09-05-2018 23:30 - Les oulémas du Sahel prônent l’amélioration du discours religieux pour faire face à l’extrémisme

Les oulémas du Sahel prônent l’amélioration du discours religieux pour faire face à l’extrémisme

Sahara Medias - L’association des Oulémas, prêcheurs et imams du Sahel ont recommandé l’utilisation des espaces médiatiques et les écoles afin de vulgariser un discours contraire à la radicalisation afin de prévenir le phénomène de l’extrémisme et améliorer le discours religieux pour faire face à l’extrémisme.

L’association, au terme d’un atelier régional organisé en Guinée Conakry en collaboration avec l’unité pour l’intégration et la communication des pays du Sahel, a réaffirmé la nécessité d’adopter trois étapes préventives au niveau des établissements d’enseignement qui prévoient la lutte contre l’extrémisme intellectuel, d’éviter aux jeunes le recours à des actions extrémistes et à œuvrer à amener cette frange à rompre avec les idéologies extrémistes.

Les participants à cet atelier qui s’est achevé mardi ont appelé à l’amélioration du discours religieux pour le rendre plus mobilisateur à travers la promotion des principes fondamentaux de l’islam.

Ils ont réaffirmé dans leurs recommandations la nécessité d’encourager les médias à promouvoir davantage les principes de l’islam qui prônent la paix, l’acceptation de l’autre et la cohabitation.

Cette association a été créée en janvier 2013 et comprend des membres permanents, la Mauritanie, l’Algérie, le Burkina Faso, la Libye, le Mali, le Niger, le Nigéria et le Tchad en plus de trois autres états membres d’honneur, la Guinée Conakry, la Côte d’Ivoire et le Sénégal.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1534

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • cccom (H) 10/05/2018 04:38 X

    Pour lutter contre l’extrémisme, à mon avis, la solution n’est pas dans le discours mais dans l’action c'est-à-dire dans la réforme de l’Education et le travail intensifs et gratuits objet des deux projets rappelés dans l’article de politique d’actualité en ligne sur ma page facebook.com/cheikhany.ouldsidina d’aujourd’hui :

    Appels à la gratitude d’Etat et des cadres et pour le changement Pour la gratitude de l’Etat :

    En rappel l’année 1984 de famine nationale j’avais aménagé et exploité en tant qu’autorité publique gratuitement 1000 ha de riz à Keur Masséne pour produire au populations plus de 4000 tonnes de riz en créant plus de 1000 emplois durables pour économiser à l’Etat un premier milliard d‘UM (c’était le coût de 1000 ha en régie à Boghé et Kaédi).

    Par cette Initiative qui a permis au Trarza de passer de 50 ha/an (de 1975 à 1984 ref Stat. Sonader/84) à 5000h/an en 1987 (voir Stat. SSA/OMVS /CILSS/92) qui pouvait faire l’autosuffisance depuis 189 s’il n’y avait eu le PASA de la Banque mondiale de 1988)

    En 1994, ONG, dans une Oasis enclavée qui n’avaist depuis 1960 jamais eu un seul bachelier j’avais agréé un lycée intensif de 2300 h/an et gratuit pour produire à partir d’une seule école primaire un nombre de bacheliers scientifiques de1998 à 2008 supérieur au nombre total total de 100 écoles primaires de 1998 à 2008 chaque année supérieur au nombre total réuni des 3 lycées publics d’Aoujeft , Chinguetti et Ouadane (Stat. Authentifiée par Directeur de l’Evaluation du MEN disponible) .

    D’après une étude réalisé avec le DREN de l’Adrar, j’avais économisé plus d’un milliard d’UM à l’Etat.

    Par cette initiative, prés de 200 jeunes dont plus de 30 docteurs et masters sont aujourd’hui chirurgiens, médecins ingénieurs, officiers supérieurs. Banquiers, pilote, informaticiens..

    Depuis 2014 je martèle un double projets éducatif et agricole le premier créateur de 30.000 docteurs /scientifiques trilingues et gratuits/an par la généralisation du systéme éducatif Cerveaux des Oasis à cursus réduit de 50% ce qui économisera à l’Etat 50 milliards d’UM/an sur le budget de l’Etat en plus de la création d’une nouvelle génération de doctorants à l’âge de 18 ans immunisée de tout extrémisme et en faveur de la paix et du développement de l’Humanité. Le second projet créateur par le dessalement de la mer par l’énergie renouvelable plus de 100.000 emplois et de la transformation du désert du Nord en paradis oasien sur 20.000 ha..

    J’attends avec patience une plus grande gratitude de l’Etat une réponse à plus de 40 lettres ouvertes.

    Appel à la jeunesse pour le changement

    j’appelle haut et fort les 200 jeunes cadres (et leurs parents qui les servent ) ,je m’adresse à ceux à qui j’ai offert plus de 20 ans de mon temps et de mon argent dans leurs études et leurs embauches au travail de se passer du tribalisme vulgaire et égoïste de s’unir pour soutenir leur compagnon de classe actuel Ministre de la jeunesse et des sports dans sa politique locale de changement courageux des structures du Parti du pouvoir dans l’intérêt national. au détriment de la vieille classe improductive qui domine la scène politique depuis 50 ans.

    cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr