02-07-2018 00:30 - Rencontre entre le président de l’UA et les femmes leaders de la société civile : Aminetou Mint Moctar crie à la marginalisation

Rencontre entre le président de l’UA et les femmes leaders de la société civile : Aminetou Mint Moctar crie à la marginalisation

Le Calame - Mme Aminetou Mint Moctar présidente de l’Association de Femmes chef de familles (AFCF), activiste très connue des droits de l’homme et grande pourfendeuse du pouvoir d’Ould Abdel Aziz proteste vigoureusement contre ce qu’elle appelle les « manœuvres » de celui-ci ayant conduit à son exclusion de la rencontre entre les acteurs de la société civile, des anciens ministres et des parlementaires et le président de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamatt, à l’occasion du 31e sommet de l’Union africaine, ouverte ce 1er juillet 18 dans la capitale mauritanienne.

Cette rencontre était consacrée essentiellement aux droits des femmes. Le président de l’UA voulait échanger avec les femmes leaders sur cette question pertinente. La présidente d’AFCF s’est vue écarter de cette rencontre parce qu’estime -t- elle, le pouvoir et certaines organisations étaient convaincues qu’elle ne raterait pas cette occasion pour aborder les questions qui fâchent et irritent le pouvoir, notamment les violations répétées des droits de l’homme en Mauritanie, la persistance des pratiques de l’esclavage et le refus de régler le passif humanitaire, le rétrécissement du champ des libertés, l’exclusion de certaines composantes du pays de l’ensemble des sphères de l’Etat.

On cherche, par cette exclusion à me museler, à me faire taire, ce que je ne vais jamais accepter, je proteste avec la dernière énergie contre cette « pratique digne des régimes despotes », tempête Mint Moctar.

Rappelons que la présidente de l’AFCF avait déjà annoncé les couleurs en adressant, quelques jours avant le sommet, une lettre au président français pour justement attirer son attention sur la « nature véritable » du régime de Nouakchott.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1660

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)