16-05-2018 14:28 - Mauritanie: perquisitions chez des proches de Mohamed Bouamatou

Mauritanie: perquisitions chez des proches de Mohamed Bouamatou

RFI - En Mauritanie, trois perquisitions ont eu lieu lundi chez des proches de l'homme d'affaires et opposant Mohamed Bouamatou. Plusieurs interpellations ont eu lieu aussi dans son entourage : son fils, un de ses collaborateurs et l'épouse du vice-président du groupe Bouamatou.

Mohamed Bouamatou qui est aussi le cousin du chef de l'Etat, et qui vit en exil depuis plusieurs années, fait l'objet d'un mandat d'arrêt émis par Nouakchott depuis plusieurs mois notamment pour avoir corrompu des sénateurs et des journalistes. C'est la première fois que des perquisitions visent ses proches en Mauritanie.

La première perquisition a eu lieu dans une maison appartenant à la famille de Mohamed Bouamatou mais elle n'a pas duré. La demeure est en travaux depuis deux ans et presque vide.

En revanche, les policiers ont perquisitionné plusieurs heures le bureau de sa fille, directrice générale de la GBM, la banque familiale. Ils ont emporté un rapport d'inspection de la banque centrale.

D'autres policiers se sont rendu au domicile de Mohamed Ould Debagh, le vice-président du groupe Bouamatou en exil depuis près d'un an. Ils ont fait savoir qu'ils cherchaient des dossiers qui prouveraient une volonté de nuire au président.

Selon sa famille, ils ont cassé un coffre-fort sans rien emporter, et sont finalement repartis avec deux ou trois armes, qui bénéficiaient d'une autorisation et de quelques cahiers d'exercices de mathématiques d'un élève.

Dans la foulée, l'épouse de Mohamed Ould Debagh a été interrogée par des agents de la Sûreté de l'Etat sur la localisation de son mari, et sur les fameux dossiers qu'ils cherchaient.

Le fils de Mohamed Bouamatou et un de ses collaborateurs ont été eux aussi interpellés de longues heures. Manifestement, simplement parce qu'ils avaient refusé d'accompagner les policiers perquisitionner la maison familiale. Dans l'entourage du richissime homme d'affaires et cousin du chef de l'Etat, on dénonce une persécution et une volonté d'intimidation.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 0
Lus : 976

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)