclavagistes de ce pays ne vous voient pas comme le futur Barak Obama de la Mauritanie. Biram il faut savoir que les harratines ont fait une prise de conscience terrible et ne veulent plus être des personnes chosifiées et tenues en marchandises comme avant, les beïdanes ont consciences de la situation, donc ils doivent redoublés d’effort et comprendre que la Mauritanie de demain est Harratines de par leur nombre qui dépasse toutes les estimations faites par les autorités et les ONG les plus réputés en matière de sondage, donc petit à petit les choses se mettent en place sans effort, parce que le mensonge est fatigué, alors que la vérité à commencer depuis que les (codes noires) livres de l’esclavage ont était brulé. Le mouvement commence à faire son chemin, affaire à suivre.