25-06-2018 20:16 - Championnat national de Mauritanie Super D1 : FC Nouadhibou sacré, Kaédi FC se sauve !

Championnat national de Mauritanie Super D1 : FC Nouadhibou sacré, Kaédi FC se sauve !

Le Quotidien de Nouakchott - Le championnat national de première division de l’édition 2017-2018 organisé par la Ligue Nationale de Football sous l’égide de la fédération Mauritanienne et appelé désormais Super D1 a rendu son verdict le 10 juin 2018.

Après une âpre lutte au bas du tableau et une chevauchée en tête du classement, à l’arrivée c’est le FC Nouadhibou qui a été sacré champion de Mauritanie. Le Club nordique se voit offrir son 6ème titre de l’histoire à une longueur de l’AS Garde et l’AS Police au palmarès et engrange du coup, le 3ème avec le coach Camerounais Mauril Mesack Njoya revenu cette saison en puissance, après une séparation de deux années avec ce club Orange, appelé aussi, la Locomotive du Football Mauritanien.

Le club de la capitale économique qui a survolé ce marathon saisonnier s’empare également du titre de meilleur buteur avec son goléador Abdoulaye Silèye Guèye alias Pa Laye (milieu offensif des Mourabitounes) qui signe 16 buts (ex-æquo avec le sociétaire de l’ASC Tijikja Houmeye Tangi).

Inclinée deux fois seulement durant le parcours (devant l’AS Garde et l’ASC Tijikja), la formation de la capitale économique du pays a franchi la ligne d’arrivée avec un total de 60 points, l’équivalent de 18 victoires, 6 matchs nuls pour ainsi s’installer sur le toit du foot national.

Une bataille de positionnement et une lutte pour le maintien

Si, le FC Nouadhibou a mis le titre dans son escarcelle à 4 journées du terme, étouffant ses poursuivants, au bas du tableau, c’était la grisaille pour certaines équipes et non des moindres, (SNIM, FC Deuz, ACS Ksar, AS Police, AJ Riadh), qui luttaient contre la relégation lors des toutes dernières répétitions et le suspense aura plané jusqu’aux derniers instants de ce championnat pour ce trio (Ksar, Police, Riadh) dont l’une des équipes devait inéluctablement accompagner Teïssir d’Atar condamné, à prendre l’ascenseur vers le bas.

Le tiercé gagnant: (FC NDB, Kedia et ASC Tijikja)

Au classement final, le FC Nouadhibou, monarque sur le podium, le partage ainsi avec Kedia de Zouerate (48 points+ 18) qui aura réalisé la meilleure performance du club depuis son existence et l’ASC Tijikja (48 points + 17) qui avait pourtant affiché ses ambitions d’entrée, avant de les enterrer par la suite, grillée tantôt par l’absence de quelques pépites, souvent appelées par les différentes sélections nationales.

Au pied de cette estrade on retrouve d’abord l’ASA Concorde, champion sortant, victime de ses ambitions avec 48 points également (+ 13), perdant dans la foulée des matchs élémentaires, plombant ses chances et le FC Tevragh Zeïna qui totalise 46 unités (bardé de 4 titres de champion dont 1 de D2, 4 coupes, 3 trophées de super-coupe.) Ce pachyderme aux pieds d’argile qui aura été la déception de cette course de fond a fini par remercier son entraineur Gaye Birama, en poste depuis 3 ans, pour médiocrité de résultats.

La galerie de l’élite et les "rescapés"

Le milieu du tableau est garni par quelques locataires de cette élite (Nouakchott Kings (34 points + 5), SNIM (34 points + 0), AS Garde (33 points), FC Deuz (31 points). Tandis que dans le bas du tableau, on retrouve l’AS Police (28 points - 20), le "miraculé" Kaédi FC (28 points - 26), l’ACS Ksar (26 points).

Retour à la case départ

En bout de piste, la galère frappera les deux dernières formations : Riadh (25 points) et la lanterne rouge le FC Teïssir d’Atar (13 points) qui retournent à la case de départ après deux tumultueuses saisons pour la première et une campagne mitigée pour la dernière, dans cette élite.

Le "miracle sportif"

Crée en 2015 (Vice-champion régional d’entrée, champion régional l’année suivante) et arrivé dans l’élite avec le statut de champion de la D2 de l’édition 2016-2017, le promu Kaédi Football Club (KFC) qui a déjoué tous les pronostics et a réussi son maintien dans la cour des grands.

Réalisant un hold-up parfait lors de la 26ème et dernière journée de ce championnat de première classe devant l’AS Garde Nationale (1-0), précédé d’une courte mais précieuse victoire à domicile face à la formation de Nouakchott Kings par le même son de cloche, la journée d’avant, ces deux prouesses auront suffi pour baliser le terrain, vers l’exploit.

Quart de finaliste de la coupe nationale (éliminé par le champion en titre), benjamin des formations de l’élite, le club phare du Gorgol a toutefois réussi une honorable saison, à priori difficile pour diverses raisons. Et, à l’épilogue, c’est le soulagement et la satisfaction dans les rangs de ce club, "venu d’ailleurs et revenu de loin" qui après un laborieux apprentissage dans cette cour des grands obtient son ticket pour le maintien.

"Un maintien, aux forceps !"

La formation de Kaédi (4ème région, située au sud-est de la Mauritanie) est venue dans cette élite avec un rêve guidé par de grandes ambitions, des envies et un projet sportif, mais autant accompagnée d’un relief de difficultés financières. Sans sponsor, ni soutien (à part, la subvention de la FFRIM allouée aux clubs), l’équipe qui a bataillé contre vents et marées a certes connu des hauts comme des bas, mais elle a fini par transformer son rêve, en réalité.

Des statistiques peu flatteuses, mais concluantes

Avec des relevés peu flatteurs (8 victoires, 4 nuls et 14 défaites), mais décisives (28 points), les coéquipiers de Thiam Oumar (meilleur artificier du club, avec 9 buts dont 7 en championnat et 2 en coupe) redonnent le sourire à leurs nombreux supporters qui avaient suspendu leur souffle et qui se remettent à rêver. Le rêve est d’autant plus grand que cette formation de Kaédi (la seule ville dotée d’une pelouse naturelle) aspire à une place de choix, la saison prochaine, selon le serment de ses dirigeants.

Un coach serein !

"Nous avons connu certes beaucoup de difficultés tout au long de ce parcours. Pour cette première expérience, nous nous sommes donnés à fond et sans relâche et cela a fini par payer", explique Mohamed Lemine Boudaha, le coach principal de KFC.

Avant d’ajouter : "Nous sommes venus avec notre titre de champion de la D2, l’exercice n’a pas été facile pour les jeunes et l’intégration pas aisée, pour nous". "Cependant, nous sommes tout de même satisfaits, puisqu’on a réussi à bousculer la hiérarchie". Et, de conclure par cette boutade: "Nous savourons pour le moment ce 'succès', nous allons nous remobiliser, pour revenir encore plus forts, la saison prochaine".

"Il n’y a pas de secret ‘’exceptionnel", dixit Njoya

Radieux, le coach Camerounais champion en titre, nous dit qu’il n’a pas secret, ni de miracle ! Pour lui, seul le travail paie. "Il n’y a pas de secret exceptionnel dans la vie, il faut simplement et d’abord, croire en l’existence de Dieu, c’est lui le créateur. Ensuite savoir qu’il a crée les étoiles que d’aucuns ont tôt fait d’appeler le destin et enfin, il faut admettre que chacun vient au monde avec une intelligence et quand vous rassemblez ces 3 facteurs et que vous rencontrez des personnes positives, tout vous réussi". "Vous comprendrez bien que je tombe à chaque fois sur un grand monsieur, comme Aziz Boughourbal (ndlr : le président du FC Nouadhibou.)

"Oui, la LDC est d’un cran supérieur à la CDC que nous avons joué cette année. Vous avez comme tout le peuple Mauritanien éprouvé des regrets quand nous avons été éliminés par le RAJA de Casablanca, après avoir fait un match nul héroïque (1-1), chez eux.’’ ‘’Dans la vie, il faut savoir tout refaire et mieux le refaire"
, reconnait-il !

"Naturellement, je dédie ce sacre au président Aziz Boughourbal, lui qui a reconnu comme tout grand homme, l’erreur de mon départ en 2015 et aujourd’hui, je suis fier de ne pas l’avoir déçu. Sachez simplement que je ne suis pas revenu uniquement pour ce titre de champion, nous sommes sur un grand projet", nous confie le technicien Camerounais.

14 formations sur la ligne de départ

Ce marathon saisonnier 39ème du genre qui s’est disputé en aller et retour a démarré fin septembre 2017, regroupant ainsi 14 formations de l’élite nationale dont 9 de Nouakchott (la capitale), et 5 de l’intérieur (les régions). Les 182 matchs dont des chocs, des derbys ou encore des duels fratricides tout au long des 26 journées se sont disputés sur la pelouse du stade Cheikha Ould Boïdiya de Nouakchott et sur les terrains municipaux de l’intérieur du pays.

Au chapitre des statistiques, le FC Tevragh Zeïna détient la meilleure attaque avec 51 buts marqués et la meilleure défense est attribuée au FC Nouadhibou avec 13 buts encaissés. Au total, il y a eu 432 buts marqués dans cette compétition. 752 cartons jaunes ont été distribués et 60 cartons rouges brandis, dont 25 directs et 35 sur récidives, au cours de cette compétition.

En attendant de connaitre l’identité des deux promus qui connaitront l’élite la saison prochaine, le suspense reste de mise et le mystère demeure, entier.

Hachim El Yemani



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1065

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)